Le président roumain tend la main aux Moldaves après des années de tension

0 vote
Traian Basescu
Traian Basescu

Le président roumain Traian Basescu, en visite en Moldavie pour la première fois depuis la fin de la domination des communistes sur ce pays, a salué la fin de l’ère des « malentendus » et promis de faciliter l’octroi de visas et de la nationalité roumaine aux Moldaves.

« Ma visite actuelle en Moldavie dénote l’ouverture totale des relations roumano-moldaves et démontre la fin définitive des malentendus entre les deux Etats. Cela a été rendu possible par l’arrivée au pouvoir à Chisinau de partis démocratiques, qui ont mis en échec le régime communiste l’an dernier », a déclaré M. Basescu dans un discours devant l’université de Cahul (sud).

« La nouvelle direction moldave a convaincu l’Union Européenne du sérieux de ses intentions de devenir un de ses membres et la Roumanie sera son premier partenaire dans leur réalisation », a ajouté le président Basescu au cours de la seconde journée de sa visite officielle en Moldavie. Ce voyage est aussi sa première visite à l’étranger depuis sa propre réélection en décembre.

Le président roumain, que les communistes moldaves accusent d’ingérence et de velléités expansionnistes sur la Moldavie, s’est par ailleurs engagé à faciliter l’octroi de la nationalité roumaine aux Moldaves ainsi que la procédure d’obtention de visas.

« La Roumanie a pris la décision de simplifier la procédure d’obtention de la citoyenneté roumaine pour les habitants de Moldavie », a-t-il déclaré, précisant que 20.000 naturalisations avaient été enregistrées en 2009, un chiffre qui pourrait atteindre 150.000 en 2010. Environ 800.000 Moldaves ont déposé une demande pour obtenir la citoyenneté roumaine.

« Vous êtes européens de naissance et votre place est en Europe », a-t-il par ailleurs ajouté, promettant de « simplifier le régime de visas pour les Moldaves, tout en respectant les normes européennes ».

Les citoyens moldaves ne se verront ainsi plus demander de prouver qu’ils disposent d’une somme de 500 euros pour pouvoir obtenir le visa roumain. Bucarest a par ailleurs l’intention d’ouvrir deux consulats supplémentaires en Moldavie, a-t-il dit.

Les Moldaves, qui vivent dans le pays le plus pauvre du Vieux continent considère le territoire roumain comme leur porte d’accès à l’Europe, alors qu’environ un million d’entre eux ont déjà quitté cette ex-république soviétique qui jusqu’à la Seconde Guerre mondiale faisait partie de la Roumanie.

M. Basescu était accompagné à Cahul par le chef de l’Etat moldave par intérim, le président du Parlement Mihaï Ghimpu. La Moldavie est privée de président depuis des mois faute d’avoir réussi à rassembler une majorité parlementaire suffisante pour élire le successeur du communiste Vladimir Voronine, qui a quitté son poste en 2009.

La veille, M. Basescu avait en outre annoncé la signature très prochaine d’un accord de partenariat entre leurs deux capitales qui « favorisera l’intégration européenne de la Moldavie ». Il a également promis une aide de 100 millions d’euros en quatre ans pour la modernisation des infrastructures moldaves.

Source : http://www.lemonde.fr