Des législatives en Moldavie suivies d’un suspense politique

0 vote

Des élections législatives ont eu lieu en Moldavie le 24 février 2019. 49,22% des électeurs inscrits sur les listes, soit environ 1 451 000 personnes y ont participé.

100% des procès-verbaux étant dépouillés, la CEC a annoncé les résultats préliminaires : le Parti des Socialistes a obtenu 31,15% des voix, suivi du Bloc Electoral ACUM - 26,84% et du Parti Démocrate - 23,62%. Le quatrième parti accédé au Parlement (« Șor » - parti du controversé maire de Orhei) a totalisé 8,32% des voix. Respectivement, les Socialistes auront 35 sièges dans le nouveau Parlement, les Démocrates – 30 sièges, le bloc ACUM - 26 sièges, le Parti « Șor » - 7 sièges. 3 candidats indépendants ont également franchi le seuil électoral.

En même temps, les leaders du bloc ACUM ont déclaré qu’ils ne reconnaissent pas ces élections comme libres et correctes, leur score ayant été diminué suite aux fraudes électorales commises, selon eux, par le Parti Démocrate et le Parti des Socialistes qui ont massivement soudoyé des électeurs provenant de Transnistrie, amenés massivement, de manière organisée, dans les bureaux de vote.

Vu qu’aucun parti n’a la majorité, plusieurs scénarios sont possibles sur la scène politique moldave. Le Parti Démocrate s’est déjà dit prêt à lancer des négociations en vue de créer une coalition gouvernementale.

D’ailleurs, plusieurs voix affirment que ce parti se fera sans grand effort 7 alliés provenant du parti du maire d’Orhei et il n’est pas exclu que les 3 députés indépendants s’associent aux Démocrates. Si cela s’avère, les Démocrates essayeront et, peut-être, réussiront à racoler quelques députés parmi les deux autres groupements parlementaires.

Le 25 février 2019