La parade du costume populaire

0 vote

Ce 27 août, jour quand la Moldavie a fêté son indépendance, des Moldaves de toutes les régions du pays se sont réunis, endimanchés, dans la capitale pour prendre part à une parade du costume populaire.

Des gens simples, des politiciens qui ont renoncé à leurs tenues officielles, ainsi que des troupes d’artistes de toute la Moldavie ont mis des pièces du costume national moldave pour défiler à la parade consacrée au 23-ième anniversaire de l’indépendance de la République de Moldavie.

Cette action a été organisée par le ministère moldave de la culture. « En pensant aux milliers d’enthousiastes des villages moldaves qui se consacrent à la préservation et à la perpétuation de notre folklore, nous avons souhaité évoquer l’importance de notre cpstume national sous les airs de nos chansons populaires qui constitueront le passeport spirituel de la Moldavie dans l’Union Européenne », a déclaré la ministre de la culture, Monica Babuc. « La Place de la Grande Assemblée Nationale est l’endroit où nous avons fait part de nos aspirations et de nos rêves. Si aujourd’hui nous avons organisé une parade du costume populaire, pas un défilé militaire, cela ne veut pas dire que nous n’avons pas d’armée ou que nous ne respectons pas nos soldats. C’est parce que nos traditions, notre costume populaire, nos chansons et danses populaires sont les armes avec lesquelles nous allons conquérir le monde », a ajouté la ministre.

Autrefois, les Moldaves portaient des costumes traditionnels tous les jours de fête. Après une période de relatif oubli de cette tradition, on assiste à présent à un véritable essor du costume populaire. Des pièces du costume populaire, surtout les chemises joliment brodées pour femmes et hommes, sont même très à la mode de nos jours.

Autrefois, le costume populaire était différent, en fonction d’âge, statut social, occupation, saison. A présent, la différence est surtout faite par les motifs et les couleurs des broderies qui diffèrent en fonction des régions : croix, broderie en fils, couleurs claires, surtout rouge et vert sur un fond foncé pour les jupes de femmes, et d’habitude les mêmes couleurs sur la chemise, sur un fond blanc.

En plus, pour les femmes, ce qui compte aussi c’est l’âge. Le costume que portent les jeunes filles a des broderies aux couleurs intenses, tandis que les femmes plus âgées portent des vêtements aux broderies qui n’abondent pas en couleurs et qui sont faites sur des étoffes foncées. Les costumes pour hommes sont beaucoup moins colorés.

«  Jadis, chaque jeune fille se tissait un costume populaire pour le mettre dans son coffre à la dot. J’ai autour de la tête le foulard de la grand-mère de mon mari qui date de l’an 1936. Elle l’a porté à son mariage. La chemise que je porte a été confectionnée en 1984 par la remarquable artisane Maria Cristea », dit une dame originaire du nord de la Moldavie.

Ce fut la deuxième édition de la parade du costume populaire. L’action a culminé avec une très large ronde dansée dans la Place de la Grande Assemblée Nationale par les participants à la parade.

Le 27 août 2014