Accueil du site > Société > Us et coutumes > Joyeuses Pâques !

Joyeuses Pâques !

Version imprimable de cet article Version imprimable

La plupart des Moldaves sont des Chrétiens orthodoxes. Ainsi, le dimanche de la Résurrection qui est la Fête des Fêtes dans la religion orthodoxe est une véritable fête nationale en Moldavie. Traditionnellement, la messe célébrée la nuit de Pâques dans la Cathédrale de la capitale moldave, la ville de Chişinău, est diffusée en direct par la télévision et la radio nationales. Le Président du pays, ainsi que le Premier Ministre et le Président du Parlement y assistent.

Pâques, une fête centrale chez les Orthodoxes

Les Pâques sont une fête de la lumière et de la joie, accompagnée de plusieurs traditions et rites déterminés tant par la spécificité religieuse de la fête que par les coutumes locales. La fête est précédée d’un carême de 40 jours censé purifier les chrétiens qui attendent humblement la fête de la Résurrection.

Selon les traditions populaires moldaves, les oeufs peints et le gâteau de Pâques (appelé en moldave pasca ou cozonac) sont les symboles principaux des Pâques.

Le gâteau, symbole de Pâques

Le gâteau est fait de farine de blé. On peut le préparer au fromage blanc et aux figues. On cuit également des brioches faites avec de la pâte levée. Le gâteau de Pâques est rond, comme le soleil. Pour les paysannes, la cuisson du gâteau de Pâques est une action sacrée et mystérieuse qu’elles accomplissent avec amour et piété. On dit que le gâteau est bon si la femme qui le cuit est calme et s’il y a de la paix dans son foyer.

Voila une recette simple de gâteau de Pâques : on fait fondre un morceau de levure dans du lait chaud. On mélange farine, lait, beurre, oeufs battu et sucre ou l’on ajoute la levure fermentée. On pétrit le tout et on le laisse reposer deux-trois heures. Puis, on met la pâte dans des formes, on la laisse à nouveau reposer et on la met au four.

Les traditions folkloriques

A part les traditions religieuses relatives aux Pâques, il y a plusieurs traditions folkloriques fidèlement respectées par les paysans moldaves. Aux Pâques, il faut mettre des habits neufs, fait qui évoque le renouvellement de l’homme pécheur par le sacrifice du Christ et sa purification spirituelle.

Les logements sont, eux-aussi renouvelés : on fait blanchir à la chaux les murs intérieurs des maisons paysannes et peindre ceux extérieurs, on lave obligatoirement les rideaux et les tapis à cette occasion, on met de l’ordre dans la cour. Selon une tradition plus récente, au début du mois d’avril, en Moldavie est lancée tous les ans une campagne nationale de plantation d’arbres et d’assainissement des localités.

Le matin et le soir de Pâques

Le matin de Pâques, lorsqu’on se lave, on frotte une joue d’un sou (pour qu’on soit riche) et l’autre - d’un oeuf rouge (pour qu’on soit joli). Aux Pâques, les familles se réunissent au repas de fête (on dit même que les âmes des morts rejoignent leurs proches afin de fêter ensemble).

Aux côtés du gâteau et des oeufs peints, l’agneau est un plat obligatoire au festin. Un rite à accomplir est l’entrechoquement des oeufs peints en rouge, en se disant "Le Christ est ressuscité !". C’est d’ailleurs une formule de salut utilisée pendant 40 jours après les Pâques.

Le soir de Pâques, les villageois se ressemblent dans le centre du village fêter ensemble. « Hora satului » (littéralement « la ronde du village »), soit les danses populaires s’achèvent tard dans la nuit. Le lendemain des Pâques, on rend visite aux amis et parents.

  • Lettre d’information

Archives des lettres d’informations





SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0