Us et coutumes

Une très belle tradition est associée au doux nom de mărţişor qui est le symbole du printemps.

Les us et les coutumes que le peuple transmet de père en fils ont une valeur culturelle incontestable, faisant partie du patrimoine national des Moldaves.

La Moldavie est un pays aux traditions séculaires qui restent toujours vivantes, surtout dans le milieu rural.

Il existe une particularité moldave concernant les fêtes d’hiver, qui est tout a fait paradoxale - un grand nombre de Moldaves fêtent Noël, tout comme le Réveillon deux fois par an. Ceci s’explique par le fait que deux calendriers sont utilisés - les calendriers grégorien et julien. Le premier est appliqué dans la vie laïque, le second par l’église orthodoxe.

Cette fête est accompagnée de nombreuses traditions séculaires très aimées des Moldaves.

La nuit du Réveillon qui marque le carrefour des ans est conçue comme un moment très mystérieux et féerique.

Conformément au calendrier orthodoxe, on célèbre le sixième dimanche du carême l’entrée triomphale de Jésus-Christ à Jérusalem. C’est le dimanche des Rameaux, la dernière fête avant Pâques, qui symbolise la reconnaissance du Christ en tant que Rédempteur. Traditionnellement, les églises moldaves sont archi-pleines ce jour-là.

Les traditions populaires, par leur essence, expriment éloquemment la psychologie et le for intérieur du peuple, de même que ses préoccupations traditionnelles. Chaque coutume a ses racines lointaines, puisées dans l’histoire, se manifestant dans une forme ciselée.

L’œuf rouge est un des symboles principaux de la fête de Pâques. Les œufs sont peints le Jeudi Saint, soit trois jours avant Pâques. On peint généralement les œufs en rouge, mais on peut aussi les peindre en jaune, vert ou bleu.

Le Dimanche des Rameaux commence la Semaine Sainte, appellée aussi la Semaine de la Passion. C’est ce même dimanche que commence la série des vêpres pascales. En Moldavie, on attribue une signification particulière à ces offices divins qui ont une force émouvante particulière.

C’est aussi vêpres qu’on appelle chez nous les feux allumés la nuit de Pâques. On ne connaît pas les origines de cette tradition (ni l’ethnologie, ni la religion n’ont dit leur mot à ce sujet), cependant, l’église ne l’interdit pas.<br/
Le jeudi saint est la journée du culte des morts. Le samedi saint.Le feu du jeudi saint.Le vendredi saint.Le samedi saint…

La plupart des Moldaves sont des Chrétiens orthodoxes. Ainsi, le dimanche de la Résurrection qui est la Fête des Fêtes dans la religion orthodoxe est une véritable fête nationale en Moldavie. Traditionnellement, la messe célébrée la nuit de Pâques dans la Cathédrale de la capitale moldave, la ville de Chişinău, est diffusée en direct par la télévision et la radio nationales. Le Président du pays, ainsi que le Premier Ministre et le Président du Parlement y assistent.

Se développant le long des siècles, l’architecture rurale s’est appropriée toute une diversité de traditions de construction et d’exploitation des édifices d’une typologie très variée. Situés d’habitude sur une colline ou bien dans la vallée d’une rivière, les villages moldaves créent, à la première vue, l’impression d’un arrangement chaotique qui semble inexplicable et indéfinissable du point de vue de la logique. La réalité est toutefois autre : chaque village a une position optimale, ses fondateurs ayant pris en considération tous les critères possibles, y compris ceux du relief et de la proximité des voies de communication.

40 jours après Pâques, les Moldaves de foi chrétienne orthodoxe célèbrent l’Ascension de Jésus-Christ dans le ciel. Ils appellent cette fête Ispas.

Au mois de juin, appelé dans la langage populaire « cireşar », soit « mois des cerises », les chrétiens orthodoxes célèbrent une des 12 les plus importantes fêtes chrétiennes - la Pentecôte.

Le nom en moldave de cette fête est « Duminica Mare », soit, littéralement « le Grand Dimanche ».

Jadis, dès que le printemps arrivait, tous les dimanches, ainsi que les jours de fêtes religieuses, les jeunes des villages endimanchés, aux côtés des personnes âgées, tous en costumes nationaux, se réunissaient au centre du village à une grande fête foraine appelée hora satului, soit, littéralement - la ronde du village ou joc, soit danses.

