CampusFrance

Présentation

La création de l’agence CampusFrance correspond à la mise en œuvre d’une volonté du ministère des Affaires étrangères, en lien avec le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de renforcer l’attractivité de la France dans le domaine de l’enseignement supérieur.

Avant tout, CampusFrance, c’est :

  • la fusion de notre dispositif de promotion de l’enseignement supérieur jusqu’ici assuré avec succès par l’agence EduFrance (reconnue comme l’une des meilleures agences mondiales en ce domaine) avec deux autres opérateurs essentiels de la mobilité universitaire et scientifique, le CNOUS et EGIDE, qui assurent, pour le compte du ministère des Affaires étrangères, la gestion des instruments de la coopération universitaire, dont les bourses du gouvernement français. Ils assurent ce même service pour les bourses des gouvernements étrangers. -
  • un instrument puissant permettant à la France de tenir un rôle majeur dans l’économie du savoir, en favorisant la projection internationale de nos établissements d’enseignement supérieur, en attirant les meilleurs étudiants étrangers par la garantie qui leur est donnée d’un parcours académique de réussite, en favorisant le développement de nos instruments de partenariats universitaires et scientifiques.
  • une démarche novatrice des ministères des Affaires étrangères et de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui ont conduit des travaux communs, en concertation étroite et avec le plein assentiment des opérateurs concernés et des établissements, pour aboutir aujourd’hui à la naissance de cette agence.

Statutairement, CampusFrance, c’est :

  • un GIP, comme l’était EduFrance, associant l’État français et les établissement d’enseignement supérieur, auxquels s’ajoutent aujourd’hui deux nouveaux membres EGIDE et le CNOUS, afin de constituer à terme, l’agence pour la mobilité internationale universitaire et scientifique.

CampusFrance, un instrument majeur dans l’économie du savoir

La création de l’agence CampusFrance correspond à la mise en œuvre d’une politique publique ambitieuse pour l’attractivité de la France dans le domaine de l’enseignement supérieur.

Il s’agit en effet de fusionner notre dispositif de promotion de l’enseignement supérieur jusqu’ici assuré avec succès par l’Agence EduFrance (reconnue comme l’une des meilleures agences mondiales en la matière) avec deux autres opérateurs essentiels de la mobilité universitaire et scientifique, le CNOUS et EGIDE, qui gèrent notamment les bourses du gouvernement français mais aussi les instruments de coopération universitaire du Ministère des affaires étrangères.

La France se dote de la sorte d’un instrument puissant lui permettant de jouer un rôle majeur dans l’économie du savoir, en favorisant la projection internationale de nos établissements, en attirant les meilleurs étudiants étrangers par la garantie qui leur est donnée d’un parcours académique de réussite, en favorisant le développement de nos instruments de partenariats universitaires et scientifiques.

Pour cela, et c’est très novateur, les ministères des Affaires étrangères et de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, ont conduit des travaux communs, en pleine concertation et avec l’assentiment des opérateurs concernés comme des établissements, qui aboutissent aujourd’hui à la naissance de CampusFrance.

La montée en puissance du dispositif s’opère en deux phases : Durant la première, CampusFrance naît d’une reconfiguration de l’Agence EduFrance, avec la mise en place d’un dispositif mondial qui permet à plus de 80 espaces CampusFrance dans le monde de coordonner toutes les réponses à donner aux étudiants s’intéressant à nos formations supérieures.

Grâce à ce site internet unique, les étudiants, avant même de se déplacer, sont guidés dans leurs demandes ; ils peuvent ouvrir un espace personnalisé, qui leur permet de dialoguer avec les responsables CampusFrance du pays, puis, une fois leur souhait de se pré-inscrire dans telle ou telle discipline exprimé, de dialoguer également en direct avec un responsable de l’établissement pour lequel ils se portent candidats.

Ils sont également aidés dans leur questionnement par un puissant moteur de recherche puisant dans plus de 30.000 formations supérieures dont CampusFrance assure la gestion, avec un catalogue en ligne actualisé et rendu intelligible pour les étudiants étrangers (nomenclatures simplifiées, traduction en quatre langues principales.

Enfin, ils peuvent se rendre sur place, dans ces espaces CampusFrance conviviaux, où les attendent des personnels formés par l’agence et par le ministère des Affaires étrangères : de façon à achever de prendre une décision de formation et de passer les formalités préconsulaires (entretien de motivation, vérification des diplômes, création d’un dossier numérisé auquel ont accès les établissements d’enseignement supérieur concernés par la demande du candidat).

Les étudiants trouvent également sur place une documentation complémentaire.

Enfin, c’est à partir de ces espaces que sera organisée une partie de la promotion de notre enseignement supérieur, en particulier dans les universités du pays-hôte, CampusFrance-Paris organisant les manifestations majeures (salons « phares »).

Depuis Paris, et sous l’autorité des postes diplomatiques, CampusFrance coordonnera également la réalisation de la charte de qualité pour l’accueil des étudiants étrangers, c’est-à-dire veillera à l’application progressive des 74 indicateurs de performance et de résultats qui, tout au long de la chaîne d’accueil, définissent, selon les meilleurs standards internationaux, la qualité des actions qui doivent être menées pour que tout étudiant étranger soit accompagné de la meilleure façon depuis son premier « désir de France », jusqu’à son retour après sa formation.

Grâce à l’intégration du Cnous international et d’Egide, dès 2007 seront créés en France des espaces CampusFrance qui permettront de donner une réponse concrète en aval à cette qualité d’accueil : des expérimentations seront menées à la rentrée prochaine, de façon à généraliser un certain nombre de mesures dès 2008 (en particulier guidage précis, accompagnement aussi personnalisé que possible, création de tuteurs, guichet unique)

Site internet : http://www.campusfrance.org/