ZDOB ŞI ZDUB

Energie débordante, des solistes et des instrumentistes très enthousiastes, de la musique qui atteint directement sa cible, sans cependant être facile, ni simpliste - voilà ce qui caractérise la troupe moldave « Zdob şi Zdub » qui est chez soi en Moldavie, tout comme en Roumanie et Russie, ainsi que partout en Europe.


Le groupe "Zdob şi Zdub" existe depuis 1994. Au printemps de cette même année, les artistes furent invités à présenter un récital au concert de la troupe "Cuibul", ce qui fut leur première apparition au sein des cercles musicaux de Chisinau. En novembre, "Zdob şi Zdub" a enregistré dans un studio professionnel quatre chansons en anglais dont une - "Lost World" - fut ultérieurement sélectée pour le Festival "Learn to Swim I" de Moscou.

En juillet 1996, la troupe a participé à la deuxième édition du Festival "Learn to Swim". L’album "Learn to Swim II" a inclus les chansons "In My House" en russe et "Hardcore Moldovenesc" en roumain. La seconde devint un tube diffusé par tous les postes radio de Moldavie, de même que la carte de visite de la troupe et fut adoptée comme l’« hymne » de la jeunesse d’alternative.

A partir de l’an 1997, "Zdob şi Zdub" a entrepris un nombre énorme de tournées en Russie et en Roumanie, ainsi que dans beaucoup d’autres pays du monde et a pris part à une longue série de festivals internationaux.

A partir de son deuxième album, "Zdob şi Zdub" s’écarte quelque peu du concept américain du hardcore, utilisant des instruments de musique moldaves, bien que l’approche reste autant dure. Ainsi, la troupe changea d’image, tout en acquérant une expression nouvelle - plus mélodieuse et lyrique. Si auparavant la plupart des chansons de "Zdob şi Zdub" étaient en russe, les nouvelles chansons sont presque toutes en roumain.

En août 1999, "Zdob şi Zdub" a donné un spectacle dans la Place Rouge de Moscou qui fut diffusé en direct par MTV-Russie.

En 2000, "Zdob şi Zdub", en tant que troupe qui a effectué le plus grand nombre de tournées, fut qualifiée par la revue musicale "Fuzz" de Sanct-Petersburg comme le meilleur groupe live de l’année. C’est toujours en 2000 que le groupe a pris part au festival EuroSonic tenu en Hollande, le concert ayant été diffusé par 14 postes européens de radio, aisi qu’aux Festivals "Pepsi-Sziget", tenu à Budapeste, "Nashestvie" et "Slaviansky Bazar" tenus en Russie. En octobre 2000, la troupe a enregistré le tube "Videly Nochi" qui s’est maintenu au top des classements pendant une demi-année. Environ un million et demi de CD-s avec ce tube ont été vendus.

Le 31 janvier 2001, "Zdob şi Zdub" s’est produite à Moscou aux côtés du légendaire musicien et metteur en scène Emir Kusturica et sa troupe "The No Smoking Orchestra". En septembre 2001, la troupe a enregistré son nouveau CD appélé "Agroromantica" dont le contenu constitue une symbiose de la romantique rurale, des rythmes bohémiennes, du folklore moldave et des éléments du hardcore. Le long de l’an 2001, la troupe a donné environ 110 concerts, a reçu quelques prix notoires, y compris le titre de "Troupe de l’an 2001 en Russie", décerné par le journal russe "Komsomolskaia pravda", le prix "HIT 100%" pour la chanson "Videly Nochi", offert par un des plus populaires postes russes de radio "HIT FM".

En 2002, les membres de la troupe "Zdob şi Zdub" ont été décorés de la médaille "Meritul Civic" (« Le mérite civique ») en signe d’appréciation de leur succès et activité prodigieuse.

En 2003, le groupe a lancé le CD "450 de OI" dont la première édition a été lancée en Europe par Warner Music Autriche. La campagne de promotion commença par une tournée en Slovaquie. L’album eut un grand succès. En juin 2004, "450 de OI" accède à la douzième position dans le classement World Music Chart Europe. 20 postes européens de radio diffussaient des chansons de ce CD devenu un disc d’or.

En avril 2004, MTV Romanian Music Awards accorde à "Zdob şi Zdub" le prix "Best Ethno".

En 2005, "Zdob şi Zdub" a représenté la Moldavie au concours « EUROVISION », se classant sixième. La chanson « Bunica bate toba » (« Mamie bat le tambour ») présentée à ce concours est particulièrement originale, surtout grâce à la présence sur la scène d’une jolie grand-mère.

La protagoniste de la chanson est Lidia Bejenaru que les membres du groupe ont connue lors d’une expédition dans le sud de la Moldavie. Son époux confectionne des tambours et ils en ont acheté un. Avant de le leur vendre, Lidia leur a présenté un vrai spectacle, en leur montrant à quel point ce tambour était bon. C’est justement ce qui a inspiré les artistes à créer le futur tube qui leur a remporté un succès fou.

La liste des Festivals où la troupe a participé et des tournées effectuéés ces derniers temps est très longue, ainsi nous éviterons de les énumérer.

Etant aux débuts fort influencée par le hardcore américain, la troupe penche ultérieurement pour l’ethno. Le changement s’est produit d’une manière tout à fait naturelle. Les artistes reconnaissent qu’ils ont subi initialement l’influence des films de Kusturica et de la musique de Bregovic, tout comme de la troupe roumaine Phoenix, mais ils ont à présent leur propre style qui combine les rythmes modernes américains avec les traditions musicales moldaves, roumaines et bohémiennes.

« Nous savions dès le début ce que nous voulions faire, mais nous ne savions pas comment le faire. Ceci, avant de connaître Vasile, un ménétrier d’une troupe folklorique roumaine. Nous avons besoin de chanter avec les vieux non parce que c’est en vogue, mais parce que nous avons vraiment à apprendre d’eux. La collaboration avec Vasile et sa troupe a engendré les chansons „Dimineata pe racoare” et „Cuculetul”. Maintenant, nous avons notre style à nous qui penche pour la musique populaire avec des nuances avant-gardistes et qui est considéré comme exotique en Russie, nouvel et intéressant en Moldavie, connu et apprécié en Roumanie », avouent les musiciens de "Zdob şi Zdub".