Un peu compliqué …

0 vote

Article par Gilles Ribardière

L’observateur a un peu de mal à se retrouver dans les méandres de la vie politique en Moldavie. Mais, après tout, notre propre vie politique réserve aussi ses surprises !

Quatre formations donc sont représentées au Parlement moldave suite aux élections du 28 novembre 2010. Deux mettent en avant leur credo « libéral » (PLDM et PL), un troisième s’affirme démocrate (PDM) et le quatrième reste fidèle à son appellation communiste (PCRM).

Le PDM semble négocier à « droite » ainsi qu’à « gauche ». La « droite » par la voix du premier ministre sortant, Vlad Filat, proposerait au PDM la fonction « confortable » de Président de la République. A « gauche », le PCRM réserverait à ce même PDM un positionnement fort dans un gouvernement resserré de 16 membres, sans toutefois voir son rôle édulcoré, sinon il ne demanderait pas un recomptage des voix exprimées le 28 novembre dont il espère tirer bénéfice.

A chaque rencontre dont le PDM est acteur, le second de liste, l’homme d’affaires Vlad Plahotniuc participe. On dit qu’il ambitionne le poste de premier ministre.

Au fait …faut-il rappeler que PDM, PLDM, PL travaillaient ensemble au sein de l’Alliance pour l’Intégration Européenne il y a encore quelques semaines ? Et pendant ce temps plusieurs organisations non-gouvernementales appellent à la transparence dans les négociations en cours.

Un officiel russe a effectué il y a une semaine un voyage éclair à Chisinau, mais bien entendu « sans volonté d’ingérence » dans la vie politique interne de la Moldavie ; les Etats Unis conseillent au pays de renforcer son rapprochement vers l’Europe en vue de lui ouvrir la voie vers une meilleure prospérité. L’Union Européenne envisage d’accorder une aide d’environ 200 millions d’Euros. Et les produits laitiers connaissent une flambée de 7 à 10% …