Un magnifique reportage photographique au long de la rivière Prut

1 vote

Une initiative très originale de l’association « Fleuve Loire Fertile », en direction de la frontière entre la Roumanie et la Moldavie, sur la rivière Prut. Durant cet automne, pendant quinze jours, la photographe française Véronique Popinet, originaire de Roanne, et son assistante moldave Felicia Darii, parfaitement francophone, diplômée en Philologie de l’Université d’Etat de Chisinau, ont parcouru les rives du Prut, côté roumain et côté moldave, sur plus de 600 km.

A l’occasion de ce reportage photographique inédit, il s’agissait de rencontrer les habitants des deux côtés du fleuve. Entreprise originale s’il en est, dans deux pays voisins et envers un même peuple riverain. Périple de chaque côté de la frontière roumano-moldave, sur le Prut lui-même, de Lipcani, au nord, à Giurgiulesti, tout au sud de la Moldavie, près de la confluence avec le Danube, en amont du delta.

Le reportage photographique sur le terrain a permis à Véronique Popinet et à Félicia Darii de prendre près de 2 000 clichés des habitants, des aménagements et des paysages autour de la rivière Prut, le long de laquelle alternent des mises en valeur par la pêche, l’agriculture, la viticulture et l’industrie et des environnements naturels protégés.

Réserve protégée de Prutul de Jos et le lac Beleu, avec ses marécages et forêts (classement Réserve de biosphère par l' Unesco en 2018).
Réserve protégée de Prutul de Jos et le lac Beleu, avec ses marécages et forêts (classement Réserve de biosphère par l’ Unesco en 2018).

De nombreuses rencontres intéressantes tout au long de ce périple : avec monsieur Arcadie Danila, responsable d’installation « Nodul Hidrotehnic Costesti » sur le barrage du lac de Costesti-Stanca et des techniciens de l’usine hydroélectrique, avec des pêcheurs, des agriculteurs, des arboriculteurs, des viticulteurs, des bergers ou de simples promeneurs, habitants de l’endroit, venus profiter de la fraîcheur des rives ombragées du Prut. A Ungheni, rencontre avec une garde-frontière, sur le pont construit par Gustave Eiffel. A Balauresti, rencontre avec monsieur Victor Calpastru, en charge de la gestion de la forêt domaniale très riche en biodiversité et qui borde le Prut.

Les deux exploratrices-photographes ont été émerveillées par l’accueil et la gentillesse des habitants, très coopératifs, et par la richesse des paysages préservés, des forêts de la Pădurea Domnească, des reliefs étonnants de Suta de Movile, des zones marécageuses bordant le Prut, permettant à la fois le pâturage du bétail et la fertilité des sols pour les activités agricoles.

Au terme de cette superbe et enrichissante expédition, Véronique Popinet et Felicia Darii, ainsi que des associations françaises concernées (« Fleuve Loire Fertile », "France-Nature-Environnement-Loire", "Groupement des Éducateurs sans Frontières", "Les amis de la Moldavie en Auvergne Rhône Alpes") prévoient de réaliser deux expositions photographiques des clichés sublimes obtenus sur le terrain pour les présenter en Moldavie (notamment à Chisinau et Ungheni) et en France (notamment à Roanne et à Saint-Etienne).

Décor bucolique de la rivière Prut, à Slobozia Mare
Décor bucolique de la rivière Prut, à Slobozia Mare

Le projet éditorial d’un album de photos - « Paysages et habitants tout au long du Prut- Moldavie-Roumanie » – a également été conçu.

Information transmise par Christian Daudel, Consul honoraire de la République de Moldavie en Auvergne Rhône Alpes

Le 18 octobre 2019