Accueil du site > Moldavie touristique > Attractions touristiques > Découvrir le patrimoine de la Moldavie

Découvrir le patrimoine de la Moldavie

Version imprimable de cet article Version imprimable

Article de Lilia Sula

Petit pays entre la Roumanie et l’Ukraine, la Moldavie connaît depuis une dizaine d’années une augmentation considérable du nombre de touristes étrangers venus prioritairement d’Ukraine, de Roumanie, de Russie, d’Italie et de France. Pays sans montagne ni mer, la Moldavie réjouit son visiteur avec une diversité de paysages naturels, de monuments historiques et de collines de vignes.

Un des tourismes les plus fréquentés en Moldavie est le tourisme viti/vinicole. Ici, le vin est produit d’après une vieille recette traditionnelle de la population locale. Les vins moldaves sont connus sur le marché national, ainsi que sur le marché international. Beaucoup d’entreprises vinicoles proposent des circuits de vins dans des caves et souterrains. Par exemple, les caves parmi les plus connues sont celles de Cricova, situées à quelques kilomètres de la capitale Chisinau où sont entreposés les meilleurs vins moldaves. Les visites accompagnées d’un guide, réservent un voyage pédagogique et ludique dans le monde du vin et de la dégustation.

Les vignobles de Purcari, Cojusna, Milestii Mici et Château Vartely offrent aussi au visiteur des expositions et des tours viti/vinicoles. Et parce qu’on parle du vin, il faut savoir que chaque année toutes les entreprises vinicoles organisent le Grand Festival National du Vin. Cet événement a lieu à Chisinau et est une bonne opportunité de découvrir et déguster les meilleurs vins de terroir.

Outre les traditions du « Bacchus », la Moldavie partage un patrimoine culturel très riche. Aujourd’hui le pays compte 87 musées et 140 monuments historiques. Les forteresses romanes et médiévales attirent une grande partie de touristes. Les deux grandes forteresses moldaves construites entre les XV et XVIIIème siècles et situées sur la rive gauche du Nistru sont les forteresses de Soroca et de Tighina. La forteresse de Soroca datant du XVème siècle a été fondée par Stefan cel Mare.

Tighina, considérée comme une forteresse de frontière a été développée pendant la période de gouvernance de Stefan cel Mare et Petru Rares. Elle est composée de 12 tours en haut et 6 tours en bas ; elle est un véritable monument historique et archéologique.

Les musées moldaves accueillent une richesse d’objets exposés, représentant différentes périodes dans l’histoire de la Moldavie. Le Musée National d’Archéologie et d’Ethnographie de Chisinau est un des plus vieux musées du pays. Il présente des collections archéologiques ethnographiques, zoologiques et géologiques.

Le Musée National d’Histoire de la Moldavie évoque l’histoire du pays par ses 250 000 objets exposés et collections.

Le Musée Pédagogique, situé au cœur du Chisinau, permet, au travers des photos, documents, livres et programmes scolaires, de suivre l’évolution de l’enseignement public en Moldavie.

Le Musée National d’Arts Plastiques est un musée d’art médiéval, contemporain, russe et d’arts décoratif. Les œuvres de peinture, sculpture et d’art décoratif donnent une belle image sur le développement des arts plastiques en Moldavie et dans le monde entier, de la période antique jusqu’à la fin du XXème siècle.

La Moldavie est riche en monuments religieux qui racontent les différents siècles chrétiens du peuple moldave.

Le Monastère de Capriana, fondé en 1429, est l’un des plus vieux monastères de Moldavie. Aujourd’hui, le monastère est composé de 3 églises.

Dans le village de Curchi, district de Orhei, se situe le Monastère Curchi, fondé dans les années 1765. Il a été fermé et transformé par les soviétiques en 1958 en hôpital psychiatrique. En 1994, le complexe du monastère a été rouvert.

Le Monastère de Saharna, près du village de Saharna, district de Rezina, a été construit en 1776. Transformé en hôpital psychiatrique en 1964, il a été rouvert par des moines en 1991.

Les monastères de Moldavie représentent un style architectural spécifique avec des éléments ruraux et ecclésiastiques.

Il y a encore beaucoup d’autres monastères et églises repartis sur tout le territoire de la Moldavie qui méritent être visités.

Les églises forment une part de l’identité de la Moldavie. Elles reflètent l’histoire culturelle et ethnographique du pays. En plein centre de la capitale, sur la Place de la Grande Assemblée Nationale, se trouve la Cathédrale de la Nativité, construite en 1832. L’architecture de la Cathédrale représente un style éclectique, un mélange du style byzantin et de la renaissance.

Le patrimoine architectural peut aussi être découvert dans les autres églises de la capitale Chisinau. A proximité de la Place centrale de la capitale, le visiteur profite des églises de Saint Panteleimon, Saint Nicolas, Sainte Téodora de Sihla, ,,Schimbarea la Fata a Mintuitorului’’, etc.

Les réserves naturelles qui embellissent l’espace végétal de Moldavie sont reparties partout dans le pays. Le visiteur doit absolument découvrir le Parc ,,Taul’’ situé dans le district de Donduseni, dans le nord de la Moldavie. Il a été fondé entre 1901 - 1912. Il est célèbre pour ses grandes allées de promenade d’une longueur de 15 kilomètres et pour sa collection d’arbres et de lianes.

La réserve ,,Codrii’’, située dans le nord – ouest de la Moldavie, représente une grande partie de la totalité forestière de la Moldavie. Elle s’étend sur une superficie de 17.475,8 ha. Le domaine du parc gère des bassins aquatiques, des espèces très rares de plantes et d’arbres.

Connue pour son relief et ses espaces escarpés, la réserve ,,O Suta de Movile’’ du district de Rascani, a une longueur de 8 kilomètres, avec plus de 3500 collines de différentes formes. C’est un paysage naturel unique de la vallée du Prut.

Grâce à sa petite taille, les points touristiques de la Moldavie sont très proches les uns des autres et permettent au visiteur de découvrir en même temps l’aspect traditionnel et culturel des villages moldaves. Les nationalités situées dans diverses zones du pays présentent les traditions et les coutumes de leurs origines. L’artisanat national occupe une valeur culturelle d’une grande importance.

Mais toutes ces beautés ne se transmettent pas par des paroles, elles se découvrent avec les propres yeux.

  • Lettre d’information

Archives des lettres d’informations





SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0