Hi-Duk, le premier tout-terrain 100% électrique créé par deux Moldaves

2 votes

Il y a quelques mois, une équipe de trois Moldaves, experts en ingénierie et industrie automobile, ont créé un kit pour transformer une Dacia Logan en une voiture 100% électrique ! Et voilà qu’ils annoncent un nouveau succès : le premier tout-terrain 100% électrique créé en Moldavie !

L’équipe du projet est composée cette fois-ci de deux personnes - Oleg Sargu, diplômé de Georgia Institute of Technology aux États-Unis et Maxim Conoplin, diplômé de l’Université de Coventry, au Royaume-Uni. Oleg a travaillé pendant 12 ans aux États-Unis, dans le domaine de la marine mécanique et de la logistique. Maxim a travaillé dans l’équipe de l’ancien concepteur de Volvo Cars, Steve Harper, qui avait créé sa propre entreprise au Royaume-Uni. Et voilà qu’après beaucoup de travail, cette petite équipe formidable peut présenter le premier tout-terrain électrique créé en Moldavie – Hi-Duk (nom homonyme avec le mot roumain « haiduc » (haïdouk).

Ce merveilleux véhicule prétend être le premier tout-terrain électrique moldave et c’est, en fait, la première voiture conçue et créée en Moldavie.

Hi-Duk est un tout-terrain utilitaire, créé pour faire des travaux durs, ce n’est pas un SUV pour voyager avec la famille.

Comme chaque bon tout-terrain, le Hi-Duk moldave a la traction intégrale. Il est conçu dans le style moderne des voitures électriques sophistiquées, avec deux moteurs électriques, un sur chaque pont, les moteurs étant contrôlés de manière centralisée par un contrôleur. Les deux moteurs ont une puissance nominale de 15 kW chacun, ce qui signifie que Hi-Duk délivre normalement un total de 41 ch. En plus, les moteurs, ont un régime de puissance de pointe pendant une courte période, lorsqu’ils peuvent fournir une puissance double : au démarrage en côte, par exemple, Hi-Duk a la capacité de délivrer jusqu’à 82 ch.

Hi-Duk développe une vitesse maximale d’environ 40 km/h, mais, ce qui est beaucoup plus important, il peut embarquer une charge de 600 kg. Il pourrait se rendre utile dans des opérations effectuées par des entreprises agricoles, pour des déplacements à courte distance dans des conditions difficiles. Il pourrait travailler dans les vignobles moldaves ou dans leurs galeries souterraines. Il pourrait également fonctionner dans des zones montagnardes ou dans des villes (nettoyage des rues ou travaux de déneigement, par exemple).

Le prix final dépendra évidement du volume de production. Au départ, le prix est d’environ 25 000 euros, mais il diminuerait considérablement au cas de commandes importantes.

Les auteurs de ce véhicule électrique souhaiteraient lancer la production en série de Hi-Duc en Moldavie et créer ainsi un pôle de spécialisation dans l’industrie automobile moldave qui est maintenant axée sur la production des composants. Mais ils sont pragmatiques et se rendent compte que cet objectif est plutôt impossible à atteindre, vu plusieurs raisons, y compris bureaucratiques, et devront opter pour un autre pays du monde, où ils pourraient transformer leur rêve en réalité.

D’après un article de Ilie Toma publié sur https://piataauto.md/Stiri/2020/11/Premiera-unica-in-Moldova-Hi-Duk-primul-offroader-100prc-electric-creat-de-o-echipa-de-moldoveni/

Le 30 novembre 2020