Accueil du site > Economie > Economie moldave. Généralités > Opportunités d’investissement en Moldavie : agriculture et industrie (...)

Opportunités d’investissement en Moldavie : agriculture et industrie agro-alimentaire

Version imprimable de cet article Version imprimable

La Moldavie dispose de ressources exceptionnelles qui sont favorables à la production agricole. Son sol noir fertile est idéal pour la culture des céréales, des fruits et des légumes. Dû à sa position géographique, le pays a un climat continental tempéré – des hivers courts et relativement chauds et des étés longs et très chauds, ce qui permet de cultiver des cultures précoces qui procurent de bons revenus aux producteurs agricoles. A part cela, les agriculteurs moldaves ont une longue expérience et des connaissances vastes dans plusieurs domaines de l’agriculture. Ces facteurs, combinés avec une main-d’œuvre accessible, permettent d’obtenir de bonnes récoltes, à haut rendement qui sont compétitives sur les marchés extérieurs. Ce secteur bénéficie aussi des connaissances et de la compétence des institutions moldaves de recherches qui constituent un support considérable pour le développement agricole.

En vue de soutenir l’agriculture et de valoriser tout son potentiel, plusieurs politiques gouvernementales ont été mises en œuvre ces derniers ans.

A présent, les activités agro-industrielles donnent à peu près 30% du PIB. L’industrie agro-alimentaire a une place majeure dans l’économie du pays, se chiffrant à 43.5% de la production industrielle, donnant plus de deux tiers du volume total des exportations et étant – chose très importante - basée dans sa totalité sur la matière première moldave.

En Moldavie, il y a 27 conserveries, 9 fabriques de sucre, 9 grandes entreprises de transformation de la viande et beaucoup de petites et moyennes qui travaillent dans ce domaine. Après la privatisation déroulée aux années ’90, plusieurs entreprises ont modernisé leur équipement, structure, gestion, les voies d’acquisition de la matière première et de commercialiser leurs produits.

Possibilités d’investissement

L’agriculture moldave offre des possibilités d’investissement dans la production primaire, l’industrie de transformation, les facteurs de production et le financement de l’agriculture.

Les opportunités offertes par la production primaire incluent la pomoculture, la viticulture, la culture des légumes en plein air et en serres, l’élévation du bétail, etc.

La transformation de la production agricole est un des plus attractifs secteurs pour les investissements. Ce secteur nécessite de l’équipement et des technologies d’emmagasinage, emballage et transportation à longues distances des produits frais ; de séchage, de congélation instantanée, de production des conserves ; de production des ingrédients et des adjuvants. Un autre domaine d’intérêt c’est les facteurs de production – le secteur crée des opportunités pour des investissements dans l’équipement d’irrigation, d’emballage et de transformation des produits agricoles, dans les machines agricoles, de même que dans la production et la commercialisation du matériel à planter. L’agriculture organique est aussi à considérer – le sol riche et la main-d’œuvre qualifiée relativement peu chère donnent la possibilité de profiter de la demande accrue de produits agricoles organiques sur les marchés occidentaux, constituant un domaine large pour les investissements.

Opportunités pour des investissements étrangers dans le secteur agro-alimentaire de Moldavie

Produit/Sous-Secteur Opportunités
Noix - le plus gros exportateur de noix d’Europe
- croissance constante du volume des exportations ces cinq derniers ans
- élargissement croissant de la surface des plantations de noyers
- programme gouvernemental de subventions destiné au développement de nouvelles plantations de noyers
- infrastructure des exportations peu développée
- législation libérale concernant l’importation et la transformation de la matière première
Fruits et légumes
-  Frais
-  En conserves
-  Séchés
-  Congelés
- proximité des débouchés européens et de deux de la CEI
- position consolidée au sein de la CEI en tant que producteur de fruits et de légumes de qualité
- régime de préférences commerciales autonomes dans le commerce avec l’UE
- riches traditions de culture des fruits et des légumes
- changements qualitatifs au niveau des producteurs
- infrastructure en développement dynamique pour la transformation des fruits et des légumes, mais encore loin de créer des conditions de concurrence sérieuse au niveau local
Production du biocombustible et de l’éthanol - excellentes opportunités locales et régionales
- manque de compétition au niveau local
- disponibilité de la matière première : des restes de blé, maïs, betterave à sucre et d’autres produits agricoles
Plantes médicinales et aromatiques - traditions de culture et de transformation des plantes médicinales et aromatiques
- main-d’œuvre qualifiée capable d’effectuer les opérations liées à la culture et à la transformation des plantes médicinales et aromatiques
- excellentes opportunités d’exportation vers les débouchés de l’UE et de la CEU
Miel - excellentes opportunités d’exportation vers l’UE, taux 0% de la taxe d’importation dû aux préférences commerciales autonomes
- traditions apicoles de longue durée
- manque de compétition sérieuse à l’exportation
- disponibilité d’associations au niveau régional et national
- base locale compétitive pour le lancement des affaires
Confiserie - disponibilité de la matière première de très bonne qualité
- bonne opportunités d’exportations
- base locale compétitive pour le lancement de la production
Produits laitiers - excellentes opportunités locales et d’exportation
- développement de la matière première
- riches traditions de transformation des produits laitiers
Production et transformation des produits animaliers - excellentes opportunités locales et d’exportation
- riches traditions de production et de transformation des produits animaliers
- législation libérale concernant l’importation de la matière première pour la transformation des produits animaliers
Production du sucre - riches traditions de culture et de transformation de la betterave à sucre
- élargissement des plantations de betterave à sucre
- position consolidée de producteur de qualité
- excellentes opportunités d’exportation
Tabac - riches traditions de production et de transformation du tabac
- le tabac est une production à haute valeur
- compétition locale faible
- disponibilités des filières de marketing
Machines agricoles - croissance stable dans ce secteur du marché lors des 5 derniers ans
-  préoccupation accrue des fermiers pour les investissements dans l’équipement et les nouvelles technologies
Crédits destinés à l’agriculture - marché sous-développé qui offre d’excellentes opportunités
- nombre croissant des exploitations agricoles de dimension commerciale
- incitation fiscale pour des entreprises qui investissent leur profit annuel dans des machines et des biens immeubles.

La République de Moldavie est bénéficiaire des Préférences Commerciales Autonomes accordées par l’Union Européenne. Le Règlement de la Commission Européenne sur l’octroi des préférences commerciales à la Moldavie (2005/924/CE) autorise l’accès libre des marchandises à provenance de la Moldavie (à l’exception de certains produits agricoles) sur les débouchés des pays-membres sans payer des taxes douanières et retire les plafonds tarifaires à l’importation des produits moldaves.

Source : www.miepo.md

Le 15 avril 2010

  • Lettre d’information

Archives des lettres d’informations





SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0