Exposition du peintre moldave Ion Carchelan à Saint-Amand-Montrond (Cher)

Du 3 mars au 22 avril 2012, la ville de Saint-Amand-Montrond accueille une exposition de Ion Carchelan (peintre aquarelliste de Nisporeni, en Moldavie).

L’exposition prend place dans le cadre des relations nourries depuis plusieurs années entre le collège Jean Valette de Saint-Amand (avec le soutien de l’association Berry-Moldavie) et l’antenne de Nisporeni de l’Alliance Française de Moldavie, échanges au cours desquels collégiens français et moldaves (alternativement) sont accueillis par leurs correspondants et leurs familles.

Lors de la visite des « petits berrichons » en 2010, une série de portraits (interviews et photos) avait été réalisée avant d’être exposée en avril 2011 conjointement à Saint-Amand et à Nisporeni. C’est à cette occasion que le peintre avait ouvert les portes de sa maison et de son atelier aux reporters en herbe et que le projet d’une exposition de ses œuvres à Saint-Amand avait vu le jour.

Agé de 46 ans, Ion Carchelan a d’abord suivi les cours de l’Ecole d’Art de Nisporeni avant d’être diplômé en 1988 de l’Ecole des Beaux-Arts « Alexandru Plamadeala » de Chisinau et de revenir enseigner à son tour à l’Ecole d’Art de Nisporeni. Marié et père de trois enfants, il vit désormais exclusivement de son art et de la vente de ses aquarelles, même s’il accepte parfois d’animer des stages à l’étranger.

Avec la disparition de l’URSS et l’ouverture consécutive des frontières, il a pu exposer à plusieurs reprises aux Etats-Unis (en Caroline du Nord et en Virginie), en Espagne (Alicante). Régulièrement présentes à la galerie Brancusi de Chisinau, ses aquarelles ont également pris part à des expositions collectives à Salt Lake City (Utah) ou en Italie (Chianciano). Il est membre titulaire de l’Union des Artistes Plasticiens de Moldavie depuis 2006.

S’inspirant des paysages « typiques » de Moldavie ou parfois de Roumanie, Ion Carchelan évoque des campagnes tranquilles où la pluie, le brouillard, la neige ou le soleil levant enveloppent de leurs lumières et de leurs reflets les coupoles des monastères, des rives de fleuves où s’activent de jeunes pêcheurs, des chevaux et des pommiers paisibles attendant leur maître ou la main du cueilleur.

Mercredi 7 mars 2012, Pôle de l’Or (Espace Serge Vinçon), le vernissage de l’exposition (en présence de l’auteur) a été honoré de la présence de M. Oleg Serebrean (Ambassadeur de Moldavie en France) et de la conseillère de l’Ambassade (Mme Stela Volontir).