Transport

1 vote

Assurance automobile

Vérifier auprès de votre assureur que votre « Carte verte » est bien valable pour la Moldavie.

Infrastructure routière

L’état médiocre des routes doit inciter le conducteur à la plus grande prudence. L’approvisionnement en carburant ne pose pas de problèmes.

Conditions de circulation

Le code de la route n’est pas toujours respecté et les contrôles de police inopinés sont fréquents. En cas d’accident en ville, il faut appeler la police (tél : 902) et, si nécessaire l’ambulance, (tél : 903).

Alcoolémie

Il est formellement interdit de prendre la route après avoir consommé de l’alcool, même en très faible quantité. Le taux légal d’alcoolémie est fixé à 0 grs. Lors d’un contrôle policier, la consommation d’alcool d’un conducteur est évaluée à son haleine, sans recours au « ballon ». Si l’agent estime que le conducteur a consommé de l’alcool, même en faible quantité, une prise de sang est effectuée sur-le-champs au commissariat et ce, quelle que soit l’heure de l’arrestation.

Transport ferroviaire

Les liaisons entre Bucarest et Chisinau sont très lentes. Compter 13 à 14 heures pour effectuer les 460 kms de distance entre les deux capitales. La différence d’écartement des voies entre le réseau moldave et celui roumain nécessite l’échange d’essieux à la frontière, ce qui prend plusieurs heures.
Les voyages en train vers ou depuis la Russie passant par la Transnistrie sont déconseillés.

Transport aérien

Air Moldova assure des liaisons directes Paris-Chisinau : pour la périodicité des vols, vous renseigner auprès de votre agence de voyage.

Source : site du Ministère des Affaires Etrangères de la France