Les traditions de Pâques

0 vote

Les Pâques - une des plus grandes fêtes orthodoxes. Les Moldaves ont plusieurs traditions relatives à cette fête.

Pâques ! Une des plus grandes et belles fêtes de printemps attendue par les Moldaves chrétiens. Précédé par 7 longues semaines de purification de l’âme, du corps, suivant un régime très sévère en ce qui concerne l’alimentation (parce qu’on mange seulement des fruits, des légumes, mais pas d’œufs, de viande ou de poisson), les gens attendent avec impatience le jour de Pâques car on peut goûter des repas délicieux préparés par les femmes moldaves spécialement pour nous : le gigot d’agneau, des œufs peints en rouge, cozonac, racituri et savourer un peu de vin rouge.

Mais avant de passer à table, chez les Moldaves existe une très belle tradition : dans un pot avec de l’eau fraiche, on met un œuf peint en rouge, un œuf frais non peint et quelques pièces de monnaie. Après avoir prononcé une prière, on se lave avec cette eau et on touche avec l’œuf rouge la joue droite en disant : « Que je sois toute l’année beau et heureux comme cet œuf ! » ; puis on touche la joue gauche avec l’œuf frais et on dit : « Que je sois en bonne santé toute l’année comme cet œuf ! ». Les pièces de monnaie ont une signification spéciale : du fait de leur présence dans l’eau, on dit qu’elles assureront la présence de l’argent durant toute l’année.

Pendant la nuit de la Résurrection du Christ, il y a aussi des traditions, des coutumes spécifiques chez notre peuple. Les uns se réunissent autour d’un grand feu où ils racontent des histoires sur la vie de Jésus Christ, les miracles qu’il a fait pour les gens, les souffrances auxquelles il a été soumis.

« pasca »
« pasca »

D’autres vont à l’église pour écouter la messe divine de la résurrection et pour bénir la pasca, des œufs rouges et quelques repas préparés soigneusement pour la table de fête.

Durant six semaines, dès le jour de Pâques jusqu’à l’Ascension, les chrétiens orthodoxes se disent en se rencontrant au lieu de « bonjour, salut » : « Hristos a înviant » (« Le Christ est ressuscité ! »).

C’est très important pour nous, les Moldaves, de garder ces traditions si jolies, car on les a héritées de nos ancêtres.

Fêter Pâques c’est aussi avoir la possibilité de rencontrer tous les proches : les tantes, les cousins, les grands-parents et se réjouir des moments passés au sein de la famille.

Cristina Burlacu

Le 28 avril 2011