Texte : Sergiu Velenciuc
Photos : Valentin Neagu
Élèves en 7e, lycée « M. Eminescu », mun. Bălţi
participants au concours « Raconte-moi la Moldavie »

Plusieurs traditions ancestrales relatives aux fêtes d’hiver sont toujours vivantes chez les Moldaves. Ayant des formes très variées, elles impliquent toutes une participation collective, surtout des enfants, ce qui donne à la fête son caractère joyeux.

Où qu’ils soient, en Moldavie ou ailleurs, lorsque les fêtes d’hiver arrivent, les Moldaves aiment fêter comme chez eux. Fidèles aux traditions moldaves, « Les Moldaviens » ont organisé à Paris une fête de Noël destinée aux enfants moldaves. Costumes traditionnels, chants de Noël, poèmes, scénettes, etc… tout a été fait pour que la fête soit joyeuse et captivante comme en Moldavie !

Le 13 janvier 2008, les amis de la Moldavie de Paris et d’ailleurs ont été une nouvelle fois conviés à la traditionnelle Fête d’amitié franco-moldave. Ce jour-là, la Moldavie était à Paris, la capitale française étant devenue pour une journée « Chisinau-sur-Seine ».

Une noce déroulée suivant les traditions moldaves d’antan est un extraordinaire spectacle à voir. Heureusement, malgré les changements subis au fil du temps, les traditions relatives au mariage sont toujours vivantes en Moldavie, les noces étant beaucoup plus qu’un repas festif.

La plupart des traditions des Ukrainiens vivant en Moldavie se sont entremêlées avec les traditions moldaves. Par exemples, les deux ethnies partagent des traditions, telles que les cantiques, la Malanca.

La communauté orthodoxe moldave « L’Ascension de notre Seigneur Jésus Christ et Saint Stéphane le Grand » invite à la fête de la paroisse consacré à Saint Stéphane le Grand. La fête sera célébrée le samedi 4 juillet 2009, à 10h00. Une divine liturgie sera officiée à cette occasion par Son Eminence le (...)

Comme tous les ans, l’association « Les Moldaviens » a organisé une fête de Noël pour les enfants des Moldaves de Paris. L’action a été aimablement hébergée par l’église moldave de Montreuil. Le Père Noël et – nouveauté ! - « la Mère Noël » y étaient présents. Notre brillante animatrice Valentina a su (...)

Le 31 octobre 2010, la salle festive de l’Eglise orthodoxe „Etienne le Grand” de Paris a pris les couleurs de l’automne. Ce jour-là, les enfants des ressortissants moldaves ont été invités à la fête de l’automne organisée par l’association « Les Moldaviens ». Grâce à l’abnégation de la responsable (...)

Chers amis, Notre association Cercle Moldavie et le portail www.moldavie.fr vous adressent les vœux les plus chaleureux pour la nouvelle année 2020. Que la santé, le bonheur, le succès, la prospérité vous accompagnent ! Que cette nouvelle années accomplisse vos rêves et vous apporte de belles (...)

Lorsque le calendrier et le temps hivernal annoncent l’arrivée du Noël, si tu es Moldave, que tu sois en Moldavie ou ailleurs, dans n’importe quel endroit de la planète, tu te souviendras obligatoirement des chants de Noël que grand-mère t’a appris, des groupes d’enfants qui sillonnaient ta localité en (...)

Les anniversaires en Moldavie : c’est un sujet très intéressant pour chaque Moldave qui connaît et aime ces fêtes qui embellissent notre vie. Il existe un verbe qui nous caractérise plus que d’autres peuples - Fêter. Oui, notre peuple maîtrise l’art de bien passer le temps, de s’amuser et de (...)

Les Pâques - une des plus grandes fêtes orthodoxes. Les Moldaves ont plusieurs traditions relatives à cette fête.

Chaque année, une semaine après Pâques, les Moldaves célèbrent la Journée de commémoration des morts. C’est une vieille tradition qui consiste à commémorer les proches qui ne sont plus parmi nous, mais qui sont si importants, car nous les gardons vifs dans nos âmes. La journée commence avec le départ (...)

