600 kilomètres à pied pour célébrer le Centenaire de l’unification de la Grande Roumanie

0 vote

Ion Mărgineanu, un professeur retraité âgé de 78 ans, membre du premier Parlement de la Moldavie indépendante, a décidé de parcourir à pied 600 km pour prendre part, le premier décembre 2018, à Alba Iulia, aux manifestations consacrées au 100-ième anniversaire de la Grande Unification.

Bien qu’il ait récemment subi une opération au cœur, l’ancien professeur a décidé de marcher de Bălți à Alba Iulia. Il parcourt plus de 20 kilomètres par jour et il est fermement décidé d’arriver à tout prix à Alba Iulia. « Que Dieu nous aide ! Merci à tous ! Prenez soin de vous et au revoir », a-t-il dit avant de se mettre en route. Il est accompagné par ses trois enfants qui s’occupent de l’hébergement pendant la nuit et de la nourriture.

L’idée de ce voyage historique est née en 1993, lorsqu’il s’est rendu à Alba Iulia, avec une délégation de députés moldaves, à l’occasion du 75-ième anniversaire de la Grande Unification. Il a commencé son long chemin à pied le 1er novembre, à midi, devant le bureau de poste de Bălți. Or, ce point de départ est symbolique – c’est ce bâtiment qui a accueilli, le 3 mars 1918, l’Assemblée de la Zemstva qui a voté une Déclaration d’unification avec la Roumanie.

Le voyage n’est pas du tout facile, d’autant plus qu’il se passe dans des conditions hivernales. Il a dû traverser des montagnes - cette partie du trajet a d’ailleurs été la plus difficile.

« C’est l’hiver et tout peut arriver, mais j’ai tout ce qu’il me faut. Tout d’abord, la volonté et le désir d’atteindre mon but. Chaque jour, je me mets en route avec de nouvelles pensées, avec beaucoup de courage », a dit le voyageur.

Un texte écrit par Lenuța, sa petite-fille, l’a fort encouragé : « Si vous saviez quelle lettre m’a écrit Lenuța, ma petite-fille. J’ai pleuré hier soir, en la lisant … Quel esprit clair ! Un si beau texte, des mots tellement bien choisis, des phrases tellement bien construites qui dévoilent un sens profond  ! ».

Voici ce texte émouvant :

« Il y a 10 ans, il a failli mourir. Il aurait tout simplement pu ne plus exister. Il a survécu et il a pu renaître. Le temps a continué à s’écouler, à s’enfuir, tentant de le dépasser, mais lui, il a sa propre notion du temps, le percevant différemment. Quand on réalise qu’on a été sur le point de tout perdre, on commence à avoir une autre vision des choses. On commence à apprécier les vraies valeurs.

Deux ans plus tard, sa femme est décédée. Il a dû apprendre à vivre tout seul, il a renoncé à des choses passagères et il est revenu vivre à la campagne. Il a suivi ses rêves liés à la vie campagnarde et a commencé à organiser cette aventure, en dépit de tout ce que ses enfants lui disaient. L’entêtement est devenu sa voix la plus sonore. Tout cela pour notre plus grand plaisir ultérieur et, certainement, pour la réalisation de ses rêves.

Ce personnage est mon grand-père âgé de 77 ans. Il fait tout avec tant de passion et de dévouement, il respecte tellement les gens et tout ce qui est beau. Je suis émerveillée par son amour sans bornes pour la vie. Il trouve dans tout des occasions de se réjouir et regarde tout comme si c’était la première ou la dernière fois. J’ai tant à apprendre de lui ! Mon grand-père, il est comme un enfant au grand cœur. Il s’est mis en route avec de grands espoirs. J’ai marché quelques kilomètres à ses côtés et il m’a dit :

Le violon, les traductions et vous tous me manquerez, je vais être fatigué et je ne sais pas où je vais passer les nuits, mais je suis mon rêve, je vais parcourir ce trajet tellement important pour l’histoire et pour moi-même et c’est ce qui compte le plus. Peut-être que je vais mourir pendant le chemin, peut-être que je reviendrai, on verra. Mais je ne regrette rien et je n’ai peur de rien. Comme je suis heureux maintenant ! Je crois en Dieu, je crois en la bonté des gens que je vais rencontrer et je crois en l’Union des peuples qui est si nécessaire. Chacun peut faire l’Union à sa manière. Moi, j’ai choisi de marcher environ 600 km. N’importe qui peut, n’importe quand et n’importe où réaliser son rêve  ».

Le 27 novembre 2018

La suite de l’aventure sur : https://www.moldavie.fr/Apres-avoir-parcouru-presque-600-kilometres-a-pied-Ion.html