Nouveau sur www.moldavie.fr

0 vote

« Une traversée de Bălceana, le premier foyer de COVID-19 de Moldavie

Une équipe de journalistes se sont rendus à Bălceana pour voir comment vit en quarantaine la première localité moldave isolée à cause de la pandémie.

A l’entrée dans le village, une patrouille de police veille à ce que personne n’y entre et n’en sorte. A la station du bus, sur une table, il y a des solutions désinfectantes et des lingettes antiseptiques.

Lire la suite : Une traversée de Bălceana, le premier foyer de COVID-19 de Moldavie

Des souvenirs de Tchernobyl : « Les arbres étaient rouges et les animaux pleuraient des larmes de sang »

Le matin du 26 avril 1986, une erreur a provoqué l’explosion d’un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine. La zone environnante a été contaminée par des radiations dépassant de centaines de fois celles provoquées par l’explosion d’une bombe atomique. Plus de 300 000 personnes ont été évacuées de la zone touchée.

Environ 3 500 Moldaves ont été recrutés pour participer à la liquidation des conséquences de la catastrophe. Beaucoup d’entre sont décédés, tandis que les autres ont de graves problèmes de santé.

Lire la suite : Des souvenirs de Tchernobyl : “Les arbres étaient rouges et les animaux pleuraient des larmes de sang”

La campagne anti-alcool de 1985-1987 et ses conséquences sur la Moldavie soviétique

Les Moldaves cultivent la vigne et produisent du vin depuis le temps jadis. À l’époque médiévale déjà, les vins de Purcari, par exemple, étaient vendus en Europe et, après l’an 1812, les vins moldaves étaient largement consommés par les nobles russes. A toutes les étapes de l’histoire, le vin moldave a été apprécié pour sa qualité.

En Union Soviétique, il y a eu plusieurs campagnes anti-alcool, celle de 1985 étant la plus radicale et la plus tragique pour la viticulture.

Lire la suite : La campagne anti-alcool de 1985-1987 et ses conséquences sur la Moldavie soviétique

Une femme rom de Moldavie affronte la discrimination par ses efforts de construire une société inclusive

Très jeune, Angela Rădiță a subi de la discrimination qui s’est avérée extrêmement douloureuse : passionnée pour la lecture, elle a fait des études pour devenir bibliothécaire, mais elle n’a pratiqué pas un jour sa profession, à cause de son origine ethnique – elle est Rom.

Quand Angela est rentrée dans son district, avec son diplôme de bibliothécaire, le responsable du Département Culture lui a dit : « Nous n’avons pas de places vacantes maintenant, mais, si une vacance apparaît, je vous ferai savoir ».

Lire la suite : Une femme rom de Moldavie affronte la discrimination par ses efforts de construire une société inclusive