L’ermitage de Butuceni

0 vote

Orheiul Vechi est un des sites touristiques les plus visités de Moldavie. C’est un vaste musée en plein air qui cache toute une diversité de curiosités – archéologiques, architecturales, ethnographiques, etc. L’ermitage de Butuceni est une de ces curiosités.

Pendant les migrations des peuples, la vie chrétienne était menacée, ce qui a incité les religieux à construire des ermitages et des églises souterraines ou rupestres dont certains existent de nos jours encore.

Les églises rupestres d’Orheiul Vechi constituent un ensemble de vestiges de grottes situés dans les rochers calcaires qui s’élèvent le long de la vallée du Răut. Cet ensemble comprend environ 350 vestiges de grottes (dont une centaine ont été creusées par l’homme et le reste sont des formations karstiques).

Le monastère rupestre de Butuceni, datant du Xe siècle, est très spectaculaire. Tout au début, l’entrée dans le monastère était du côté du Răut - des marches sculptées dans la pierre descendaient vers la rivière. Suite à des glissements de terrain, au début du XVIIIe siècle, l’escalier d’accès au monastère s’est effondré et les moines ont dû quitter ces lieux.

En 1820, les habitants du village voisin de Butuceni ont creusé dans la roche un tunnel d’accès d’une vingtaine de mètres, la nouvelle entrée étant ornée d’un portail.

En 1821, un clocher a été construit, dans le style du classicisme tardif, au-dessus de cette église rupestre. À côté du clocher, il y a une croix massive de pierre, datant du XVIIIe siècle, qui s’associe inséparablement au paysage sacré de ce monastère.

Le monastère de Butuceni est situé dans un rocher d’environ 100 mètres de haut et se compose d’une église (qui a bien sûr un autel, nef et narthex) et de 11 petites cellules. Les pièces sont spacieuses et baignées de lumière qui pénètre à travers les grandes fenêtres rectangulaires et se reflète sur les murs et la voûte, ce qui donne à la pièce un aspect festif.

Pendant la période soviétique, ce monastère rupestre, comme la plupart des saintes demeures, a été dévasté et fermé. Après la proclamation de l’indépendance de la Moldavie, il a été rouvert, mais, malheureusement, plusieurs objets d’une valeur culturelle et historique inestimable n’ont pu jamais être récupérés.

Le 4 janvier 2021