La France – un partenaire toujours stable de la Moldavie

La France est parmi les principaux investisseurs étrangers en Moldavie.

Article de Nicoleta Iftodi, étudiante en droit, Université d’Etat de Moldavie, Groupe francophone, IIIe année}}}

La France est parmi les principaux investisseurs étrangers en Moldavie. Les investisseurs français sont regroupés au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie France Moldavie et ils contribuent à moderniser l’économie nationale et à apporter de nouvelles technologies.

Selon les informations du Ministère de l’Economie de la République de Moldavie, la France conforte sa 6e place parmi les partenaires commerciaux de la Moldavie dans l’Union Européenne. En 2014, le commerce total entre la Moldavie et la France a été estimé à 131,41 millions de dollars USA. En 2014, les exportations ont augmenté de 5,9% par rapport à l’année précédente, totalisant 37,59 dollars et les importations ont baissé de 7,69%, constituant 93,82 millions de dollars.

Les principales entreprises françaises actives en Moldavie sont Orange, Société Générale, Lafarge et Lactalis. Pour l’instant, Orange Moldova est le premier fournisseur de téléphonie mobile du pays et elle offre des emplois pour plus de 710 personnes dans tout le pays. Lafarge assure 60% du total des nécessités de ciment partout en Moldavie et il emploie 350 personnes. La Société Générale est devenue l’actionnaire majoritaire de la Mobiasbanca, 5e banque moldave qui emploie 700 personnes. Aussi, il faut noter que le groupe Lactalis est présent en Moldavie depuis 2005 et possède une laiterie et deux fromageries. Sa production de fromages couvre le marché moldave et il fait des exportations vers la Russie et l’Ukraine. Le nombre des salariés est de 330 personnes dans le pays.

Parmi autres marques françaises, on peut mentionner Le Bridge Corporation Limited (production et distribution), Pentalog (services IT), Bargues Agro Industries (transformation fruits secs et noix), Renault, Citroën, Peugeot, etc. En Moldavie il y a aussi des cofinancements organisés avec des bailleurs francophones (Agence Universitaire de la Francophonie, Association des parlementaires francophones, Alliance Française) et quand même la Moldavie a toujours le désir d’attirer des investisseurs et des partenaires étrangers.

Un autre exemple d’affaire prospère en Moldavie reste la compagnie GPG Consulting qui est un centre d’appels possédant une grosse expérience sur le marché de l’outsourcing (BPO). GPG regroupe plus de 250 téléconseillers qui traitent des flux en 10 langues différentes. Mais une des plus importantes collaborations de cette compagnie est établie avec l’entreprise française Argus de la Presse. L’Argus de la presse permet aux entreprises de surveiller leur influence et leur réputation sur le marché et d’orienter leur stratégie de communication et de développement. Par cet emploi, les salariés sont en contact avec la culture française et avec les valeurs de la francophonie 24/24. Des reportages, des correspondances, des documentaires, des débats politiques – tout cela fait l’objet de la surveillance médiatique de cette entreprise.

Par l’Argus de la Presse et par le GPG, une belle carrière professionnelle se dessine devant les yeux des jeunes moldaves et pas seulement, car la compagnie a embauché aussi des jeunes de France, Cameroun, etc. GPG recrute toujours des diplômés ayant étudié le Français. Cet emploi est une possibilité d’apprendre un vrai nouveau métier, la possibilité de se former en interne ou à Paris. Dans ces métiers que sont proposés, il y a de belles perspectives d’évolution et de rester toujours dans un milieu francophone. Mais l’avantage le plus important : c’est cette satisfaction de pratiquer et se perfectionner en langue française vivante, faire des découvertes intéressantes tous les jours et dans tous les domaines, pas uniquement sur la France et la culture française, mais sur le monde entier. L’équipe de plus de 40 personnes compte des surveillants, rédacteurs, lecteurs, chargés de réclamations clients, etc. qui après presque un an d’expérience dans ces métiers reste toujours aussi motivée et passionnée !

Dans mon interview avec Cristina Catan, responsable projet Argus de la Presse à GPG, elle m’a dit que „la collaboration avec des partenaires français représente une opportunité d’accueillir une expérience formidable dans le domaine des affaires. Les Français sont différents, ils pensent et s’expriment d’une manière différente de celle des Moldaves et le travail avec eux c’est une vraie provocation chaque jour”.

Je lui ai aussi demandé quel est l’impact des investisseurs français en Moldavie et la jeune coordinatrice du projet m’a confié que „les investissements français en Moldavie sont une chance pour notre pays tout d’abord parce que ça crée des emplois et les gens ayant un bon niveau de français ont la chance de pratiquer, développer et appliquer leur connaissances. Aussi, ça apporte de nouvelles expériences, du savoir-faire nouveau et des professionnels dans différents domaines”.

Bien sûr que je m’ai posé la question pourquoi les investisseurs français doivent investir de l’argent en Moldavie et quels sont ces bénéfices et Cristina Catan m’a partagé ses conclusions après cette grande expérience de travail dans un milieu absolument français : „Le principal avantage de notre pays est la force de travail pas chère, mais qualifiée. Aussi, la pression fiscale est parmi les plus basses en Europe et la législation reste favorable aux investissements étrangers. Étant un pays francophone, la Moldavie est proche de la culture et de la langue française. Néanmoins, la corruption et l’instabilité politique sont les facteurs de méfiance pour les affaires”.

Elle a aussi dévoilé les principales missions d’un employé dans l’entreprise – le traitement des contenus audiovisuels identifiés (des retombées médiatiques – émissions TV, radio) par un logiciel de lecture et la validation de la cohérence du contenu avec les attentes des clients.

Les jeunes moldaves sont encouragés dans leur propre pays de travailler ici et de savourer chaque moment de leur vie. Pour profiter de ces opportunitésn les seules compétences exigées sont :

 Une très bonne maitrise du français

 Un bon niveau de culture générale de la France (actualités, nouveautés et personnalités dans le domaine privé, public, les villes, régions, etc.)

 Connaissance de l’environnement web

 Manipulation aisée de l’outil informatique

 Capacité d’analyse et d’identification des idées majeures d’un texte quelconque

Donc, la francophonie en Moldavie contribue à la formation de nouvelles élites, la promotion de la diversité culturelle et la création d’emploi pour tous les citoyens francophones. La Francophonie a toujours donné à Moldavie un esprit de « la vie en rose ».

Le 15 mai 2016