Vladimir Voronine a été élu Président du Parlement moldave

Le Président en exercice de la République de Moldavie, Vladimir Voronine, leader du Parti des Communistes, a été élu Président du Parlement moldave, étant la seule candidature proposée pour cette fonction.

Vladimir Voronine a été élu par les voix des 60 députés communistes. Les trois groupes parlementaires d’opposition n’avaient pas proposé des candidatures et n’ont pas participé au vote. L’opposition a également annoncé qu’elle ne participera à l’élection du chef de l’état, non plus.

« Aujourd’hui, c’est le début d’un nouveau cycle de 4 ans d’activité parlementaire. Je comprends qu’en détenant cette fonction, j’ai le devoir de faire de mon mieux pour que le travail de l’organe législatif soit intense, prompte et cohérent », a déclaré Voronine depuis la tribune du Parlement, après avoir remercié les députés de l’honneur d’avoir été élu.

« La société se pose la question : Ce Parlement, à quel point sera-t-il viable ? Les députés, seraient-ils en mesure de se débarrasser du syndrome de la récente crise politique et de retrouver la force nécessaire pour commencer l’activité législative compte tenu des intérêts des électeurs ? Je suis persuadé que nous serons à la hauteur de la confiance accordée par la société le 5 avril », a dit Vladimir Voronine.

Le nouveau président du Parlement a mentionné que tous les députés, sans égard à leur appartenance politique, ont une mission commune : répondre aux attentes des électeurs. « C’est le temps de supprimer les barricades politiques construites avant les élections”, a déclaré Vladimir Voronine.

Parmi les priorités du nouvel organe législatif, Voronine a mentionné la consolidation du rôle de la société civile dans l’élaboration des textes législatifs, la garantie de l’indépendance et de la transparence du système judiciaire, l’intensification des efforts d’intégration européenne, la réalisation des engagements assumés par rapport aux électeurs, le règlement équitable du problème nistrien.

Rappelons que quatre partis politiques ont franchi le seuil électoral de 6% et ont accédé au Parlement : le Parti des Communistes (60 mandats), le Parti Libéral (15 mandats), le Parti Libéral-Démocrate (15 mandats) et l’Alliance „Moldova noastra” (11 mandats). Les trois partis d’opposition considèrent que les élections n’ont pas été correctes et ont affirmé qu’ils ne participeraient pas à l’élection du Président, ne proposeraient pas et ne voteraient pas des candidatures aux fonctions éligibles dans le Parlement et ils optent pour des élections législatives anticipées.