Le portrait statistique des femmes et des hommes de Moldavie

0 vote

La population féminine l’emporte sur celle masculine

Il y a plus de femmes qu’hommes en Moldavie, la proportion étant de 100 femmes pour 93 hommes. Ce rapport varie en fonction des tranches d’âge. Les hommes prédominent dans les groupes d’âge 0-14 et 15-34 ans : 106 hommes pour 100 femmes et 104 hommes pour 100 femmes, respectivement. Les différences sont plus prononcées au sein de la population âgée de 35 à 64 ans et de 65 ans et plus, avec respectivement 100 femmes pour 90 hommes et 100 femmes pour 61 hommes.

L’espérance de vie des femmes est plus élevée que celle des hommes

Les femmes vivent en moyenne 8 ans plus que les hommes, l’espérance de vie à la naissance étant de 76,2 ans pour les femmes et de 68,1 ans pour les hommes. Cet écart s’explique par le taux plus élevé de mortalité prématurée chez les hommes. Le taux de mortalité par zone de résidence détermine certaines différences entre les urbains et les ruraux du point de vue de la durée de vie moyenne. Les hommes des localités urbaines vivent en moyenne cinq ans plus que ceux des localités rurales, dans le cas des femmes, cet écart étant de 3,7 ans.

Les femmes se marient plus tôt que les hommes

L’âge moyen des femmes au premier mariage est de 25,6 ans et des hommes - 28,3 ans. La plupart d’hommes qui se sont mariés en 2016 appartenaient au groupe d’âge 25-29 ans (39,3%), les femmes – à la tranche d’âge 20-24 ans (38,4%). Les mariages avant l’âge de 20 ans sont plus fréquents dans le milieu rural.

82,1% des hommes et 83,0% des femmes qui se sont mariés en 2016 avaient été célibataires avant le mariage. Plus d’hommes divorcés (17,0%) se remarient que de femmes (15,6%).

Les femmes sont plus diplômées que les hommes

Les femmes âgées de 25 à 64 ans ont un plus haut niveau d’éducation par rapport aux hommes. Le plus grand écart est enregistré au niveau de l’enseignement supérieur - 23,0% des femmes ont atteint ce niveau par rapport à 17,6% des hommes. La plupart de la population détient un diplôme d’enseignement professionnel - 59,1% des hommes et 55,6% des femmes.

Les hommes quittent le système éducatif plus tôt que les femmes pour entrer sur le marché du travail. Le taux de participation à des programmes de formation professionnelle continue est très faible (1,3% - femmes et 0,4% - hommes).

Le taux d’emploi des femmes est inférieur à celui des hommes

Le taux des femmes (50,3%) dans la population active est pratiquement égal à celui des hommes (49,7%). Cependant, le taux d’emploi des femmes est inférieur (39,0%) à celui des hommes (43,0%).

Les femmes qui travaillent ont un niveau d’éducation supérieur à celui des hommes : 27,2% de femmes ont atteint le niveau supérieur d’enseignement et 16,9% sont titulaires d’un diplôme de formation professionnelle, les indices respectifs relatifs aux hommes étant de 21,5% et 9,9 %.

Les femmes travaillent principalement dans le secteur des services

La répartition par secteur économique révèle une proportion plus élevée de femmes dans le secteur des services (59,0% de femmes et 41,0% d’hommes). Les femmes sont moins présentes dans le secteur agricole (45,4%), dans l’industrie (46,4%) et dans la construction (8,2%), mais elles sont très présentes dans le commerce (57,2%), l’hôtellerie et les restaurants (68,2%), l’éducation (79,9%), les services de santé (81,4%).

Les femmes gagnent moins que les hommes

Les revenus des femmes sont de 14,5% inférieurs à ceux des hommes (85,5% du salaire moyen des hommes). En valeur numérique, cet écart se chiffre à environ 783 lei, les femmes ayant un salaire moyen de 4631,4 lei et les hommes - de 5414,4 lei.

La proportion des dirigeants est plus élevée que celle des dirigeantes à tous les niveaux Sur l’ensemble des postes de direction de tous les niveaux, 53,2% sont détenus par des hommes et 46,8% - par des femmes. Entre 2011 et 2016, la différence entre ces pourcentages s’est considérablement réduite, de 20 à 6 points de pourcentage.

Les femmes dirigent surtout des petites (31,7%) et des moyennes entreprises (22,6%), tandis que seulement 17,5% des sociétés qui ont plus de 50 employés sont dirigées par des femmes.

Les femmes restent sous-représentées dans le processus décisionnel – sur le total de 101 membres du Parlement, il n’y a que 21 femmes. La part des femmes dans le nombre total de juges a été de 47,7% en 2016.

Source  : http://www.statistica.md/newsview.php?l=ro&idc=168&id=5935&parent=0

Le 7 mars 2018