Héritage architectural soviétique à Chișinău

0 vote

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, 70% des immeubles de Chișinău ont été détruits, un plan de reconstruction de la ville ayant été ultérieurement développé par l’architecte Alexeï Șciusev. Au milieu des années 1960, des spécialistes invités de toute l’ancienne Union Soviétique ont jeté les fondations d’une école d’architecture dans la capitale moldave. Grâce aux nouvelles technologies de la construction, la ville a acquis son aspect moderne.

Voici les constructions soviétiques les plus représentatives qui dominent le tableau architectural de la capitale moldave.

LES PORTES DE LA VILLE

Adresse : 50 et 51/1, avenue Dacia

Architectes : Youry Toumanyan, Yulia Skvortsova, Anatoly Spassov, A. Markovich.

Période de la construction : 1977–1980

L’idée de construire deux immeubles résidentiels échelonnés, suivant le concept symbolique de « Portes de la ville », a été lancée par Youri Toumanyan, désigné en 1975 en tant qu’architecte en chef de l’Institut de projets de construction de Chișinău, mais le projet proprement dit a été conçu par son épouse et collègue Youlia Skvortsova, en collaboration avec l’équipe de l’Institut. A l’époque, ce fut un projet novateur : des bâtiments échelonnés, à 24 étages (70 mètres), totalement symétriques, ressemblant à un portail ouvert.

Un plan d’aménagement des deux quartiers adjacents, des deux côtés de l’avenue, a également été développé, mais sa mise en œuvre a été empêchée par la Perestroïka. Les « Portes de la ville » sont devenues un symbole architectural de la capitale moldave, accueillant les visiteurs qui arrivent depuis l’aéroport international de Chișinău.

« LA CAMOMILLE »

Adresse : 29/1 rue Ion Cassian

Architecte : Oleg Vronsky. Ingénieur : A. Marian, avec la participation d’O. Blog, S. Krani, N. Rebenko, P. Feldman.

Période de la construction : 1978–1986

Le bâtiment dénommé « La Camomille » est situé tout près de l’Hôpital national. L’architecte en chef, Oleg Vronsky, a avoué qu’il s’était inspiré, pour créer ce chef-d’œuvre architectural, du célèbre complexe résidentiel « Marina City », construit en 1964 à Chicago.

Il y a plusieurs versions quant à la destination de cet immeuble. Selon une des versions, il a été conçu comme un sanatorium pour le personnel du Ministère de la Construction, selon une autre - « La Camomille » a été conçue comme un hôtel. Il existe également une version selon laquelle cette construction pareille à une tour devait abriter un restaurant tournant autour de son axe, mais l’architecte Oleg Vronsky l’a infirmée, expliquant dans une interview que les technologies existant à l’époque n’auraient pas permis la mise en œuvre d’un tel projet architectural.

Ce bâtiment résidentiel a 73 mètres et il est un des plus hauts de Chișinău.

LE THÉÂTRE NATIONAL D’OPÉRA ET DE BALLET

Adresse : 152 avenue Stefan cel Mare

Architectes : N. Kurennoy, A. Gorchkov. Sculpteurs : V. Novikov, N. Sajina, B. Doubrovin, G. Doubrovin.

Année de la construction : 1980

Le Théâtre d’Opéra et de Ballet moldave a été construit par des architectes de Moscou. Le bâtiment est entouré de piliers rectangulaires formant des terrasses ouvertes. Les colonnes soutiennent une frise de cuivre massive, décorée de ciselures (sculpteur - V. Novikov). Un large escalier mène à l’entrée principale. Des deux côtés de l’entrée, sur les murs en marbre, des bas-reliefs représentent les figures des muses (sculpteurs - les Doubrovins).

LE PALAIS PRESIDENTIEL

Adresse : 154 avenue Stefan cel Mare

Architectes : Youry Toumanyan, Arkady Zaltsman, Victor Yavorsky.