Article de Christine Laïcovscaia La plus grande, la plus significative, la plus sacrée et agréable fête de l’année, c’est les Pâques, ou la Résurrection du Christ. On fête les Pâques toujours au début du printemps. Pourtant, on sait bien que les orthodoxes et les catholiques fêtent les Pâques des (...)

Article de Cristina Burlacu Du vin, des plats traditionnels et exotiques, beaucoup d’invités et tout le monde autour de la table. Les "Hramurile« (fêtes patronales) dans notre pays sont probablement les fêtes les plus populaires. Chaque ville et village fête »Hramul" une fois par année. Autrefois (...)

Ce 27 août, jour quand la Moldavie a fêté son indépendance, des Moldaves de toutes les régions du pays se sont réunis, endimanchés, dans la capitale pour prendre part à une parade du costume populaire. Des gens simples, des politiciens qui ont renoncé à leurs tenues officielles, ainsi que des (...)

Les époux Dumitru et Irina Nastas du village moldave de Văleni sont fiers d’avoir la plus impressionnante cave privée du pays.

UNESCO a inscrit les techniques traditionnelles de fabrication des tapis écorce utilisées en Moldavie et Roumanie dans la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Cette mesure permettra de promouvoir plus largement les tapis traditionnels, de sauvegarder et perpétuer les (...)

Contraints par la pauvreté et la corruption à quitter leur pays natal, nos compatriotes n’oublient pas les traditions ancestrales. Où qu’ils soient, ils restent fidèles aux valeurs culturelles de notre peuple. Un exemple éloquent d’attachement aux traditions d’antan est celui de la famille Tusa, (...)

Un métier très populaire en Moldavie jadis, la tonnellerie n’a plus l’ampleur d’autrefois et ne persiste que grâce à l’enthousiasme des vieux tonneliers.

Vasile Vulpe a 29 ans et il est originaire du village moldave de Zaim. Il y a sept ans, il a quitté son pays, à la recherche d’une meilleure vie. Vasile a dû travailler d’arrache-pied pour se faire une place sous le soleil loin de sa patrie. En 2016, il s’est acheté un appartement à Milan, mais cela (...)

Les Gagaouzes de Moldavie préservent encore beaucoup de traditions séculaires. D’antan, ils divisaient l’année en deux cycles : printemps-été et automne-hiver. Chez les peuples turciques, cette idée de la division cyclique de l’année repose sur deux fêtes importantes : Kasym et Hederlez. Kasym (célébré, (...)

Le 14 février, jour de la Saint-Valentin, les jeunes de Moldavie, aux côtés des jeunes de tout le monde plongent dans la féerie de la fête de l’amour. L’origine catholique de cette fête joyeuse ne compte plus pour les Moldaves dont la plupart sont des orthodoxes. Le jour du 14 février c’est l’amour qui (...)

Les villages moldaves offrent des perspectives d’aspect vraiment pittoresques et variées. Situés d’habitude sur les pentes ou aux cimes des collines, mais aussi dans les vallées des rivières, les bâtisses rurales laissent au début l’impression d’un arrangement laissé au hasard qui, en apparence, ne peut (...)

Pressés par la pauvreté et par l’incertitude du lendemain, les vieux de Moldavie se préoccupent à l’avance de leurs propres funérailles, ils préparent des offrandes, tout soucieux d’être prêts pour la cérémonie. Des serviettes, des couvertures et des plaids, certains datant de la période soviétique, de la (...)

La religion chrétienne orthodoxe consacre plusieurs jours durant l’année à la commémoration des défunts. Pastele Blajinilor - les Pâques des Bienheureux - est la plus importante de ces journées, elle est célébrée le premier dimanche ou lundi après les Pâques, sous forme d’une rencontre imaginaire des (...)

La communauté orthodoxe moldave « L’Ascension de notre Seigneur Jésus Christ et Saint-Stéphane le Grand » invite à la fête de la paroisse consacrée à Saint-Stéphane le Grand. La fête sera célébrée le dimanche 11 juillet 2010, à 10h00. Une divine liturgie sera officiée à cette occasion par Son Eminence le (...)

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | Tout afficher