Les voies ferrées de Moldavie sont sur le point de « dérailler »

0 vote

Mi-février, les médias moldaves annonçaient une nouvelle totalement bouleversante – les autorités avaient décidé de suspendre la circulation du transport ferroviaire de passagers à cause des contraintes de nature financière.

Le secteur ferroviaire de Moldavie est dans un état déplorable. Les arriérés de salaires dans ce secteur dépassent 35 millions de lei. En 2020, l’administration des voies ferrées a stoppé le transport international des passagers. Quant aux lignes nationales, il n’en reste que quatre qui sont toujours opérationnelles.

L’intention des autorités de les suspendre a sérieusement alarmé les passagers pour lesquels ce type de transport est vital. Or, le billet de train est trois fois moins cher que celui de bus.

Voici quelques réactions des passagers.

« Je ne pense pas que cela soit acceptable ! Il y a tant de gens qui travaillent à Chisinau, mais qui habitent ailleurs. Nous sommes 500 à 600 personnes dans le village qui faisons la navette tous les jours  ».

« C’est sérieux, si cela arrive ! Il faut nourrir nos familles, il faut venir travailler à Chisinau. J’ai deux mille lei par moi. Est-ce un salaire ?.. Il y a aussi beaucoup d’étudiants qui prennent le train chaque jour, car le bus est trop cher pour eux ».

Les employés des voies ferrées sont encore plus affectés par cette situation :

« Avec mon mari, nous avons travaillé toute notre vie pour les chemins de fer. Maintenant, c’est notre fille qui nous aide. Sans elle, je ne sais pas comment nous nous serions débrouillés. J’y travaille depuis 25 ans et mon mari - depuis 35 ans. Trouver un autre emploi n’est pas du tout facile. Il ne nous reste qu’à attendre, peut-être la situation va s’améliorer ».

« Nous travaillons, mais nous ne sommes pas payés. Avez-vous vu que cela arrive quelque part en Europe ?! C’est la débandade ! C’est seulement en Moldavie que cela peut se passer. J’ai été en Allemagne. Là-bas, si le salaire est en retard de quelques jours, le parquet vient et commence des investigations. Il y a de la responsabilité ! Les chemins de fer c’est une entreprise stratégique. Elle contribue au développement économique du pays. S’il n’y a pas de voies ferrées, il n’y aura pas de Moldavie. Les fonctionnaires doivent réfléchir à cette situation grave ».

Entre temps, les autorités ont revu leur décision de suspendre les lignes nationales et cherchent des solutions pour redresser la situation de l’entreprise « Les chemins de fer de Moldavie ».

D’après un article de Natalia Munteanu publié sur https://gazetadechisinau.md/2021/02/13/angajatii-si-pasagerii-nu-isi-pot-imagina-viata-fara-trenuri-cfm-pe-cale-de-a-deraia/

Le 21 février 2021