La France en Moldavie

0 vote

Si les relations commerciales entre la France et la Moldavie demeurent encore modestes, la présence des investisseurs français dans le pays est toutefois plus significative. Regroupés au sein de la CCI France Moldavie, les investisseurs français contribuent à structurer l’économie locale et sont un facteur d’attractivité pour le pays.

Relations commerciales bilatérales

Les relations commerciales entre la France et la Moldavie sont stables et durables, mais restent encore modestes.

Au 1er octobre 2010, la France n’est le 10e fournisseur avec 1,9% du total des importations moldaves dans un pays où la croissance est encore largement portée par la consommation. Les exportations françaises sont composées de biens d’équipements, notamment électriques, et de véhicules de transport. Viennent ensuite les produits textiles et les produits agricoles.
La France est le 14e client du pays. Les importations françaises sont composées principalement de produits agricoles et de produits textiles.

Investissements français

Les investissements français sont, en ce qui les concerne, nettement plus conséquents en dépit de la petite taille du pays.

La France serait le 8e investisseur étranger en Moldavie, avec 4,1% du stock des IDE en Moldavie au 1er octobre 2010.

Ce chiffre ne traduit toutefois pas la réalité du poids des investissements français en Moldavie, l’importance des investissements dit « off-shore » influant de manière substantielle sur le classement des IDE, au premiers rangs desquels se retrouvent les Pays-Bas, Chypre, la Roumanie, la Russie et l’Ukraine.

Société Générale, Lafarge, Orange et Lactalis ont des filiales de plein exercice en Moldavie et ont réalisé des investissements significatifs, créateurs d’emplois.
Le groupe Lafarge possède la plus importante usine de ciment en Moldavie et fournit 75% des besoins en ciment du pays. Il emploie 350 personnes.

La Société Générale a fait l’acquisition en 2007 de Mobiasbanca, cinquième banque du pays. Elle emploie 700 personnes.

Dans le secteur agroalimentaire, le Groupe Lactalis est présent depuis 2005 et possède une laiterie et deux fromageries. Il produit des fromages pour le marché moldave ainsi que pour l’exportation vers la Russie et l’Ukraine. Il emploie 330 personnes dans le pays.

Dans celui des télécommunications, la filiale d’Orange en Moldavie est leader de la téléphonie mobile dans le pays avec une part de marché d’environ 65 %. Elle emploie 710 personnes.

Parmi les autres investissements significatifs, on peut citer Le Bridge Corporation Limited (production et distribution), Pentalog (services IT), Bargues Agro Industries (transformation fruits secs et noix).

Grâce à leur caractère structurant pour l’économie locale, les investissements français sont régulièrement mis en avant par les autorités moldaves.

Les investissements français bénéficient d’un accord de protection réciproque des investissements signé le 8 septembre 1997 et entré en vigueur le 3 novembre 1999.

Les principales sociétés françaises représentées en Moldavie se sont regroupées d’abord au sein d’un Club d’Affaires (Club France) en 2008, puis, suite à la transformation du Club en Chambre de Commerce et d’Industrie, au sein de la CCI France Moldavie, créée en septembre 2010.

Source : http://www.club-france.md/web/index.php/present/la-france-en-moldavie