Pensées après une soirée d’été

Plus de 200 spectateurs - moldaves, roumains et français – se sont réunis le 30 juin dernier à Paris pour rendre hommage à la poésie roumaine dans le cadre d’un spectacle inédit axé sur l’interaction entre les arts visuels, la poésie et la musique. Cette action déroulée dans l’esprit de la promotion des valeurs et du patrimoine culturel européen a été organisée par l’Institut Culturel Roumain de Paris, l’Ambassade de la Roumanie en France et le Bureau moldave pour les Relations avec la Diaspora.

Le spectacle-performance « Les pensées d’une nuit d’été » a eu le but de mettre en valeur le patrimoine national à travers la diversité culturelle-artistique, ainsi que de soutenir les artistes doués.

Le projet s’inscrit dans un contexte européen et intègre divers genres artistiques et des acteurs de diverses nationalités. C’est un projet censé promouvoir l’art du pays d’origine et du pays d’accueil par l’intermédiaire d’une culture commune.

Le scénario et la mise en scène sont signés Mihai Tarna, originaire de Moldavie, et s’inspirent des poèmes des plus importants poètes roumains, comme Mihai Eminescu, Lucian Blaga, Nichita Stanescu, rendus dans une ambiance de musique classique du répertoire des grands compositeurs français : Camille Saint-Saëns, Erik Satie, Claude Debussy. Sept acteurs ont récité des vers en français et en roumain, illustrés avec des histoires sur le sable par l’artiste Ana Munteanu.

Selon le vice-directeur de l’Institut Culturel Roumain de Paris, Radu Ciobotea, « Pensées d’une nuit d’été » est un spectacle d’idées, mais pas du tout abstrait, ni ennuyant, ni surchargé en philosophie inutile, mis en scène par Mihai Tarna et organisé par Liliana Roșca, présidente de l’Association Constellation-Culture.

Les acteurs de l’Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et Réalisation de Paris ont eu l’opportunité de construire un discours dramatique original, créé sur la base d’un dialogue raffiné entre le texte, la musique et le dessin sur le sable. La prestation d’Ana Munteanu a dépassé toutes les attentes – presque deux heures de spectacle et toutes les quelques secondes un dessin, ce qui a charmé le public. « Pensées d’une nuit d’été » mérite de traverser des méridiens et de continents, car il aura certainement partout du public et recueillera des applaudissements. Je suis content que cette aventure a commencé à Paris.”

Notons la présence à ce spectacle de l’Ambassadeur de la Moldavie en France, Oleg Serebrian ; du ministre moldave de la santé, Andrei Usatâi ; des conseillers de l’Ambassade de la Moldavie en France, Lilian Moraru et Anatol Ciubuc ; du directeur de l’Ecole Supérieure de Cinéma et Audiovisuel de Paris (EICAR), Robert Baquiast ; du responsable de l’Europe Centrale et de l’Est au ministère français de l’écologie, Patrice Eyraud ; du chef opérateur de la France Télévision, Dorin Ilie.

Impressions des spectateurs :

Patrice Eyraud (membre de plusieurs associations consacrées à la Roumanie et la Moldavie)

«  Pensées d’une nuit d’été » fait partie de ces spectacles trop rares qui vous font penser qu’en matière artistique tout peut encore s’écrire.

On est en effet subjugués par la capacité d’invention onirique et ludique d’Ana Munteanu, cette extraordinaire jeune créatrice moldave aux doigts de fée. Quelle dextérité, quelle inventivité, quelle intelligence, quelle spiritualité devant nos yeux qui observent toutes ces formes, ces personnages, ces allégories qui se font et se défont aussi vite que l’éclair !!!

Et ajoutez à cette atmosphère imprégnée de douces rêveries des musiques d’Erik Satie et d’autres de ses contemporains, quelques magnifiques mouvements harmonieux de jeunes danseurs déclamant des textes empreints de lyrisme et de philosophie, vous avez là un parmi les plus originaux spectacles-performances de ces derniers mois à Paris. »

Dorin Ilie, Chef Opérateur France Télévision (Paris, France)

« Un spectacle formidable mis en scène par « nos frères d’au-delà du Prut » et organisé par l’Institut Culturel Roumain de Paris et l’Ambassade de la Roumanie en France. Nous avons vécu des moments artistiques pleins d’émotions aux côtés de nos partenaires institutionnels - BRD et l’Ambassade de la Moldavie en France. Nous avons été témoins d’un professionnalisme de très haut niveau. La symbiose entre l’artiste Ana Munteanu, qui est extrêmement talentueuse, d’un côté et la mise en scène extrêmement profonde, d’autre côté, se sont parfaitement synchronisées avec le jeu des acteurs. Le public a été impressionné tout au long du spectacle. Je crois que ce spectacle offert par de vrais professionnels devrait être soutenu et promu par les gouvernements et les institutions de Roumanie, tout comme de Moldavie. Or, ce soir, ce spectacle a charmé les Français, mais il mérite d’être apprécié par un plus large public. »

Dorin Dusciac, Association des Docteurs et Doctorants Bessarabiens (Paris, France)

«  La musique, la poésie et les dessins sur le sable se sont donné rendez-vous ce soir sur la scène de la Salle Byzantine du Palais de Béhague de Paris. Une véritable réussite artistique dans le cadre du spectacle « Pensées d’une nuit d’été » ! Je veux dire un « Bravo » très mérité et des remerciements distingués à notre talentueuse artiste Ana Munteanu, aux jeunes acteurs français et au plus Bessarabien de tous les metteurs en scène parisiens - Mihai Tarna, ainsi qu’à notre expert en gestion culturelle, Liliana Rosca. Trois pays – la Moldavie, la Roumanie et la France – la même culture. Européenne ! »