« Chisinau 2012 » : visite de Rama Yade, valeurs européennes et francophonie

Rama Yade est l’une des révélations politiques françaises de la dernière campagne présidentielle. Cette jeune trentenaire, née au Sénégal (Dakar), est secrétaire d’Etat aux droits de l’homme. Elle était auparavant en charge, à l’UMP (Union pour un Mouvement Populaire), de la francophonie.

La Moldavie a constitué la première visite à l’étranger de Rama Yade en tant que secrétaire d’Etat, le 1er et 2 août, en compagnie de la sénatrice Josette Durrieu. Sa venue a été l’occasion de soutenir et d’encourager « le choix de la Moldavie en faveur des valeurs européennes et de la réintégration territoriale du pays ».

Rama Yade est l’une des révélations politiques françaises de la dernière campagne présidentielle. Cette jeune trentenaire, née au Sénégal (Dakar), est secrétaire d’Etat aux droits de l’homme. Elle était auparavant en charge, à l’UMP (Union pour un Mouvement Populaire), de la francophonie.

La Moldavie a constitué la première visite à l’étranger de Rama Yade en tant que secrétaire d’Etat, le 1er et 2 août, en compagnie de la sénatrice Josette Durrieu. Sa venue a été l’occasion de soutenir et d’encourager « le choix de la Moldavie en faveur des valeurs européennes et de la réintégration territoriale du pays ».

Au cours de sa rencontre avec le premier ministre moldave, Vasile Tarlev, Mme Yade a salué l’adhésion de la Moldavie aux déclarations et conventions internationales concernant la sécurité et le respect des droits de l’homme.

Cette rencontre a aussi permis d’évoquer l’aspect francophone des relations interétatiques. « Les relations avec la France sont prioritaires dans la politique étrangère de la Moldavie », a souligné le premier ministre.

Selon les médias, il a relevé l’intérêt de Chisinau pour le développement de la coopération au sein de l’Organisation internationale de la francophonie, la Moldavie souhaitant obtenir le droit d’accueillir le XIVe Sommet de la francophonie prévu pour 2012.

La responsable gouvernementale française a confirmé les succès obtenus par la Moldavie dans la promotion des droits de la femme. D’après la secrétaire d’Etat, « même si les relations économiques bilatérales sont modestes, elles progressent ».