Littérature

La ballade « Mioriţa » (« L’Agnelle ») est un des plus précieux bijoux légués par nos ancêtres. Chef-d’œuvre folklorique, la ballade « Mioriţa » est considérée comme une des plus importantes œuvres du patrimoine universel. C’est plus même qu’un phénomène folklorique : la ballade est considérée comme la plus (...)

Alexei (ou Alexe) Mateevici (27 Mars 1888 - 25 août 1917) est un poète roumain-moldave. Un poète attaché à la théologie Il est né dans le village de Căinari, dans l’Est de la Bessarabie, alors partie intégrante de l’empire tsariste. Il a étudié à l’école théologique de Chisinau, et a publié ses premiers (...)

Etant une personnalité remarquable, Etienne le Grand est le héros principal d’un grand nombre de légendes, récits et romans historiques, poésies, chants… Voilà trois légendes qui évoquent des fragments de sa vie.

Le monde pris tout entier comme un kaléidoscope,
Qu’est-ce qu’on voit ? Un rien, une petitesse,
Une partie - c’est l’amour ;
L’autre - c’est l’envie ;
Au dehors sommes nous
Ce monde est d’autrui.
Le désir flamboyant de le conquérir,
De faire escale dans son âme,
De pénétrer dans son milieu,
Là - bas …. Il n’y a rien,
Personne ….Pas de hôtes,
Pas de masque, pas de faute.<br/

La vie est une chance, saisis-la.



« Le plus grand mystère de l’être humain c’est que dans ses limites il peut renfermer l’infinit. »
(Nicolae Iorga)

« A bon entendeur, il ne faut qu’une parole »

Poésie publiée sur le site http://mieuxdire.blogspot.com/2006/06/francophone.html

www.moldavie.fr présente quelques poésies écrites par la jeune poétesse francophone originaire de Moldavie - Maria Hîncu, membre de l’Union des Ecrivains de Moldavie.

Elle est née dans le district moldave de Orhei. Elle a étudié la littérature française et les sciences politiques.

Je voudrais mourir le premier

Pour voir ce que tu diras !

(Toi, Grigore Vieru)

Jana Chisalita-Musat Jana Chisalita-Musat, une journaliste moldave installée en France, vient de faire paraître son premier roman intitulé « La guerre des serpents ». Jana est née dans le sud de la Moldavie. Ayant commencé sa carrière à Chisinau, en 1995, en tant que journaliste au sein du premier (...)

Je le sais, un jour, à minuit ou au soleil levant, Mes yeux s’éteindront au-dessus de Son livre, J’arriverai alors à sa moitié peut-être, Mais ne fermez pas le livre ... Laissez-le ouvert pour que mon fils ou ma fille Continuent à lire ce que leur père n’a pas réussi à lire. Les lignes ci-dessus (...)

La collection "Aujourd’hui l’Europe" des Editions l’Harmattan s’est enrichie d’une nouvelle pièce. Il s’agit du livre « Ni héros, ni traîtres. Les écrivains moldaves face au pouvoir soviétique sous Staline (1924-1956) » par Petru Negură, docteur en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, maître de conférences à l’Université d’Etat de Chişinău.

- Monsieur Grigore Vieru, comment vit-on quand on est considéré un symbole ? Je ne sais pas si je suis ou non un symbole. Ce que je sais, c’est que j’ai toujours vécu au dehors de ça – j’étais là où il y avait de la tempête, de l’orage et du tsunami… La poésie, est-elle un tourment ou une thérapie ? (...)

Interview par Irina Nechit avec Petru Negură, professeur à l’Université d’Etat de Chişinău, docteur en sociologie, EHESS (Paris) - Cher Petru Negură, comment avez-vous abouti à faire des études à Paris, à la prestigieuse Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales ? J’ai un parcours universitaire (...)

Article par Emilian Galaicu-Păun Emilian Galaicu-Paun et Jean-Jacques Combarel, Président des « Moldaviens » (à droite) Je le sais, par ma propre expérience, comment voit le jour un courant littéraire, une génération de poètes ou, dans des termes plus récents, un mouvement de jeunes (...)

Petru Negura Le Centre d’Etude de la Vie Politique CEVIPOL de l’Université Libre de Bruxelles invite au séminaire intitulé « Littérature et politique en Moldavie soviétique sous Staline (1945-1956) ». Ce séminaire s’inscrit dans la série « Acteurs politiques et sociaux en Europe centrale et orientale (...)

Article par Ana Gutu L’article passe en revue ponctuellement la création des écrivains d’expression française qui sont originaires de la République de Moldavie, et qui ont créé des œuvres littéraires en prose ou en vers en français. Le cas de cet espace culturel est spécifique, car l’acte créateur de ces (...)

