« Chisinau 2012 » : le jumelage Grenoble - Chisinau reprend !

A l’occasion du 1er forum France - Moldavie du 7 juillet 2007, dont le thème était « La Francophonie est la voie européenne de la Moldavie », organisé sous l’impulsion du Président du Parlement Marian Lupu, un certain nombre d’idées, de progrès et de projets ont été constatés. Ce forum a été organisé en coopération entre le Parlement de la République de Moldavie, la Fondation Jean Jaurès et l’association « les Moldaviens », et de nombreux invités de prestige et issus de la société civile.

A l’occasion du 1er forum France - Moldavie du 7 juillet 2007, dont le thème était « La Francophonie est la voie européenne de la Moldavie », organisé sous l’impulsion du Président du Parlement Marian Lupu, un certain nombre d’idées, de progrès et de projets ont été constatés.

Ce forum a été organisé en coopération entre le Parlement de la République de Moldavie, la Fondation Jean Jaurès et l’association « les Moldaviens », et de nombreux invités de prestige et issus de la société civile.

Il visait à développer les relations entre sociétés civiles, afin de participer à l’européanisation de la Moldavie. Cela passe notamment par le biais des liens avec les pays francophones, à l’exemple des jumelages.

L’idée du jumelage est née dans les années 1950, à un moment où il fallait encourager le dialogue entre les peuples après la Seconde Guerre mondiale, et tisser de nouveaux liens entre les communes. L’objectif initial consistait à échanger des connaissances, des expériences, du savoir-faire dans tous les domaines de la vie locale. Cette logique de paix et d’échange est profondément européenne et francophone dans son esprit.

Une délégation de la ville de Grenoble, composée de Laure Masson, élue municipale, et Françoise Rousset, attachée « Relations internationales Université Recherche » de la ville, est venue à l’occasion de ce Forum afin de renouer le contact. La délégation a rencontré le Maire Dorin Chirtoaca et a proposé à la ville de Chisinau d’élaborer et de transmettre à la collectivité locale de Grenoble les projets prioritaires afin de trouver les financements. Le jeune Maire, excellent francophone, a su obtenir la confiance de ses interlocuteurs.

Cette visite était nécessaire dans la mesure où la coopération avait du mal à passer d’une logique minimaliste (simple visite de délégations) à une logique de projets : en effet, il existe des possibilités de coopérer sur des domaines bien précis dans le cadre de projets européens. Ces priorités nécessitent un échange de point de vue assez fréquent, facilité ici par l’appartenance moldave à la communauté francophone.

Le jumelage entre Grenoble et Chisinau a une importance considérable pour faire connaître la ville à l’étranger, et plus particulièrement dans le monde francophone. Chisinau constitue la vitrine de la Moldavie, puisque l’essentiel des richesses et de l’attention internationale s’y concentrent. Il était donc urgent, dans la perspective de l’accueil du Sommet de la Francophonie en 2012, de relancer ce jumelage.

Que la ville de Grenoble et ses élus en soient remerciés et que s’ouvre un nouveau chemin pour le rapprochement européen !

Grenoble vu de la Bastille
Grenoble vu de la Bastille
Grenoble vu de la Bastille