Un stage professionnel - la clé du succès

0 vote

Du 1er au 30 avril 2016, j’ai vécu une expérience unique lors d’un stage professionnel effectué au sein du Centre Social Est Alfa 3A de France.

Article de Veronica URSU, étudiante en master (Études françaises), Département de linguistique romane et communication interculturelle, Université d’État de Moldavie

« L’expérience est une échelle au sommet de laquelle on n’arrive qu’en passant par tous les échelons. » (Jean-Napoléon Vernier, « Fables, pensées et poésies »)

Les études constituent le début d’une expérience qui va nous mener vers la carrière de nos rêves. Chaque expérience vécue est une leçon à apprendre. Du 1er au 30 avril 2016, j’ai vécu une expérience unique lors d’un stage professionnel effectué au sein du Centre Social Est Alfa 3A (situé 144, rue Anatole France, Oyonnax, France). La variété d’activités dans lesquelles j’ai été impliquée a directement contribué à ma formation professionnelle et personnelle.

Un stage professionnel offre plusieurs avantages aux étudiants : c’est le premier contact avec le milieu professionnel d’une subdivision d’accueil. Un autre avantage consiste dans la possibilité de mettre en application les connaissances théoriques et de comprendre si le domaine choisi est bien celui dans lequel on voudrait travailler. Les avantages sont doubles quand il s’agit d’un stage professionnel à l’étranger. Dans ce contexte, on rajoute la possibilité de faire un échange culturel avec les gens du pays d’accueil, de se faire de nouveaux amis et d’observer la structure de la société. J’ai découvert tous ces avantages après le stage professionnel effectué au Centre Social Est Alfa 3A.

Le Centre Social Est Alfa 3A d’Oyonnax déploie une riche activité dans le domaine social depuis 1971. Au début de ses activités, le centre avait comme objectif de promouvoir et de gérer toute œuvre, se proposant d’aider, loger, instruire, éduquer les travailleurs et les familles résidant dans l’Ain et les départements limitrophes, de n’importe quelle race, dans l’esprit de la neutralité et du respect des convictions individuelles. A présent, l’association est bien présente dans plus de 100 établissements en Rhône-Alpes et en Bourgogne. Le centre déploie des activités dans trois secteurs : accueil de loisirs et accompagnement à la scolarité du jeune public, secteur famille et secteur adultes.

Au cours de ce stage, j’ai pu me familiariser avec le genre d’activités du centre social qui était tout à fait nouveau pour moi. J’ai opté pour un stage au Centre Social Est ALFA 3A d’Oyonnax (France), puisque cette subdivision d’accueil met en pratique des activités très diverses.
Grâce aux activités dans lesquelles j’ai été impliquée, j’ai eu la possibilité de découvrir mes aptitudes professionnelles. Ainsi, ai-je travaillé en qualité d’animatrice pendant les deux semaines de vacances de printemps, secteur des enfants de 6 et 7 ans. J’ai pu ainsi explorer le rôle et les responsabilités d’un animateur. J’ai découvert en même temps la psychologie des enfants et la manière de comportement de l’animateur dans différentes situations. Côté accompagnement à la scolarité des enfants et des adolescents, ma tâche principale était d’aider les enfants dans leurs devoirs. Dans ce contexte, je me suis renseignée sur le système éducatif français. En même temps, j’ai mis en application mes compétences pédagogiques.

Un des objectifs principaux du Centre Social Est Alfa 3A est de collaborer étroitement avec les parents. J’ai eu l’occasion d’assister à deux événements organisés par le centre en collaboration avec les familles : c’est « Le repas de vivre ensemble » et une sortie à Lyon. Le premier événement a eu comme but de réunir des familles de n’importe quelle nationalité autour d’un repas qui a été organisé au centre. Pendant le repas, j’ai fait des échanges culturels avec les familles de la communauté turque, française et bolivienne. Nous avons parlé des différences et des similitudes entre les pays. Il est intéressant de découvrir l’organisation de la société, les traditions et les autres aspects de vie de différents pays. Il est important de cohabiter, de se respecter réciproquement et de collaborer.
Ensuite, j’ai participé à la sortie à Lyon avec les enfants accompagnés par leurs parents. Nous avons visité l’Aquarium de Lyon et le Musée des Confluences, ouvert en 2014. J’ai compris que la mixité sociale contribue à l’ouverture de l’esprit, à l’enrichissement des connaissances et à l’acquisition de l’expérience.

L’échange culturel a continué avec une conférence de présentation de la Moldavie, intitulée « Voyages, voyages en Moldavie » (08/04/2016). J’y ai fait une présentation sur mon pays, en parlant de tous les domaines de la vie. J’ai mis l’accent sur les relations économiques, diplomatiques et culturelles entre la Moldavie et la France. J’ai présenté la Moldavie comme un pays membre de l’Organisation Internationale de la Francophonie et comme un bon partenaire dans la collaboration bilatérale. J’ai préparé une petite exposition sur la culture de la République de Moldavie et puis j’ai proposé aux invités de déguster une des spécialités de la cuisine moldave, les « plǎcinte ».

La soirée s’est bien passée, le public étant intéressé à découvrir mon pays et ses particularités. Nous avons parlé des différences et des similitudes entre les deux pays. On a fait donc un échange culturel productif. J’ai été ravie de faire apprendre aux Français qu’il y a une édition de la série BD « Les aventures de Tintin » sur la Moldavie, intitulée « Tintin et Milou en Moldavie Syldavie » !!! Après la conférence, un article sur cette action est paru dans le journal régional « La voix de l’Ain ».

Ensuite, le stage m’a permis d’acquérir des savoirs sur la civilisation française, et surtout sur l’architecture et les monuments de la région du Jura, où j’ai découvert le style romain par les églises du Bourg en Bresse. Ces visites m’ont également permis de mieux connaître l’histoire de la France, de découvrir les contextes historiques qui ont favorisé l’apparition de ces monuments.

A la fin de ces témoignages, je tiens à remercier les responsables de mon stage au centre social, Mme Isabelle Vincent, directrice du centre social Est Alfa 3A d’Oyonnax et Mme Yassila Hadjersi, responsable ALSH, annexe des Primeveres à Nierme, Oyonnax, pour la guidance, pour l’aide fournie au cours de mon travail au centre social, pour l’accueil sympathique et pour la confiance accordée dans la réalisation des activités. Un grand merci également à M. Guy Guenroc, collaborateur du Centre Est Alfa 3A d’Oyonnax, pour avoir établi le contact entre la subdivision d’accueil et mon université d’origine.
Je voudrais aussi exprimer ma reconnaissance aux professeurs de la Faculté des Langues et Littératures Étrangères du Département Linguistique Romane et Communication Interculturelle pour leur professionnalisme et le grand effort fait dans le processus de la formation professionnelle des étudiants. Je tiens encore à remercier l’Agence Universitaire Francophone pour les programmes qui permettent aux étudiants de vivre des expériences uniques dans leur parcours professionnel.

Pour conclure, je peux dire que le stage passé au centre social Est Alfa 3A m’a permis d’enrichir mes connaissances et mes aptitudes professionnelles. Avant de participer au projet, ce stage était un défi pour moi, mais après il est devenu une belle expérience, ou un des échelons de la grande échelle appelée « carrière professionnelle ».