Article par Ana Gutu L’article passe en revue ponctuellement la création des écrivains d’expression française qui sont originaires de la République de Moldavie, et qui ont créé des œuvres littéraires en prose ou en vers en français. Le cas de cet espace culturel est spécifique, car l’acte créateur de (...)

Pour chacun il existe une fleur qui adoucit son regard et âme, qu’on considère comme unique et qu’on aime offrir aux proches. Les chrysanthèmes sont d’habitude les fleurs préférées des gens nés en automne, mais pas de Aureliu Busuioc qui, né en automne lui-aussi, adore le basilic (busuioc veut dire en (...)

Alina Baran Pourquoi cette vie est si dure et si cruelle ? Mais en même temps elle est si charmante et si belle ! Un front où tu dois lutter et souffrir, Pour vivre dans cette société et ne pas mourir ! Une ligne blanche qui associe toujours la ligne noire, Qui apporte des soucis, tu peux (...)

Maria Cernobai Cet article insère des poèmes écrits ou traduits par Maria Cernobai, professeur de langue française de Moldavie. En 1979, Maria Cernobai a commencé son activité pédagogique qu’elle n’a jamais abandonnée. Ses disciples ont remporté du succès aux concours régionaux et nationaux et (...)

Maria Cernobai Cet article insère des poèmes traduits par Maria Cernobai, professeur de langue française de Moldavie. En 1979, Maria Cernobai a commencé son activité pédagogique qu’elle n’a jamais abandonnée. Ses disciples ont remporté du succès aux concours régionaux et nationaux et continuent leurs (...)

Article de Catherine Simon De la petite République de Moldavie, ex-confetti de l’empire soviétique et sœur siamoise de la province roumaine du même nom, on ne connaît en France que de rares écrits. Le violent poème Km 7 de la dramaturge Nicoleta Esinencu a été publié, l’an dernier, dans le recueil (...)

L’Ambassade de la République de Moldavie à Paris annonce le lancement le 14 mai 2013, à 18h30, du livre Al Doilea Război Mondial : memorie și istorie în Estul și Vestul Europei (La Seconde Guerre Mondiale : mémoire et histoire dans l’Est et l’Ouest de l’Europe) paru à Chisinau aux Editions Cartier en (...)

Article de Gilles Ribardière La toute jeune maison d’édition « Le Ver à Soie » publie une nouvelle qui nous invite à emprunter une célèbre compagnie de cars qui sillonne toute l’Europe sans se soucier des frontières. Son auteure, inconnue jusqu’ici, Vala L.Volkina, est Française, mais ses (...)

A l’occasion du 164-ième anniversaire depuis la naissance du grand poète roumain Mihai Eminescu, l’Institut Culturel Roumain de Paris, en partenariat avec l’Ambassade de la Roumanie en République Française, a organisé le dimanche 12 janvier 2014 un récital poétique et musical pour rendre hommage au (...)

Article de Gilles Ribardière Il est des livres que l’on referme en se disant qu’il convient de leur trouver une place durable dans sa bibliothèque. Ce ne sont pas nécessairement des ouvrages épais à l’écriture serrée, ou la dernière production d’un auteur célèbre. Ce sont des textes qui avant tout (...)

La Moldavie participera, aux côtés de la Roumanie, à la 34e édition du Salon du Livre de Paris, entre les 21 et 24 mars 2014. Le Salon du Livre de Paris est l’événement éditorial le plus important de France, dédié aux professionnels du domaine (éditeurs, agents littéraires, libraires de plus de 100 (...)

A l’occasion des Fêtes consulaires, le vendredi 13 juin 2014, Christian Daudel, Consul de Moldavie en région Rhône-Alpes Auvergne, a remis à Lyon, au nom du gouvernement de la République de Moldavie, la médaille « Eminescu » au Professeur Jean-Louis Courriol, pour l’ensemble de son œuvre de traduction (...)

50 fables qui décrivent la vie des Moldaves de l’étranger ou les destinées des milliers de Moldaves comprimées dans 136 pages. C’est ce qui se cache derrière le titre quelque peu oxymore du livre lancé récemment par la journaliste moldave Tatiana Țîbuleac, installée depuis plusieurs années à Paris. Le (...)

Le remarquable écrivain moldave pour enfants, Spiridon Vangheli et l’illustratrice Stela Damaschin-Popa ont remporté le Diplôme d’Honneur IBBY 2016 - la plus haute distinction internationale dans ce domaine. Spiridon Vangheli a été apprécié pour son livre intitulé « Copii în cătușele Siberiei (...)

Les premières traductions des œuvres littéraires des écrivains moldaves ont été faites pendant la période soviétique, quand l’Etat mettait en place des programmes spéciaux de soutien aux écrivains jouissant d’appréciation. Dumitru Crudu et Vladimir Besleaga A présent, comme chaque écrivain doit (...)

