Message de félicitation de l’Ambassadeur de la France en Moldavie aux professeurs de français

0 vote

Message de félicitation de l’Ambassadeur de la France en Moldavie aux professeurs de français de la République de Moldavie à l’occasion de la Journée internationale du professeur de français

Chisinau, le 28 novembre 2019

Chers professeurs de français,

Mesdames et messieurs,

Permettez-moi d’abord de remercier toutes celles et tous ceux qui ont œuvré au succès de cet évènement marquant de la francophonie dans la région : l’Association des professeurs de français de Moldavie, l’Alliance française, l’Agence universitaire de la francophonie et le théâtre « Ginta latina » qui nous accueille dans ces lieux.

Je suis très heureux d’être présent aujourd’hui à ces festivités qui rendent un hommage vibrant et largement mérité aux professeurs de français de la République de Moldavie. En décrétant le 28 novembre Journée internationale du professeur de français, le Président de la République Française, Emmanuel Macron, souhaitait avant tout instituer une tradition permettant de valoriser les professeurs de français dans le monde, acteurs majeurs de la promotion et du rayonnement de la langue française et garants infaillibles de sa vitalité.

Célébrer cette journée en Moldavie, c’est souligner le travail titanesque d’une armée d’enseignants passionnés, qui ont contribué à ce que la Moldavie devienne le pays le plus francophone d’Europe centrale et orientale.

Forte de ses 44% d’élèves apprenant le français et d’une longue tradition, puisque 80% des élèves moldaves apprenaient le français dans les années 80, la Moldavie est un bastion fort de la francophonie dans la région.

Cette vitalité francophone aux confins de l’Union européenne, la France entend la protéger. C’est pour cela que l’Ambassade de France en République de Moldavie a fait de la promotion de l’enseignement du français l’une de ses principales priorités d’action.

L’Ambassade de France soutient, avec l’Alliance française et l’AUF, et avec conviction, les classes bilingues dans les collèges et les lycées. Elle soutient les filières francophones universitaires, lesquelles représentent une voie d’excellence permettant aux jeunes Moldaves d’aller étudier en France et de trouver plus facilement un emploi en Moldavie. La France est le 5e pays d’accueil des jeunes moldaves en mobilité internationale.

Pour appuyer le dynamisme du corps enseignant, nous avons lancé, en 2016, en partenariat avec l’AUF et l’Alliance Française de Moldavie, le projet « Filières bilingues 2.0 », secondé un an plus tard par le projet « Sciences en français », tous les deux conçus pour répondre aux besoins spécifiques de l’enseignement du français et des disciplines non linguistiques (mathématiques, physique, chimie, biologie) par des formations et méthodologies innovantes et par le renouvellement des ressources pédagogiques.

Depuis 2017, les enseignants de Moldavie bénéficient d’un accès au réseau social « IF profs Moldavie » leur permettant de partager avec leurs collègues francophones du monde entier de nouveaux contenus et de nouvelles ressources pédagogiques.

A toutes ces activités s’associent, depuis 2019, et c’est une nouveauté que je tiens à saluer, deux lectrices en service civique qui soutiennent les professeurs dans les lycées bilingues francophones, ainsi que dans d’autres établissements où l’on enseigne le français. Le succès de leur mission appelle à renforcer ce dispositif à hauteur de trois lecteurs / lectrices, afin qu’ils puissent intervenir dans l’ensemble du pays auprès des écoles bilingues francophones.

En dehors des classes bilingues, nous fournissons aussi un important soutien à l’enseignement du français via des associations françaises et institutions locales, telles que les interventions du GREF ou de Solidarité Laïque, ainsi que par les actions de l’Association des Professeurs de Français de Moldavie pour divers évènements à valeur francophone. Notre action, que nous menons en partenariat avec l’AUF, s’étend également en faveur de l’enseignement professionnel francophone et des universités. Plusieurs projets animent déjà le quotidien des filières francophones universitaires, que nous encourageons à participer plus activement aux programmes européens, tel Erasmus Plus.

Chers professeurs, je connais aussi les problèmes que vous rencontrez dans l’exercice de votre métier. Je fais miens vos combats. Je les mène auprès de mes interlocuteurs parlementaires, ministériels et auprès des hauts dignitaires moldaves et français. Je continuerai à déployer mes efforts pour que plus de professeurs de français soient envoyés en stage de formation en France et pour pouvoir mettre à votre disposition les outils indispensables à votre pratique. Sachez que l’Ambassade de France est déterminée à accompagner toute initiative d’appui à une éducation francophone de qualité.

En 2020, nous nous mobiliserons, en collaboration avec le ministère moldave de l’Éducation, l’Alliance française et l’AUF, pour ouvrir un vaste chantier visant l’évaluation des classes bilingues selon un protocole international rigoureux. Nous en tirerons des conclusions positives, j’en suis sûr.

Stimulants, tous ces défis sont aussi de taille et nous ne relèverons ceux-ci que si nous savons faire « se lever une génération nouvelle, militante, ambitieuse, une génération de ces héros bien particuliers que sont les professeurs de français » pour conclure avec ces paroles du Président français qui est à l’origine des célébrations qui nous réunissent aujourd’hui. Comme je vous l’ai dit à d’autres occasions, c’est grâce à vous, chers professeurs, que la francophonie existe et se perpétue dans ce pays.

C’est pour cela que c’est un grand plaisir pour moi de témoigner toute la gratitude et l’admiration que nous avons envers vous, les professeurs de français, et que je serais très heureux de vous remettre ce diplôme en guise de reconnaissance pour votre travail fait avec cœur et abnégation.

Je vous remercie pour votre engagement indéfectible à la promotion du français et des valeurs de la francophonie.

Pascal Le Deunff, Ambassadeur de France en République de Moldavie