La Présidente de la Moldavie a effectué une visite officielle en France

0 vote

Ce fut une visite symbolique - après 24 ans, un chef de l’Etat moldave a été accueilli au Palais de l’Elysée.

La Présidente de la République de Moldavie, Maia Sandu, élue en novembre 2020, a fait sa visite officielle à Paris à l’invitation du Président de la République Française, Emmanuel Macron.

Lors de son discours prononcé à cette occasion, le Président Macron a fait part du soutien que la France envisage d’accorder à la Moldavie en vue d’aider à son développement : « Je suis très heureux d’accueillir madame la Présidente, Maia Sandu. Les liens qui unissent nos deux pays sont profonds, largement dû à une tradition francophone en Moldavie. Ce lien particulier qui unit nos deux pays, je souhaite profondément le renforcer. Cela faisait 24 ans qu’un Président de Moldavie n’avait pas été accueilli à Paris. Donc, je suis très heureux qu’ensemble nous puissions tourner ce quart de siècle.

Je dois dire que votre visite n’est pas pour nous fortuite. Elle correspond aussi à un tournant que vient de prendre la Moldavie avec le choix du peuple moldave d’élire à sa tête une personnalité courageuse dont l’intégrité sert de colonne vertébrale à tout son parcours politique et qui se bat depuis des années pour l’état de droit et contre la corruption. Votre élection, madame la Présidente, est un formidable message d’espoir. Il est certain que le projet que vous portez va nécessiter des réformes courageuses, beaucoup d’ambition, de la ténacité et je souhaite à cet égard que la France et l’Union Européenne puissent vous accompagner avec force et dans la durée.

La France est prête à s’engager pour accompagner la Moldavie sur ce chemin. Cela passe par un soutien à travers des projets d’investissement des entreprises françaises, comme le projet de rénovation des lignes de chemin de fer (essentiel pour les liaisons ferroviaires entre la Moldavie et l’UE), par une implication plus forte de nos opérateurs comme l’AFD Expertise France, en appui aux réformes, notamment dans la justice et la gouvernance, la rénovation des infrastructures ou le développement durable. Cela passe aussi par la volonté qui est la vôtre de régler le conflit en Transnistrie et qui constitue un enjeu important pour la paix et la sécurité européenne. Je veux redire clairement le soutien indéfectible de la France à la souveraineté, l’indépendance, l’intégrité territoriale de la Moldavie dans ses frontières internationalement reconnues et notre disponibilité pour jouer tout rôle utile et vous aider sur ce chemin  ».

Maia Sandu a mis en évidence le support fidèle dont la Moldavie a joui de la part de la France : «  Je suis heureuse d’être là aujourd’hui, à votre invitation. Cette visite est très importante pour nous. Nous espérons qu’elle puisse permettre d’approfondir la collaboration entre la Moldavie et la France, au bénéfice de nos citoyens.

La République de Moldavie est un état européen pas seulement du point de vue géographique. Nous sommes européens par la culture, par l’histoire, par la langue, mais aussi par nos aspirations démocratiques d’équité et d’état de droit. Les gens de mon pays méritent de vivre dans un meilleur Etat et de savoir que la loi les protège et que leur droit à la liberté est sacré. C’est cela que je me suis engagée à faire et je me réjouis de voir que la France est prête à nous aider dans cette démarche, comme elle l’a déjà solidairement fait pendant toutes ces 29 années de relations franco-moldaves.

Nous avons ressenti cette solidarité dans les domaines les plus divers. La France est parmi les 10 premiers investisseurs en Moldavie et nous souhaitons une augmentation du volume des échanges commerciaux avec la France. La Moldavie est un petit pays, situé stratégiquement entre l’Ouest et l’Est, avec un potentiel économique attractif que je vous invite à découvrir. Aujourd’hui, à Paris, cela me fait très plaisir de dire que l’histoire franco-moldave est aussi l’histoire des gens. La France représente une chance pour des milliers de jeunes moldaves qui y font des études de qualité. La France est devenue une piste de lancement pour nos artistes au plan européen et elle est aussi la deuxième maison pour des dizaines de milliers de Moldaves, alors qu’en Moldavie j’ai rencontré des Français pour lesquels la Moldavie est leur deuxième maison ».

Lors de séjour dans la capitale française, Maia Sandu a également été accueillie par Gérard Larcher, Président du Sénat et Richard Ferrand, Président de l’Assemblée nationale, qui ont reconfirmé la volonté de la France de soutenir le renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit en Moldavie.

La Présidente moldave s’est également entretenu avec Jean-Yves Le Drian, ministre français pour l’Europe et les Affaires Etrangères, Amélie de Montchalin, ministre de la transformation et de la fonction publique, Louise Mushikiwabo, Secrétaire Générale de la Francophonie. A noter aussi la rencontre de Maia Sandu avec des représentants du milieu français d’affaires (Alstom, Airbus Hélicoptères, Orange, Eco Delta, GE Capital, Oberthur Chash Protection, ADEPTA/GNIS, Société Geismar, L3G, IN Group, Veolia, TECOFI) et de la MEDEF.

Le 5 février 2021