Prochain lancement en France du roman « Le Royaume de Sasha Kozak » (en roumain –« Tărâmul lui Sașa Kozak ») de l’’auteur moldave Iulian Ciocan, paru chez Belleville éditions. Un roman social et intimiste sur la grande désillusion morale d’un pays à l’identité trouble. ... Sur les trottoirs sales et gris (...)

Article de Gilles Ribardière C’est toujours avec émotion qu’on met en valeur une jeune maison d’éditions, surtout si elle publie une littérature de qualité et qu’elle le fait avec beaucoup de soin. C’est le cas de BELLEVILLE Editions. En choisissant ce titre, Marie Trebaol et Dorothy Aubert (...)

Article de Gilles Ribardière Voilà un roman paru en France il y a quelques années (2014) et dont l’écriture en langue originale, le russe, bien que remontant à 2006, colle à l’actualité. Les habitants de ce pays aspirent en effet à une vie meilleure qu’ils pensent pouvoir trouver notamment en (...)

Aperçu de Gilles Ribardière Depuis quelques années parviennent en France des ouvrages d’auteurs moldaves qui témoignent d’une réelle vitalité de la création littéraire. Il faut en particulier rendre hommage aux traducteurs et maisons d’édition qui osent l’aventure, malgré l’image assez floue qu’ont les (...)

La journaliste d’origine moldave, Olga Căpăţâna, a récemment lancé à Paris sa trilogie constituée des romans "Dobrenii", "Lilith" et „Agent Dublu” ("Double Agent"). La salle réservée s’est avérée trop petite pour accueillir tous ceux désireux de connaître l’auteure. L’argent provenu de la vente de ces livres sera utilisé pour des fins charitables – l’auteure a décidé de le donner pour le traitement de deux Moldaves qui luttent contre le cancer – la cardiologue Lilia Şaragov et le metteur en scène Viorel Mardare.

« Cercle Moldavie » est heureux d’annoncer le Salon du livre des Balkans.

L’écrivaine Tatiana Ţîbuleac, originaire de Moldavie, a remporté le Prix de littérature de l’Union européenne. Le prix lui a été décerné pour son roman „Grădina de sticlă” (« Le jardin en verre »). L’auteure a été nominée pour ce concours par la Roumanie, au côté de cinq autres auteurs. Tatiana Ţibuleac (...)

Irina Nechit : Votre Excellence, qu’est ce qui vous a déterminé à écrire un roman, après avoir offert au public les essais « Politique et Géopolitique », « La Politosphère », « Concernant la politique » ? Quel est le titre du roman ? Quand avez-vous conçu le titre ? Oleg Serebrian Oleg Serebrian (...)

Petru Negura Ayant officiellement lancé à Chisinau et à Ottawa son livre intitulé « Ni héros, ni traîtres. Les écrivains moldaves face au pouvoir soviétique sous Staline », le chercheur moldave Petru Negură invite à la présentation à Paris de son ouvrage paru aux Editions Harmattan. L’action aura lieu (...)

Article de Marion Roussey Mardi, le 29 novembre 2011, à la librairie Cartier, a eu lieu la cérémonie de remise du prix francophone, récompensant le meilleur récit de voyage en République de Moldavie. Lancé le 15 avril dernier à la Maison des Savoirs de Chisinau, ce concours de littérature s’adressait (...)

Article par Petru Negura Petru Negura Dans les lignes qui suivent, je voudrais faire une analyse (auto) réflexive sur le rapport qui me lie à l’objet de ce livre : les écrivains moldaves sous le stalinisme. Cet objet de recherche m’est à la fois très proche et très éloigné. Comme j’ai fait (...)

Reportage de Rodica Istrati Daniela Papuc, une jeune Moldave passionnée par la poésie, étudiante à une faculté de comptabilité, vient de faire ses débuts littéraires – le 4 novembre 2011, elle a lancé son premier recueil de poèmes intitulé « La polysémie de l’état d’âme ». Cette action a été (...)

Article par Rodica Istrati Le lancement en décembre 2009 du livre « Armes Parlantes » (« Arme grăitoare ») de Emilian Galaicu-Paun a été un événement important dans le paysage culturel moldave. C’est un volume de poésies paru aux Editions « Cartier » de Chisinau. Emilian Galaicu-Paun « (...)

Vasile Vasilache On le considérait comme un phénomène dans la littérature moldave et on le surnommait l’Esope moldave. Il s’agit de l’écrivain Vasile Vasilache. Vasile Vasilache est né le 4 juillet 1926 dans le village de Untesti, district de Ungheni. En 1937, il est admis au Lycée Nationale de Iaşi, (...)

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | Tout afficher