Publicité Votre publicité ici !

Des enseignants à la retraite « sauvent les écoles »

0 vote

Le manque d’enseignants risque de devenir un problème sans solutions en Moldavie. A la rentrée 2022, il y avait 2 161 positions vacantes dans les établissements d’enseignement général, soit deux fois plus qu’en 2015.

La situation est particulièrement sérieuse dans les villages. Malgré les mesures entreprises par les autorités pour encourager les jeunes à travailler dans les écoles rurales, les salaires restent bas et les possibilités de développement professionnel sont limitées.

Dans ces conditions, la solution – c’est les enseignants à la retraite. Dans de nombreuses écoles, ils couvrent deux, trois ou même quatre matières et travaillent autant que la santé leur permet d’enseigner.

Elena Celac est enseignante de maths à l’école d’Aluat. À ses 74 ans, elle étonne par son énergie et la dédication dont elle fait preuve : elle enseigne aussi la langue russe, le développement personnel et la physique. Quant à la physique, par exemple, elle a dû accepter de l’enseigner après que le dernier professeur de physique ait quitté l’école.

« C’est très difficile pour moi, car c’est la première fois que j’enseigne la physique. J’ai enseigné les mathématiques pendant 38 ans. A mon âge, mémoriser des dessins, des formules, ce n’est pas si facile. Je travaille beaucoup pour faire face », avoue Elena Celac.

Bien qu’elle soit à la retraite, elle vient tous les jours à l’école, car elle comprend que sans elle les élèves n’apprendront pas les quatre disciplines.

« Je ne suis pas moi, si je ne viens un jour à l’école. Je ne peux même pas imaginer ce que signifie quitter l’école. Apparemment, ma vocation est plus forte que mon âge. Les enfants ne doivent pas souffrir à cause du fait que notre pays traverse une période difficile. L’enfant vient à l’école, ouvre la porte et attend qu’un professeur entre dans la classe », considère la professeure.

Chaque professeur enseigne au moins deux disciplines à l’école d’Aluatu. 80% d’entre eux ont âge de la retraite.

Ștefan Chelban est le dernier frais émoulu d’une université qui ait accepté à venir travailler à l’école d’Aluatu. Ce fut il y a quatre ans.

Outre l’anglais, le jeune homme enseigne l’histoire, l’informatique et l’éducation civique. Pour son travail, il touche un salaire inférieur à la moyenne dans l’économie.

« 7.000 lei, c’est vraiment très peu. Cela ne couvre que les besoins élémentaires, pas plus. J’ai pensé à un moment à me reprofiler. Rester travailler en Moldavie, mais faire autre chose. J’ai fait du web design », raconte Ștefan Chelban.

La passion et l’amour pour le beau a fait Aliona Vultur, professeure de langue roumaine à l’école de Pervomaiscoe, accepter d’enseigner l’éducation technologique et l’éducation artistique, après avoir fait des cours de spécialisation.

« Ce n’est pas le salaire qui fait les enseignants acceptent d’enseigner plusieurs matières. En fait, ils ne sont payés que quelques centaines de lei de plus », affirme Aliona Vultur.

Ecaterina Țopa a enseigné pendant 45 années et elle est en fière. Tout au début, elle enseignait les mathématiques. Puis, la physique a été ajoutée. Plus tard, elle a dû enseignerl’informatique. Et lorsque le professeur de chimie est parti, Ecaterina Țopa a également repris la chimie. Elle enseigne les quatre matières depuis 15 ans.

Le plus important pour l’enseignant retraité est que la qualité de l’apprentissage ne soit pas diminuée.

« Nous faisons de notre mieux pour que les élèves ne ressentent pas le déficit de professeurs. Les deux dernières années, par exemple, mes élèves ont remporté des prix à l’olympiade du district. Je suis très fière de mes élèves », dit la professeure.

Selon le Ministère de l’Education, les motifs principaux qui empêchent les jeunes à embrasser des métiers pédagogiques sont les salaires bas, le dépeuplement des villages et les conditions insatisfaisants de vie dans le milieu rural.

D’après un article publié sur https://www.jurnal.md/ro/news/fe8d99be4eb898bd/tinerii-din-r-moldova-ocolesc-pedagogia-profesorii-pensionari-salveaza-scolile-predand-cate-patru-materii-reportaj.html

Le 30 octobre 2022

Revenir en haut
Soutenir par un don