Pourquoi j’apprécie les « Hram »

Article de Cristina Burlacu

Du vin, des plats traditionnels et exotiques, beaucoup d’invités et tout le monde autour de la table. Les « Hramurile » (fêtes patronales) dans notre pays sont probablement les fêtes les plus populaires. Chaque ville et village fête « Hramul » une fois par année.

Autrefois cette fête avait une connotation religieuse. Les gens allaient à l’église, revenaient à la maison pour organiser un repas de fête au sein de la famille. Les choses ont changé ces dernières années. Cette fête est devenue beaucoup plus commerciale. Par exemple, à Chisinau on a des concerts, des programmes spéciaux dans les clubs et autres distractions.

Les commerçants mettent des prix fabuleux pour tous les services et nourriture ; ainsi pour fêter « Hramul » on a sérieusement besoin de sous. Habituellement, on dépense plus d’un millier de lei (environ 60 Euros) pour dresser une table de fête.

Le 27 octobre, mes parents fêteront « Hramul ». Je veux aller chez eux pour voir mes proches, mes cousins, ma grand-mère, mes tantes et mes oncles. On se réunira ensemble, on discutera. J’adore de telles réunions de famille, l’atmosphère est très agréable. J’aime bien quand ma grand-mère nous raconte sa vie, des histoires très intéressantes concernant mon père et ses frères, leurs relations familiales, leurs étapes de vie, etc.

Même si on doit cuisiner et travailler 3 journées auparavant pour tout bien préparer, j’apprécie beaucoup ces réunions familiales pendant le « Hram ».

Voilà pourquoi on garde encore ces traditions même si elles ont beaucoup changé. C’est très important de dresser une table pour notre famille, pour nos proches et amis, en dépit du manque d’argent. Le plus important est de se rencontrer autour d’une table, de communiquer et passer le temps ensemble dans ce siècle où on discute beaucoup plus avec l’Internet que face à face.

Le 22 octobre 2012