Année de la construction : 1987

Le palais présidentiel est situé tout près de la place centrale de la ville. Le bâtiment a été construit à la place d’une église luthérienne allemande construite en 1833. Le palais est l’un des derniers bâtiments gouvernementaux de la période soviétique, conçu pour servir de siège du Conseil suprême de la République Soviétique Socialiste Moldave (RSSM). En raison de son importance, le palais présidentiel a été construit en tenant compte des facteurs naturels et sismiques et il peut résister aux séismes de magnitude 9.

Selon Alexandre Boyarchouk, un architecte qui a travaillé sur le projet du palais avec Youry Tumanyan, une église d’Amérique Latine a servi de source d’inspiration dans la conception de ce palais.

Le palais est une tour en verre et béton. Les façades sont recouvertes de plaques de pierre blanche. Les trois escaliers menant à l’entrée principale sont couvertes de marbre rouge et noir.

Le palais a été gravement endommagé lors des émeutes de 2009, après quoi il a subi des travaux de rénovation.

LE PALAIS DE LA RÉPUBLIQUE (autrefois – le Palais de l’Amitié)

Adresse : 16 rue Maria Cebotari

Architectes : Ivan Zagoretsky, Alexandre Chevtsov, Mikhaïl Orlov, Stanislav Makarchouk.

Année de la construction : 1984

Après le puissant tremblement de terre de 1977, la salle des réceptions officielles était sérieusement détériorée, mais le 60-ième anniversaire de la RSSM approchait (1984). Dans ces conditions, une décision a été prise de construire un nouveau bâtiment qui serait en mesure d’accueillir des événements d’envergure nationale, mais aussi à l’échelle de l’Union Soviétique et internationale. Ce bâtiment était censé devenir une carte de visite de Chișinău, les architectes ayant donc pour tâche de lui faire transmettre des éléments de la culture moldave.

Selon l’architecte Ivan Zagoretsky, son équipe disposait de grandes possibilités : commander du marbre et du granit de Russie, Géorgie et Ukraine, de la verrerie artistique - de Riga, des fenêtres à double vitrage - de la République Démocratique d’Allemagne, des lustres en cristal - de Tchécoslovaquie.

Aujourd’hui, au Palais de la République ont lieu des conférences, des réunions, des congrès. De 2009 à 2014, lorsque des travaux de reconstruction se déroulaient au Parlement, les députés se sont réunis dans le Palais de la République.

LE CIRQUE

Adresse : 33 avenue Renasterii

Architectes : Albina Kirichenko, Semion Choykhet

Période de la construction : 1978–1982.

En 1966, à l’occasion du 530-ième anniversaire de la capitale moldave, le gouvernement de l’Union soviétique a décidé d’allouer des moyens financiers pour la construction d’un cirque à Chișinău. Le projet a été développé pendant trois ans, de 1965 à 1968, mais les travaux de construction n’ont commencé qu’en 1978.

Le cirque a la forme d’un panier censé rassembler le public. Le bâtiment est entouré de puissants pylônes inclinés qui lui confèrent de l’expressivité et de la monumentalité. Des images d’animaux en mosaïque et des peintures lumineuses ornent les murs et le plancher. Le cirque dispose d’une piste spéciale pour les répétitions, ce qui permet aux artistes de travailler sur un nouveau programme, parallèlement au spectacle se déroulant dans la salle principale. La disponibilité d’une seconde piste est une rareté pour les cirques : des troupes d’autres villes soviétiques venaient à Chișinău pour préparer de nouveaux spectacles.

En 2004, le cirque a été fermé pour des travaux de réparation qui n’ont pas encore été effectués. Cependant, des spectacles ont lieu sur la piste secondaire.

D’après un article de Margarita Morari publié sur http://strelka.com/ru/magazine/2017/10/25/kishinev

Photos : Anton Polyakov

Le 29 décembre 2018