Votre option compte : la première étude régionale sur le gaspillage alimentaire au niveau des foyers vise plus d’un million de réponses

1 vote

Des chercheurs de quatre universités de Roumanie, de Macédoine du Nord et Moldavie ont lancé la plus grande enquête jusqu’à présent pour évaluer le phénomène du gaspillage alimentaire au niveau régional. La recherche quantitative, adressée aux consommateurs, sera complétée par une recherche qualitative qui ciblera d’autres acteurs impliqués dans la chaîne agro-alimentaire : producteurs, transformateurs et commerçants.

Au niveau mondial, environ un tiers des aliments destinés à la consommation humaine est gaspillé, ce qui engendre des coûts économiques et environnementaux importants. Rien qu’en Europe, 89 millions de tonnes de denrées finissent chaque année à la poubelle et 5 millions de tonnes proviennent de la Roumanie - qui se situe ainsi sur la 9e place dans le classement du gaspillage, après la Macédoine du Nord (8e place).

L’étude, menée par des chercheurs de l’Université de Sciences Agricoles et Médecine Vétérinaire de Cluj, l’Université de Craiova, l’Université Technique de Moldavie et l’Université Saints Cyrille de Méthode de Skopje, est la première de ce type faite simultanément dans plusieurs pays de la région. Celle-ci répond à un besoin urgent de connaissances dans le contexte où, au niveau de la République de Moldavie, il n’existe aucune recherche sur ce sujet et, en Roumanie et en Macédoine, elles sont insuffisantes et n’incluent pas les acteurs de l’ensemble de la chaîne agro-alimentaire.

Les résultats seront valorisés au niveau de la société civile et des autorités et transposés aussi dans des campagnes d’influence sur le comportement des consommateurs (organisation de conférences régionales, tables rondes, ateliers participatifs, etc.) Le projet est réalisé en partenariat avec Food Waste Combat, une organisation non gouvernementale qui vise à sensibiliser et à réduire le gaspillage alimentaire en Roumanie.

« Cette collaboration nous réjouit de plusieurs points de vue : il est urgent de mieux comprendre le problème des déchets afin d’orienter les mesures pour les réduire. Nous attendons avec impatience les résultats collectés et leur application dans nos campagnes ». (Cami Gui, coordonnatrice de la lutte contre le gaspillage alimentaire)

Les activités font partie intégrante du projet ACTIF « Zéro Gaspillage – pour une production et une consommation responsable en ECO », financé par l’Agence Universitaire de la Francophonie en Europe centrale et orientale.

« La crise sanitaire actuelle a démontré une nouvelle fois l’importance d’assurer la souveraineté alimentaire de chaque Etat et d’adapter tous les acteurs impliqués à une telle situation, en trouvant des solutions innovantes. Dans ce contexte, la réduction du gaspillage alimentaire est une priorité. La recherche vise à évaluer la situation actuelle en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les trois pays - Roumanie, Macédoine du Nord et République de Moldavie - et de proposer des actions concrètes pour améliorer la situation actuelle  ». (Coordinateur du projet, Professeur Dr. Cristina Bianca Pocol, USAMV Cluj Napoca.

Le questionnaire de recherche peut être rempli ici  : https://bit.ly/2CT1TM7

Source : Antenne de Chisinau de l’AUF

Le 4 juillet 2020