Le français pour les classes de la filière scientifique ?

1 vote

Article de Mihaela Ţurca, élève en 11-ième au lycée « Spiru Haret » de Chisinau

Mihaela Ţurca
Mihaela Ţurca

Récemment, dans notre école, dans les classes scientifiques on a introduit l’étude du français ou de l’allemand comme deuxième langue étrangère après l’anglais, chose qui était obligatoire pour les classes littéraires seulement. D’où vient cette décision ? Est-ce un caprice de l’administration pour occuper le temps des élèves ? A quoi sert de connaître plusieurs langues étrangères au moment où on a choisi le profil scientifique ? Pour répondre à ces questions, j’ai discuté avec Monsieur V. Ambroci, le directeur du lycée, qui nous a fourni plusieurs informations.

« L’obligation d’apprendre une deuxième langue étrangère vient du Ministère de l’Education, ce n’est pas du tout la décision de l’administration », affirme le directeur. Le programme élaboré par le ministère s’adresse aux écoles qui peuvent offrir des conditions nécessaires à l’étude, par exemple, des manuels, des salles de classe. Une fois qu’on a ces conditions, les établissements sont obligés d’introduire l’étude des langues étrangères dans le programme scolaire.

Ce changement survenu au début de l’année scolaire a généré de nombreux conflits. Certains élèves ne voient absolument aucune utilité en s’appuyant sur l’idée que se serait mieux si on perfectionnait l’anglais, car l’anglais est plus important. Ils affirment que ça ne vaut pas la peine d’apprendre deux langues de façon superficielle, pour finir par fréquenter des cours dans des écoles de langues. Le français pourrait avoir le statut de discipline optionnelle et ceux qui ont besoin d’une étude approfondie pourraient la trouver ailleurs.

D’autres trouvent les cours de français très intéressants et utiles. Les connaissances linguistiques d’une ou deux langues, ou plus, ne peuvent avoir aucun effet négatif, au contraire, il y a toujours à gagner, surtout si on planifie d’aller à l’étranger pour continuer les études, pour travailler ou simplement pour voyager. La maîtrise d’une langue étrangère est importante pour se débrouiller dans la vie, car la langue représente le moyen de communication et de compréhension le plus important, c’est un incomparable instrument pour socialiser, qui rapproche les gens reliant les pays, les cultures et les civilisations.

Se concentrer sur un seul domaine veut dire se priver soi-même de l’ouverture proposée par l’étude. C’est normal de connaître un peu de tout pour pouvoir se débrouiller dans diverses situations. Si on ne parle aucune langue étrangère ce n’est pas la fin du monde, mais on voit le monde par une seule fenêtre.