Un adolescent d’origine moldave - champion national de boxe thaïlandaise en France

2 votes

Marius Vilain est un adolescent de 14 ans, d’origine moldave. Il a remporté le titre de champion national en France dans la catégorie -74 kg. Bien qu’il ait quitté la Moldavie il y a longtemps, Marius affirme que sa patrie a une place spéciale dans son cœur.

- Marius, comment es-tu arrivé à t’installer en France, il y a 10 ans ?

- Je suis né à Chișinău, mais j’ai grandi dans le village de Jora de Jos, dans le district d’Orhei, chez mes grands-parents. Mon père est Français. À l’âge de 5 ans, je suis venu, avec mes parents, en France. Nous avons vécu pendant un certain temps à Paris, après quoi nous nous sommes installés dans le nord de la France, dans la ville de Fresnes-sur-Escaut.

- Comment est née ta passion pour la boxe thaïlandaise ou Muay Thaï ?

- Quand j’avais 13 ans, j’ai participé, par curiosité, à quelques entraînements pour voir ce que ce sport voulait dire. Cela m’a plu. J’ai surmonté mes peurs et j’ai persévéré. Et voilà aujourd’hui je vois des résultats.

- Quelles règles faut-il suivre quand on fait du Muay Thaï ?

- Tout d’abord, il ne faut pas craindre l’adversaire. Dans ce sport, quand on se bat, on peut se donner des coups de poings, de coudes, de pieds, de genoux. J’ai le droit de faire l’adversaire tomber. Mais, depuis le moment qu’il tombe, je n’ai plus le droit de le frapper.

- Qui t’accompagne aux compétitions ?

- Mes parents, mon frère et ma sœur m’accompagnent à toutes les compétitions. Beaucoup d’amis le font aussi et, bien sûr, mes entraîneurs. Tous essayent de me soutenir comme ils peuvent. Certainement, mes grands-parents croisent les doigts, eux-aussi !

- Que dit ma mère quand elle te voit dans le ring ? Je suppose que ce n’est pas facile pour elle …

- Je pense que maman est la plus stressée quand je suis dans la compétition. Mais elle me soutient et me dit toujours que je suis le plus fort et que je vais gagner. Comme on peut le voir, maman a raison.

- Quelles sont tes succès, jusqu’à présent, dans ce sport ?

- J’ai participé au Championnat régional de Muay Thaï, le 23 mars 2019, dans la ville de Bailleul, et je suis devenu champion régional dans la catégorie cadets, 69 kg. Le 11 mai 2019, j’ai participé au championnat national à Paris et suis devenu champion de France dans la catégorie 74kg.

- Que signifie cette victoire pour toi ?

- Cette victoire est très importante pour moi. Je suis heureux d’avoir réussi et que ma passion donne des fruits.

- Quels sont tes projets d’avenir liés à cette passion ?

- Je veux bien sûr monter les marches de ce sport. J’aimerais participer au Championnat d’Europe et, pourquoi pas, au Championnat du monde.

- Tu vas souvent en Moldavie ?

- Oui, chaque fois que nous avons la possibilité, nous visitons mes grands-parents. Je suis allé en Moldavie pour les Pâques et j’y suis resté pendant deux semaines. Nous partirons à nouveau en juillet, pour deux mois. Nous passons en Moldavie toutes les vacances d’été. J’aime beaucoup y revenir !

Interview par Ecaterina Ţurcan Hacina, publiée sur https://www.zdg.md/editia-print/social/diaspora/un-adolescent-din-moldova-campion-national-in-franta-la-box-thailandez

Traduit pour www.moldavie.fr

Le 16 août 2019