70e anniversaire du Musée National d’Arts Plastiques de Moldavie

Le Musée National d’Arts Plastiques de Moldavie vient de célébrer son 70e anniversaire depuis sa fondation. Au cours de ces 70 années, le musée a réuni une impressionnante collection qui compte environ 40 milles pièces, y compris des œuvres représentatives des artistes autochtones aussi qu’étrangers. Aujourd’hui, le musée est la seule institution de ce genre en Moldavie.

La pinacothèque de la ville de Chisinau, créée en 1939, a constitué les fondations du musée d’arts. L’idée de créer une pinacothèque appartient au sculpteur Alexandru Plamadeala qui est devenu ultérieurement le premier directeur de l’établissement.

Aujourd’hui, le musée possède une collection extraordinaire qui comprend des pièces d’art religieux, d’art national, de peinture nationale, une collection de peinture et de graphique universelle, aussi que des pièces d’arts décoratifs. La collection contient des chefs-d’œuvre des plasticiens comme Mihai Grecu, Valentina Rusu-Ciobanu, Alexandru Plamadeala, Glebus Sainciuc et beaucoup d’autres peintres fameux.

Selon Tudor Zbirnea, directeur général du Musée National d’Arts Plastiques de Moldavie, le long des années, le musée a dû surmonter beaucoup de problèmes, liés surtout au besoin de déménager souvent. Tudor Zbirnea constate que le musée n’a pas réalisé des performances particulières ces dernières années, fait qui s’explique avant tout par les ressources financières précaires destinées à la culture. Toutefois, malgré les nombreuses contraintes, le musée a tenté de faire une incursion dans la société, de s’approcher de la communauté par le biais de diverses manifestations, expositions et d’autres actions, fait savoir Tudor Zbirnea.

« Cet anniversaire n’est pas pour nous une fête extraordinaire, parce que nous n’avons pas atteints nos buts…Je crois que nous sommes le seul pays n’ayant pas de musée d’art qui puisse accueillir le public, a conclu le directeur du musée. Il espère que les récents changements politiques favorisent aussi le changement d’attitude à l’égard du musée.

Présent à la cérémonie, le vice-ministre de la culture, Gheorghe Postica, a promis que son ministère tiendrait compte des doléances de l’administration du musée et que le musée deviendrait « un véritable porte-parole de la culture, et en particulier, un porte-parole de tous les musées ».

L’administration du Musée a comme objectif immédiat la finalisation des travaux de restauration, lancés il y a plusieurs années, afin de pouvoir présenter au public un nombre beaucoup plus importants d’œuvres. A présent, le Musée expose moins de 10% de l’ensemble de son patrimoine.

Article publié sur http://www.info-prim.md/. Traduction – Rodica Istrati.