Un jeune Moldave tué à la frontière

Vadim Pisari, un jeune moldave âgé de 18 ans, a été tué, au lendemain du réveillon, par un officier des troupes de maintien de la paix russes stationnées à la frontière entre la Moldavie et la république sécessionniste de Transdniestrie, informe Timpul. Roulant en provenance du village de Pîrîta, situé près de la ville moldave de Dubasari, le jeune ne s’est pas arrêté au poste-frontière avant d’entrer en Transdniestrie.

Le fait divers gagne en importance car l’automobiliste a été « tué sans somation, alors qu’il n’était pas armé, et dans le dos », explique le quotidien moldave. « Le nouveau président de la Transdneistrie, Evgueni Chevtchouk [élu le 25 décembre 2011] avait déclaré qu’il faciliterait le franchissement de la frontière. C’est une provocation, se révolte l’avocat moldave Ion Manole. L’officier russe a tiré dans le dos d’un innocent ».

Le Parti Libéral de Moldavie a demandé la réunion d’urgence du groupe international de coordination des négociations sur le statut de la Transdniestrie afin de « remplacer les forces militaires russes en place depuis la guerre de 1992, par une mission civile de police sous contrôle de l’UE et de l’ONU », note le site Publika.md.

Quant à l’exécutif de Chisinau, il s’est réuni ce matin afin « d’éviter une escalade qui pourrait aggraver encore plus la situation géopolitique », selon le Premier ministre Vlad Filat. Mais pour Timpul, « 2012 a d’ores et déjà commencé sous le signe de la malédiction géopolitique ».

Source : http://www.courrierinternational.com/breve/2012/01/02/un-jeune-moldave-tue-a-la-frontiere

Le 2 janvier 2012