Le plaisir de réaliser que l’on a de l’influence sur les événements et les personnes

0 vote

Article de Doina Marinescu

Les organisations non-gouvernementales (ONG) sont très populaires à l’heure actuelle en Moldavie. Chacune d’entre elles à ses propres missions, buts et objectifs à long terme. Mais la caractéristique la plus importante d’une ONG réside dans le fait qu’elle vise une cible spécifique, qu’elle s’attache à l’atteindre chaque année. Comment le peut-elle ? Grâce à ses recrutements.

Cette année, j’ai assuré la fonction de coordinatrice de la campagne de recrutement de l’automne au profit de l’organisation dont je suis membre depuis plus d’un an - « MediaPoint ». C’est une organisation à but non-lucratif qui s’attache à promouvoir l’utilisation militante des nouveaux médias. Chaque année il y a une vaste campagne de recrutement au terme de laquelle on implique de nouveaux jeunes membres désireux de faire quelque chose d’inédit pour eux. Ce qu’il y a de fascinant à constater, c’est leur enthousiasme !

Dans un premier temps, nous avons lancé une campagne de promotion par internet. Evidemment, notre page Facebook a été très utile, de même que notre site web. Puis il y a eu la foire aux associations moldaves qui a précédé l’étape des inscriptions et, pour finir, on a eu recours à un site web spécialisé dans ce type d’opération.

Avec mon équipe, non seulement il s’agissait d’assurer le recrutement proprement dit, mais aussi de préparer chaque étape pour y parvenir. Pendant plusieurs mois, j’ai mis en place au sein de l’organisation une méthode de définition des objectifs. Il s’agissait essentiellement d’identifier quels sont les objectifs poursuivis par les membres de l’organisation et quels sont leurs besoins ; quelle est leur motivation ; pourquoi est-ce dans cette organisation qu’ils veulent militer.

Ensuite nous avons essayé de classer les réponses afin de sélectionner les thèmes des questions à poser aux candidats et en fait nous assurer d’en avoir de nombreux. Le travail était méticuleux, une démarche objective se révélant délicate, mais en fin de compte la fiche d’inscription fut élaborée et téléchargée sur notre site internet.

Un effet intéressant de notre travail était à voir sur la page d’accueil du site www.mediapoint.md : au lieu d’une barre de menu, on tombait directement sur un fond d’écran bleu vif avec la formule INSCRIVEZ VOUS ! Pas mal, vous ne trouvez pas …

10 jours plus tard était inscrite toute personne âgée de plus de 18 ans ayant quelque expérience dans un des secteurs que nous avons (ressources humaines, technologie de l’informatique, médias, marketing et gestion de projets) … C’est alors qu’a débuté la partie la plus délicate. Pendant 4 heures, nous avons procédé à la sélection des premiers candidats admis à l’entretien. Cela semble facile, mais si vous essayez d’être le plus objectif possible et invitez 5 de vos collègues à cet effet, certes vous parvenez à l’objectivité, mais il est difficile de tenir compte d’opinions diverses sans pour autant perdre le rôle de leader.

Je pourrais en raconter sur ce point et j’ajoute que la suite, à savoir l’organisation des entretiens, est aussi une épreuve : il faut envoyer des mails aux candidats retenus mais aussi aux malheureux non retenus, en les encourageant à poser leur candidature l’année suivante. Arrive alors la dernière étape qui consiste à organiser les journées d’entretiens y compris une complémentaire pour ceux qui n’ont pu se libérer à la date initialement prévue. Apparemment la situation était incontrôlable mais je me suis efforcée à faire pression sur chaque candidat afin que je puisse dans la mesure du possible recevoir chacun en entretien et ainsi ne pas perdre une ressource humaine. Je dois admettre que j’ai réussi sur ce point.

Une fois les entretiens passés, une sélection finale a été établie et nous pûmes organiser deux sessions de formation pour les nouveaux membres : les thèmes dominants étaient, à titre d’exemples, comment assurer une position de leader, le bénévolat, la communication, l’art oratoire, etc. etc… Le déroulement des journées était ponctué par des pauses café pour autant que les animateurs étaient à l’heure et que les candidats retenus trouvaient la salle de formation. Il fallait aussi tenir compte des changements de dernière minute et je dois admettre que j’avais de fréquentes poussées d’adrénaline avec la peur de m’écrouler à chaque instant. Mais je dois reconnaître avoir reçu le soutien constant de mes collègues.

D’avoir été la coordinatrice, organisatrice, responsable de l’ensemble de l’opération pendant un mois certes m’a donné mal à la tête, mais a été pour moi une excellente expérience. J’ai pu rencontrer tant de personnes de qualité, être si proche de mon équipe, apprendre à être un leader, et avoir l’agréable sensation d’appliquer mes connaissances théoriques acquises à l’Université sur des situations concrètes… Il n’y a rien de mieux que de réaliser que l’on a de l’influence sur les événements et les personnes ! J’affirme que j’ai eu de la chance d’effectuer une tâche bénévole en Moldavie dont je tirerai profit pour une future expérience.

Le 9 novembre 2012