A la découverte des us et des coutumes gagaouzes

0 vote

L’histoire d’Anna Statova, une femme qui souhaite faire de la Gagaouzie une destination touristique préférée.

Anna Statova habite le village de Congaz, situé en Gagauz Yeri (l’autonomie territoriale gagaouze), dans le sud de la Moldavie. Elle s’ambitionne à mettre en valeur ce dont son peuple est fier et faire de la Gagaouzie une destination touristique préférée. A cette fin, elle a créé une pension ethno-touristique où les plats et les traditions gagaouzes sont à l’honneur.

La mémoire du peuple gagouze perpétuée par Anna Statova

La pension ethno-touristique „Gagauz Sofrasi” de Congaz est un endroit où l’on fait renaître la mémoire des Gagaouzes, un peuple qui s’est installé dans le sud de la Bessarabie il y a deux siècles.

La pension comprend un restaurant, un musée, une terrasse aménagée dans le style gagaouze, quelques maisonnettes traditionnelles, ainsi qu’un hôtel moderne. C’est un endroit intéressant et plein de couleur, administré avec l’âme.

Anna Statova a su faire ressortir de l’ombre ce que son peuple a de meilleur. L’histoire et l’amour pour son peuple sont merveilleusement entrelacés dans les histoires racontées par Anna. « « Gagauz Sofrasi » est une pension dédiée à la mémoire des gens qui sont chers pour moi, mais aussi à mon peuple. J’ai l’ambition de mettre en valeur et de faire perpétuer les traditions gagaouzes et la dot que m’a laissée ma grand-mère, ainsi que les recettes de plats traditionnels gagaouzes que les vieilles dames du village m’ont racontées », explique Anna Statova.

Des plats traditionnels, 100% bio

Dans le restaurant de la pension, on sert des plats choisis - 100% bio, qualité excellente, préparés comme chez soi par les femmes du village de Congaz. On n’en a jamais assez ! Tout y est délicieux : kaurma (de l’agneau cuit à feu doux), kavarma (une sorte de galette au fromage, la pâte étant faite avec de la crème), ghezlemea (des galettes au fromage et au fenouil), bulgur (similaire au pilaf), sarma, (une sorte de sarmale), șurpa – soupe d’agneau aux carottes et poivres.

Ceux qui décident de passer la nuit à la pension peuvent choisir entre une chambre dans un hôtel moderne ou une toute petite pièce dans une des quatre maisonnettes au toit de roseau et aux murs d’argile et de paille. Les rideaux et les tapis qui les décorent sont faits de matériaux naturels par les femmes de Congaz, considéré d’ailleurs comme le plus grand village d’Europe. Selon la propriétaire, la plupart préfèrent les maisonnettes décorées dans le style traditionnel. Or, «  quand on regarde à travers les petites fenêtres, on ressent mieux l’esprit de l’endroit  », dit-elle.

Plus de 1000 touristes ont franchi le seuil de « Gagauz Sofrasi »

Depuis son ouverture (en novembre 2018), le complexe a été visité par plus d’un millier de personnes. Dans le « Livre d’or » sont inscrits des messages signés par des touristes des États-Unis, du Royaume-Uni, du Danemark, de Roumanie et d’autres pays.

Or, l’ambiance rustique, la possibilité de découvrir l’artisanat et la cuisine locale sont des « ingrédients » parfaits pour les touristes intéressés aux traditions et à l’authentique.

D’après un article de Dinu Rusu publié sur http://moldova9.com/traditiile-si-moravurile-gagauzilor-redescoperite-povestea-annei-stattova-femeia-care-are-grija-ca-gagauzia-sa-fie-pe-placul-tuturor/

Photos. Dinu Rusu

Le 21 janvier 2020