Radio Moldavie Internationale

Radio Moldavie Internationale (RMI) est l’unique station de radio de Moldavie dû à laquelle des millions de gens de tout le monde ont appris et apprennent régulièrement des choses sur la Moldavie.

Le 13 juin 1992, l’univers radiophonique a été traversé par un nouveau signal, émis en 5 langues. Il s’agissait du lancement du poste Radio Moldavie Internationale qui avait le but d’informer directement l’opinion publique mondiale sur la réalité politique, économique et sociale de la Moldavie.

Radio Moldavie Internationale (RMI) est l’unique station de radio de Moldavie dû à laquelle des millions de gens de tout le monde ont appris et apprennent régulièrement des choses sur la Moldavie.

L'équipe de RMI
L’équipe de RMI

Le 13 juin 1992, l’univers radiophonique a été traversé par un nouveau signal, émis en 5 langues. Il s’agissait du lancement du poste Radio Moldavie Internationale qui avait le but d’informer directement l’opinion publique mondiale sur la réalité politique, économique et sociale de la Moldavie. C’est par le biais de RMI que le jeune état, la République de Moldavie, qui venait de proclamer son indépendance a annoncé au monde son existence.

La nécessité de la fondation et les conditions de fonctionnement du service externe du poste national de radio ont été dictées par la situation de l’époque. L’idée de la création de RMI est apparue dans des conditions objectives, très difficiles pour le jeune état moldave, quand l’information sur le conflit transnistrien était diffusée au niveau international d’une manière tendancieuse par des journalistes de Moscou. Vu le besoin d’informer directement le public étranger, l’administration de la radio nationale, institution dont la RMI fait toujours partie, a décidé de créer de nouvelles rédactions avec une équipe absolument nouvelle pour informer les citoyens étrangers dans un langage accessible, objectif et correct. Donc, la mission de RMI n’était pas facile.

Au début, RMI émettait trois jours par semaine par l’intermédiaire des émetteurs de la station Maïak de Grigoropol qui se trouve sur le territoire contrôlé par le régime séparatiste de l’est de la Moldavie. Puis, les autorités de Tiraspol ont bloqué la diffusion des programmes de RMI. La solution trouvée à cet instant-là fut le poste Radio Roumanie Internationale qui a accepté de diffuser une partie des programmes de RMI. Plus tard, on a procédé à la transmission des émissions de RMI par le biais de l’émetteur de Bacau, en Roumanie.

C’est sur les ondes de RMI qu’en 1994 le premier président moldave Mircea Snegur s’est adressé aux auditeurs à l’occasion du 4-ième anniversaire depuis la proclamation de l’indépendance et de la souveraineté de la Moldavie. Voici un fragment de ce message :

« Je profite avec plaisir de cette occasion pour vous parler de notre pays et de ses gens, des difficultés qu’il a surmontées et de ses aspirations et espoirs. L’adoption en 1990 de la déclaration sur la souveraineté de la Moldavie qui faisait encore partie de URSS a constitué un acte de grand courage civique, un acte d’instauration de la justesse et de l’équité. La déclaration a marqué la première étape de la renaissance nationale, a rendu au citoyen ses droits à la terre et au pays ».

Pendant les années 1992-2000, le service externe de la radiodiffusion nationale a diffusé sur ondes courtes en anglais, français, russe, espagnol et roumain plus de 35 mille programmes, réceptionnés dans plus de 70 pays, fait confirmé par plus de 3 mille lettres et rapports d’écoute.

En 1996, la Radio Nationale a accordé à RMI une heure d’antenne sur sa deuxième chaîne pour la diffusion sur le territoire de la Moldavie des bulletins d’informations en roumain, français, anglais, espagnol. Deux ans après, ces émissions ont été supprimées à cause du manque de moyens financiers. Pour la même raison, en 1998 les émissions de week-end ont été supprimées, elles-aussi. L’administration de la Radio Nationale insistait même sur la suppression de RMI. Heureusement, ayant entendu le signal SOS diffusé pendant quelques mois par RMI, des dizaines d’auditeurs ont fait parvenir leurs messages de protestation à l’administration de la Radio Nationale, au Parlement et même au Président de la République. Ainsi, c’est surtout grâce au soutien de ses auditeurs que RMI a survécu.

En 2000, toujours à cause des contraintes de nature financière, la diffusion des programmes de RMI sur ondes courtes a été supprimée, ceux-ci étant à présent diffusés exclusivement sur Internet.

RMI diffuse 5 jours sur 7 des émissions qui peuvent être écoutées juste à l’heure indiquée ci-dessous en accédant le site www.trm.md.

Heures de diffusion des émissions de RMI :

Les programmes en espagnol : 12h en UTC

Les programmes en roumain : 12h30 en UTC

Les programmes en anglais : 13h en UTC

Les programmes en russe : 20h en UTC

Les programmes en français : 20h30 en UTC.