Échange culturel pour les musiciens du conservatoire de Nevers

0 vote

Dans quelques jours, l’ensemble de musique traditionnelle de Nevers s’envolera pour la Moldavie - pour une semaine d’échanges avec des étudiants et professeurs autour de la musique et de la culture.

Vingt-six élèves et membres de l'ensemble de musique traditionnelle seront reçus en Moldavie durant une semaine.
Vingt-six élèves et membres de l’ensemble de musique traditionnelle seront reçus en Moldavie durant une semaine.

Après l’Algérie, l’Angleterre, le Portugal, l’Allemagne, l’Italie, direction la Moldavie. Vingt-six membres de l’ensemble de musique traditionnelle de Nevers se rendront dans ce petit pays grand comme la Bourgogne situé à l’extrémité de l’Europe, du vendredi 27 octobre au vendredi 3 novembre.

« C’est une tournée pour nous. Nous y allons pour présenter notre musique, notre répertoire, la culture de notre région, les pratiques du conservatoire de Nevers et donner des concerts », explique Dominique Forges, directeur artistique et professeur de musiques traditionnelles au conservatoire de Nevers.

Le choix de la Moldavie s’est fait par l’intermédiaire de Marie-Claire Kaluzny, membre de l’ensemble de musique traditionnelle de Nevers. « Je soutiens depuis six ans des professeurs de français par le biais de l’association Solidarité Laïque. Le français est la première langue étrangère étudiée là-bas », souligne-t-elle.

Les adolescents et adultes volontaires de l’ensemble de musique traditionnelle de Nevers seront accueillis par le recteur de l’Université de Balti, la deuxième plus grosse ville du pays, qui les a invités à loger sur le campus.

« Ce sera l’occasion d’échanger avec les étudiants en musique, en danse, en arts appliqués. Ils nous présenteront la culture moldave et en retour, nous leur ferons découvrir la culture du centre de la France », détaille la musicienne.

Marie-Claire Kaluzny travaille sur le projet depuis le mois de mars. Le transport des instruments en avion a été le point le plus épineux à régler. « Les jeunes moldaves sont très curieux de savoir comment sont les jeunes en France  », avance-t-elle.

« C’est une belle aventure humaine et musicale. Notre voyage en Algérie en 2013 nous a laissé des traces indélébiles. Ça soude l’ensemble et nous motive. Ce sont de belles expériences de groupe », conclut Dominique Forges.

Article de Dominique Romeyer repris sur le portail http://www.lejdc.fr/nevers/loisirs/scene-musique/2017/10/18/echange-culturel-pour-les-musiciens-du-conservatoire_12594666.html

Le 18 octobre 2017