Nouveaux ouvrages parus en Moldavie

Le 28 mars 2011, le Département de Philologie Française « Grigore Cincilei » de l’Université d’Etat de Moldavie a lancé, dans le cadre de la décade de la francophonie, deux livres publiés avec le concours de ses membres : Horizons francophones, des Balkans au Caucase et Diversitate, modernitate şi continuitate. L’événement s’est produit dans les locaux de la médiathèque de l’Alliance Française de Moldavie et s’inscrit dans la liste des événements annuels traditionnels du département.

L’ouvrage au titre expressif Horizons francophones, Des Balkans au Caucase a été présenté au public francophone de Moldavie, en présence des hôtes de la manifestation : Mme Eugenia BRÎNZĂ, représentante du Ministère de l’Education Nationale, MM. Emmanuel SKOULIOS, Adrian CIBOTARU, Directeur et Directeur-adjoint de l’Alliance Française de Moldavie, M. Petre GURAN, Directeur de l’Institut culturel roumain « Mihai Eminescu » à Chisinau, M. Nicolae DABIJA, rédacteur en chef de l’hebdomadaire « Literatura si arta », ex-député au Parlement moldave, M. Emilian GALAICU-PĂUN, rédacteur en chef de la Maison d’édition Cartier, Mme Silvia GROSU, rédactrice en chef du journal « Courrier de Moldavie », des personnalités figurant dans l’ouvrage, des professeurs et des étudiants et bien sûr des co-auteurs de la part moldave. Ledit produit éditorial est unique dans le sens qu’il a été conçu à distance par des auteurs de six pays francophones de la région : Albanie, Arménie, Bulgarie, Ex-République yougoslave de Macédoine, Moldavie et Roumanie, projet initié par le CREFECO et soutenu par l’OIF et CLE INTERNATIONAL.

Les représentants moldaves de l’équipe de concepteurs de ce manuel, Ion Gutu, Chef du Département de Philologie Française « Grigore Cincilei » et Tatiana Petcu, professeur de français au Lycée roumain-français « Gheorghe Asachi », ont souligné l’intention du projet de faire apprendre le français par la diversité des cultures nationales des Balkans au Caucase, tout en passant par les Carpathes et par la Mer Noire. Conçu pour le niveau de français A2-B2 du CECRL, cette collection de documents et d’activités, accompagnés d’un support multimédia, est un outil pédagogique censé réaliser le dialogue interculturel dans la région, par la promotion de ses personnalités francophones, du tourisme, des spécificités gastronomiques, artistiques, médiathiques nationales des pays concernés. Les co-auteurs ont insisté sur la responsabilité qu’ils ont assumée dans le choix de personnalités, de documents représentatifs pour notre pays.

Les intervenants - M. Emmanuel Skoulios, Mme Eugenia Brinza, M. Petre Guran, M. Nicolae Dabija, M. Emilian Galaicu-Paun, Mme Silvia Grosu, M. Gheorghe Reabtov, professeur de français à l’Académie d’Etudes Economiques de Moldavie, Mme Angela Solcan, chef du Département de Philologie Française de l’Université Pédagogique d’Etat „Ion Creangă” – ont salué l’apparition d’un ouvrage pareil. L’atmosphère du lancement de livre a été agrémentée par deux étudiantes en philologie française : Nina Simileac a récité un fragment de l’écrivain francophone V. Banaru (présent dans le manuel avec Le mal des mots), Elena Tcaci a interprété une chanson du folklore national roumain Mindra floare trandafir.

L’autre livre lancé Diversitate, modernitate şi continuitate présente l’activité de notre département au cours des cinq dernières années et a été publié à l’occasion de l’anniversaire de ses 45 ans, faits mentionnés par M. Anatol Lenta, co-auteur avec M. Ion Gutu, de cet ouvrage. On y trouve l’histoire de cette structure universitaire, chef de fil de la promotion francophone dans la république, des échos de la part des anciens et actuels professeurs, étudiants, disciples, collègues, collaborateurs et amis de l’étranger. Les intervenants ont affirmé que la publication d’un tel ouvrage était à encourager dans le sens qu’il faisait le bilan des résultats obtenus, parce que le Département de Philologie Française « Grigore Cincilei » avait écrit l’histoire de son université et de la francophonie moldave. S’il est incontestable qu’un ouvrage pareil permet de s’informer et de connaître des opinions internes et externes sur le département en question, il n’en est pas moins vrai qu’il joue aussi le rôle d’unir tous ceux qui se réclament de cette grande famille qui est le Département de Philologie Française « Grigore Cincilei ».

Reconnue comme une chaire aux riches traditions scientifiques (I. Dumbraveanu), aux professeurs qui ont porté la renommée de leur université (B. Melnic), elle est en même temps une entité en devenir (I. Dumbraveanu, A. Lenta), qui agit pour l’avenir (Gh. Ciocanu), un bon point de départ (S. Palii), où règne une atmosphère cordiale, véritablement amicale, une atmosphère de travail (P. Marillaud).

En fait, le lancement des livres s’est déroulé sous le signe de la diversité, reflétée par la richesse géographique, culturelle, didactique, la pluralité de visions et de perspectives. Les remerciements des organisateurs vont à l’Alliance Française de Moldavie, qui a accueilli cette manifestation, aux personnalités qui nous ont honorés avec leur présence, au public et à tous ceux qui ont contribué à l’apparition des ouvrages présentés.

Article rédigé par Victoria Belei, Silvia Gutu, enseignantes, Département de Philologie Française "Grigore Cincilei"