La célébration de l’Ascension

0 vote

40 jours après Pâques, les Moldaves de foi chrétienne orthodoxe célèbrent l’Ascension de Jésus-Christ dans le ciel. Ils appellent cette fête Ispas.

La deuxième fête après Pâques

Certainement, l’épisode principal de la fête est le service divin de commémoration de cet événement miraculeux de la vie du Rédempteur. Les femmes apportent à l’église des gâteaux aux noix, des gimblettes, ainsi que des œufs peints pour les faire bénir et en faire ensuite aumône.

L’Ascension de Jésus-Christ est la deuxième fête importante après les Pâques. Le repas de fête est similaire au repas de Pâques. Dans certaines localités, on ne mange les plats préparés à cette occasion que dans la matinée. Dans l’après-midi, on ne consomme plus des œufs peints, par contre, on en donne à la volaille.

La formule de salut utilisée le jour de l’Ascension est « Le Christ s’est élevé », la réponse y étant « En vérité, il s’est élevé ». Rappelons dans ce contexte qu’à partir du jour de Pâques jusqu’à la fête de l’Ascension, les chrétiens orthodoxes se saluent en se disant « Le Christ est ressuscité », formule à laquelle on répond « En vérité, il est ressuscité ». Puis, on revient aux formules traditionnelles de salut.

Le temps des fleurs

A la veille du jeudi de l’Ascension, les jeunes filles plantent des fleurs, car on dit que c’est un temps très propice pour la plantation : les plantes s’élèveront vers les cieux, pareilles au Christ. Toujours le jeudi de l’Ascension, les gens vont cueillir et font bénir des plantes médicinales.

Le samedi qui précède l’Ascension, les chrétiens orthodoxes se dirigent vers les tombeaux de leurs proches et ils y font l’aumône.

A la veille de l’Ascension, aux crépuscules, les gars et les filles vont dans la forêt cueillir des fleurs d’aulne qui s’épanouissent et se fanent cette même nuit. Ces fleurs sont cherchées pour leurs propriétés curatives et aussi… miraculeuses : elles servent à préparer des tisanes d’amour.

Conformément à une superstition propagée dans plusieurs localités, le jour de l’Ascension il n’est pas recommandé d’allumer le feu, sinon la famille sera toute l’année confrontée à des querelles et disputes. Il ne faut, non plus, prêter du sel à qui que ce soit, car, dit-on, le lait de la vache ne sera pas gras.