Sommet de la CEI à Chisinau

Les 8 et 9 octobre 2009, à Chisinau, dans la capitale moldave, tient ses travaux le Sommet des chefs d’états et de gouvernements des pays-membres de la Communauté des Etats Indépendants (CEI).

Le programme du sommet commence par la réunion du Conseil des ministres des affaires étrangères des 11 pays de la CEI qui auront le 8 octobre une entrevue avec le Président moldave par intérim, Mihai Ghimpu.

C’est toujours le 8 octobre qu’auront lieu des entrevues bilatérales. La rencontre entre le Président de l’Arménie, Serzh Sargsyan, et son homologue d’Azerbadjan, Ilham Aliyev, sera axée sur le conflit du Nagorno-Karabakh.

Le 9 octobre se tiendra la réunion des chefs d’état (notons que les présidents des pays de l’Asie Centrale, membres de la CEI, n’y seront pas présents, mais ils seront représentés).

L’ordre du jour comprend plus de 20 sujets actuels de divers domaines. Le Conseil des ministres approuvera plusieurs décisions relatives aux activités internes de la Communauté. En plus, des problèmes relatifs au cadre juridique de la CEI seront mis en question, aux côtés du problème de la crise financière mondiale.

Un sujet particulier sera l’avenir de la collaboration multilatérale avec la Géorgie après la cessation de sa qualité d’état-membre de la CEI le 18 août 2009.

A la fin du Sommet, les participants à cette réunion assisteront à un concert de l’Orchestre Symphonique des Jeunes de la CEI.

*** *** ***

Vlad Filat
Vlad Filat

A noter aussi dans ce contexte que lors d’une récente interview accordée au poste de radio L’Europe Libre, le premier ministre moldave, Vlad Filat, a opté pour la réforme de la CEI. « On peut affirmer que la CEI n’est plus une structure viable. A présent, cette structure ne donne que la possibilité de mener des discussions lors de sommets et d’avoir des entrevues bilatérales. », a dit Vlad Filat.

Mihai Ghimpu D’autre part, le Président moldave par intérim, Mihai Ghimpu, a affirmé que la CEI ne résout pas les problèmes de ses états-membres, tandis que l’avenir de la Moldavie est dans l’Union Européenne. « Il m’est difficile de prédire quel serait l’avenir de la CEI, mais il est certes pour moi que l’avenir de la Moldavie est dans l’UE », a déclaré Mihai Ghimpu. Le chef de l’état s’est dit déçu du fait que des sujets d’importance majeure pour la Moldavie, tels que le retrait des troupes russes du territoire moldave et le règlement du conflit nistrien, ne font pas partie de l’agenda de la réunion.

*** *** ***

La Communauté des États Indépendants est une entité intergouvernementale composée de 11 des 15 anciennes républiques soviétiques. Conformément à ses instruments constitutifs, les accords de Minsk et d’Alma-Ata, la CEI est dépourvue de personnalité juridique internationale. Ainsi, la CEI n’est pas une organisation internationale.