Les événements déroulés en Moldavie en août 1991 vus par la presse de l’époque

0 vote

La chronologie de l’indépendance, telle que vue par les journaux moldaves de l’époque.

« 14h30 – l’heure exacte de l’indépendance »

« P.C.M. (le Parti Communiste de Moldavie) a été liquidé ; c’est le tour du K.G.B. »

Voici des titres qu’on voyait à la une des journaux qui paraissaient en Moldavie les derniers jours du mois d’août 1991.

Le journal « Sfatul Țării » (« Le Conseil du Pays ») écrivait le 28 août 1991, après les événements déroulés à la veille dans la Place Centrale de la capitale moldave et dans le Parlement : « Hier, à 14h30, après le vote nominal, le compteur électronique installé dans la salle de séances du Parlement indiquait le chiffre 277. Cela veut dire qu’absolument tous les députés présents ont voté pour l’indépendance de la Moldavie. Même les députés qui partageaient la position de l’Interfront (un mouvement politique d’aile gauche pro-Union Soviétique - note du traducteur) ont fait cette option… ».

En fait, la plupart des journaux ont intégralement publié la Déclaration d’Indépendance de la Moldavie, les discours prononcés dans le Parlement et dans la Place Centrale de la ville, ainsi que d’autres documents historiques approuvés en août 1991.

Les reportages décrivant les événements de cette époque-là étaient très pathétiques, mais, en même temps, laissaient entrevoir une certaine inquiétude par rapport à ce qu’allait suivre, car le problème transnistrien était à l’ordre du jour.

Un autre journal important – « Literatura și Arta » (« La Littérature et l’Art »), publiait à la une de son édition du 28 août la Déclaration d’Indépendance. Ce même journal touchait ce jour du 28 août 1991 un sujet interdit autrefois – celui des déportations, et dans le numéro suivant – un reportage de la Grande Assemblée Nationale tenue le 27 août, ainsi qu’un texte intitulé « Cum vom trăi fără KGB, fără securiști ? » (« Comment vivre sans le KGB, sans les agents secrets ? »), signé Alexandru Donos.

Le journal « Moldova Suverană » (« La Moldavie souveraine »), un quotidien édité par le gouvernement de l’époque, qui avait entre-temps renoncé à son ancien titre de « Moldova Socialistă » (« La Moldavie socialiste »), ainsi qu’à son slogan soviétique « Proletari din toate țările, uniți-vă ! » (« Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! »), publiait sur sa première page ce jour même du 27 août 1991 un article intitulé « Poporul cere independență » (« Le peuple réclame son indépendance »).

Ce même journal insérait des articles titrés « Fie binecuvântată această zi » (« Que ce jour soit bénit »), « Sărbătoarea dreptății » (« La fête de la justesse »), ainsi que la poésie de Dumitru Matcovschi « Independență, moldoveni ! » (« Indépendance, les Moldaves ! »), aux côtés de décrets et résolutions du chef de l’Etat, du Gouvernement et du Parlement relatifs aux événements de ces jours-là.

Le 29 août, « Moldova Suverană » publiait le discours que le Président de l’époque, Mircea Snegur, avait prononcé devant la foule le 27 août, juste avant que le Parlement vote pour l’indépendance du pays : « Cher peuple, notre aspiration sacrée à la liberté – une des plus précieuses offrandes laissées par Dieu à tout être humain, est sur le point de se réaliser. Dans deux heures, le Parlement va se réunir dans une séance extraordinaire pour adopter la Déclaration d’Indépendance. (…)

Ceux qui pendant cinq décennies nous ont déconsidérés étaient toujours prêts à mettre le feu à leur propre maison pourvu qu’ils ne nous voient pas libres. (…)
Lorsqu’en février dernier j’ai agenouillé devant le monument à notre grand voïvode Etienne le Grand, laissant au monastère de Putna le tricolore avec les armoiries de la République de Moldavie, j’ai juré de rester toujours digne de l’héritage qu’il nous a légué ».

Article de Raisa Lozinschi repris sur le portail
http://ziarulnational.md/galerie-foto-cum-reflecta-presa-in-august-1991-evenimentele-din-r-moldova/

Traduit pour www.moldavie.fr

Le 29 août 2015