La capitale moldave vient de célébrer son 575-ième anniversaire

0 vote

Article de Marion Roussey

Dans le calendrier orthodoxe, le 14 octobre est la fête de la Protection de la Très Sainte Mère de Dieu. Pour la capitale moldave, cette journée est aussi marquée par la fête de la ville. La célébration, qui a lieu chaque année, se traduit par un jour de congé pour les travailleurs moldaves qui habitent la capitale. Bureaux, écoles et administrations sont fermés, la circulation est déviée àl’approche du centre ville et le boulevard Stefan cel Mare prend des allures de foire internationale.

De nombreux stands s’échelonnent àperte de vue. Ils présentent des produits traditionnels de tous genres et pour tous les goà»ts : confiseries, mobiliers, cosmétiques ou objets artisanaux sont exposés sous les yeux des passants àl’affà»t. Ceux-ci doivent cependant s’aventurer avec prudence.

Cette année, la pluie et le froid se sont en effet invités au festival et obligeaient les visiteurs às’abriter àla tombée des premières gouttes. Ceux présents à13 heures ont pu bénéficier d’une dégustation gratuite de ciulama (recette àbase de champignons). La ville et le Journal TV avaient en effet permis la préparation d’une tarte de 20 kg de ciulaa, elle-même accompagnée de 50 kg de mămăligă (sorte de polenta) dans le but de battre un nouveau record national.

Après avoir visité les différents stands, les visiteurs sont ànouveau conviés à17 heures sur la place Marii Adunări NaÅ£ionale pour assister au concert. Pour fêter son 575ième anniversaire, la ville de Chisinau a en effet organisé un festival de musique, invitant pour l’occasion des groupes nationaux et de Roumanie.

La foule se presse peu àpeu devant la scène et l’espace se remplit jusqu’àatteindre son paroxysme à21 heures : Zdob si Zdub, le célèbre groupe de musique moldave ayant participé àl’Eurovision en 2005 et 2011, vient de faire son apparition. Il entame son répertoire russe puis roumain, tandis que la foule reprend en cÅ“ur les refrains.

Comme chaque année, de nombreuses personnalités politiques ont répondu présentes àl’appel du festival. 26 pays, représentés au total par 74 ambassadeurs et une dizaine de maires, ont remercié la capitale moldave de son accueil et des liens entretenus jusqu’ici. Le maire de la ville, Dorin Chirtoaca, a été accueilli le matin, comme le veut la tradition, par un groupe d’enfants portant des fleurs àla main, lesquelles ont ensuite été déposées devant la statue de Stefan cel Mare. Il a adressé àChisinau un discours optimiste, saluant les progrès de la ville, son aspect jeune et moderne, de plus en plus proche du mode de vie européen.

Octobre 2011