Découverte et rigueur : débuts d’insertion professionnelle

Article par Oxana Capatina

Inscrite actuellement aux études de Licence (3e année, système LMD) à la Faculté des Sciences Economiques de l’Université d’Etat de la République de Moldavie, Cristina Ṭurcanu a bénéficié, dans la période 1 octobre- 15 novembre 2012, d’une bourse de stage professionnel en France, offerte généreusement par L’Agence Universitaire de la Francophonie.

Vivement intéressée par les projets d’aide humanitaire et, plus particulièrement, par les pratiques de la gestion des fonds dans le cadre de ces projets, elle est spécialement sensible à la bonne réputation, dans notre région, de l’Association Hydraulique Sans Frontières qu’elle a contactée, en vue d’obtenir une autorisation de stage. Elle a proposé une collaboration dans le domaine : Sciences économiques (comptabilité, audit, gestion).

L’Association Hydraulique sans Frontières de Chambéry, à côté des ingénieurs et volontaires, dispose de permanents qui assurent le bon fonctionnement de la subdivision, effectuant le monitoring et la mise en pratique des projets régionaux. C’est dans un de ces groupes qu’elle a travaillé, sous la direction, d’abord, d’un responsable de projet et ensuite, guidée par une « satellite » - une personne qui l’a initiée à la rédaction des documents sollicités.

Son but était de trouver, lors de ce stage, des voies d’adapter les habiletés acquises en France à sa carrière professionnelle moldave, qui vient d’être amorcée.

Le stage s’est déroulé aux bureaux de gestion /audit de HSF. Les domaines du stage étaient : gestion des projets, comptabilité, audit financier. Au début, une étude du dossier d’hydraulique pour Comores (côté gestion) a été faite, sous la direction de Michel Chartier, directeur de projet. Voici les axes qu ‘on a évalués, lors de cette étude :

• Capitaux ajustés aux conditions spécifiques locales et couvrant toutes les étapes du cycle d’un projet : de l’évaluation, recherche et plannification, en passant par la conception et surveillance des travaux, jusqu’à l’exploitation et l’entretien, y compris le renforcement institutionnel et la formation.

• A côté des subsides pour l’expertise d’ingénierie requise, les prestations portent aussi leur attention sur les octrois pour les services-conseils et l’assistance technique aux clients.

• Un autre point important est le support financier pour le développement et la mise en œuvre de mesures d’accompagnement des projets d’infrastructure et incluant la participation communautaire, l’éducation sanitaire et la promotion du secteur privé.

Ensuite, un travail de préparation à l’audit lui a été confié. Elle a analysé un document nommé Termes de référence pour l’audit financier d’Hydraulique Sans Frontières. Vu le fait que le caractère de ce document est strictement confidentiel, elle ne dévoile, dans ce qui suit, que les objectifs de l’audit externe à HSF, thème qu’elle a développé sous la direction des permanents de HSF.

La mission d’audit vise, dans le cadre de la réforme en cours de la structure faîtière du secteur privé, à mieux appréhender la qualité de sa gestion, son degré de transparence, son organisation, ainsi que ses capacités financières.

L’audit externe sera de deux types : financier et organisationnel. L’objectif de l’audit externe des états financiers de l’association Hydraulique Sans Frontières est de permettre à l’auditeur d’exprimer une opinion professionnelle sur la situation financière de l’association HSF à la clôture des 7 années fiscales (2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012), ainsi que sur l’utilisation des fonds reçus, les activités rémunératrices, les cotisations perçues et les dépenses effectuées pour la période comptable finie le 31 décembre de chaque année considérée. Lors de ce rapport d’audit, la stagiaire a parcouru les pas suivants :

• Période vérifiée : 2011 et 2012

• Objectif de l’action : la vérification des états financiers 31.12.2011, 31.10.2012

• Objectifs : évaluation du contrôle interne des comptes analysés, l’évaluation d’états financiers.

• Type de vérification : Un audit de vérification a été effectué pour confirmer que les états financiers sont précis.

• Techniques d’audit internes utilisées : les techniques de vérification (comparaison, l’examen, la confirmation, garantie)

• La comparaison - confirmer l’identité des informations après l’obtention de deux ou plusieurs sources.

• L’examen - détecter les erreurs et / ou des irrégularités.

• Confirmation - demander des informations à partir de plusieurs sources indépendantes, pour les valider.

• Garantie – vérifier, en examinant les registres des documents et l’état de vérité des transactions déposées.

Lors du stage, Cristina a analysé d’autres documents encore : le Budget prévisionnel de HSF et les schémas de contributions.

Elle raconte que ce stage l’a beaucoup confortée dans son projet professionnel : travailler dans le cadre des projets impliquant l’aide humanitaire internationale dans les domaines sensibles de l’économie nationale. Il lui a permis de se faire une idée plus précise du métier qu’elle voudrait exercer à la fin de ses études. Elle serait éventuellement prête à travailler pour le HSF de Chambéry en Moldavie, si l’occasion se présente, puisqu’il est fort probable qu’ils pensent aux projets d’hydraulique pour les districts du sud de notre pays.

L’étudiante avoue que les difficultés rencontrées lors du stage étaient au nombre de trois : incompatibilité de démarche pédagogique entre notre système d’enseignement et celui français : ce qu’on demande ici à un stagiaire ne correspond pas à ce qu’on lui demande en France. Le deuxième problème serait peut-être celui du rajustement terminologique ; notre système d’enseignement fonctionne surtout sur des modèles russes, tandis qu’en France les terminologies sont un peu différentes. Ensuite, il y a eu aussi le problème de la langue ; Cristina a fait des efforts pour maȋtriser le français d’affaires, employé par ceux qui rédigent des projets internationaux.

Lors du stage, l’étudiante moldave a enrichi les connaissances dans le domaine de la gestion des projets internationaux, de la comptabilité et de l’audit (interne et externe) et a perfectionné les compétences suivantes : habileté de recherche technique des données comptables, compétence de synthèse en gestion, compétence communicative, etc.

Revenue récemment à Chisinau, Cristina Ṭurcanu intègre déjà avec succès les modules universitaires normatifs. Mais ce souvenir de stage est très spécial : c’est le premier stage de sa vie, déployé à l’étranger. Elle avoue que le stage lui a été d’une grande utilité professionnelle et intellectuelle.

Elle adresse des remerciements à toute l’équipe de HSF de Chambéry et notamment au Président, M. Bernard Durandau, pour l’accueil chaleureux et pour l’encadrement de haute qualité. Elle remercie également l’AUF pour la possibilité offerte d’effectuer ce stage professionnel.

Cristina parle déjà à ses collègues, avec un peu de nostalgie, de sa récente expérience française. Certainement, elle voudra revenir en France un jour, pour des stages plus longs peut-être …

Article repris des dossiers du Bureau des relations internationales de l’Université d’Etat de Moldavie.