La Moldavie –un pays important pour l’avenir de l’Union Européenne

« L’Ukraine, la Biélorussie et la Moldavie sont les trois pays considérés de grande importance pour l’Union Européenne », a déclaré l’ex-président de la Pologne, Alexandre Kwasniewski, dans le cadre de l’ouverture du Forum économique de Krynica, en Pologne. Organisé annuellement depuis 1991, le Forum Economique de Krynica regroupe des leaders politiques et économiques de toute l’Europe, hommes d’affaires, consultants et experts internationaux.

Pendant trois jours, du 9 au 12 septembre 2009, 1800 participants de 80 pays ont transformé la station de montagne polonaise en un lieu où l’on prend des décisions sur les affaires. L’événement est reconnu comme le plus important de la région et il a comme but la coopération entre l’est et l’ouest de l’Europe. C’est le seul lieu où l’on discute des problèmes comme le développement des bourses dans l’Europe Centrale, la sécurité énergétique de la région ou la culture des affaires caractéristique à cette partie du continent. Quand il a été organisé pour la première fois, en 1991, le Forum économique n’était qu’une rencontre des hommes d’affaires polonais et des autorités locales. Mais cela s’est vite développé pour unir les intérêts économiques de toute l’Europe Centrale et de l’Est. Krynica devient ainsi le symbole de l’ambition de la Pologne pour être reconnue comme une véritable force en Europe.

L’édition de cette année s’est déroulée sous le signe de la Solidarité Européenne, 20 ans après la révolution. Voilà les thèmes sur auxquels les participants se sont axés pendant trois jours.

Les sujets débattus

A partir de la politique jusqu’à la sécurité internationale et ses provocations, en passant par les grands risques de la crise économique et arrivant à la nécessité d’une bonne liaison et coopération entre l’Europe Centrale et celle de l’Est, le Forum de Pologne aborde différents sujets. Cette année, 140 sujets étaient inscrits sur les trois pages de l’agenda du Forum du Krynica.

Comme on s’y attendait, la crise, ses effets et les mesures pour la combattre se trouvaient dans les premiers et les plus importantes des sujets abordés.

Présent au Forum, le président du Fond d’Analyses et Recherches Sociales d’Espagne, Jose Maria Aznar, a spécifié que « pour dépasser la crise économique et pour que l’Europe se place de meilleure façon, il y a besoin de plus de compétitivité et d’élasticité des marchés. Il est également nécessaire d’avoir du respect pour l’identité européenne, de conserver les valeurs, l’histoire, et notamment les racines chrétiennes ».

L’expert espagnol a mentionné que « l’Europe n’est pas un projet illimité : il a des frontières. Pour cela, on va continuer à soutenir l’extension d’Europe, mais à protéger ses frontières aussi ».

Jerzy Buzek, l’actuel président du Parlement Européen, a affirmé que le Forum reflète le fait que l’Europe ne trace plus de lignes de divisions. « Les rencontres annuelles de Krynica contribuent à l’intensification de la vie politique et économique de notre région. Elles contribuent aussi à une évolution en ce sens que des millions de citoyens pensent à l’Europe et à leur place dans cette construction ».

Le Festival des vins à Krynica

A Krynica, a aussi eu lieu une présentation du climat des investissements de Moldavie, suivie d’une dégustation des vins moldaves. A l’inauguration du Festival des vins et de la culture moldave dans le cadre de la XIXe édition du Forum Economique, les invités ont fait des longues queues pour déguster un verre du vin de Moldavie. Les vinificateurs moldaves de 13 compagnies ont profité de l’occasion pour promouvoir avec insistance les parfums et les saveurs de leur vin, en essayant d’acquérir de bonnes places sur d’autres marchés de l’Europe.

Iurie Mudrea, chef de la Direction Promotion des Exportations de l’Agence agroindustrielle « Moldova-Vin », a dit que « la délégation moldave cherchait, en présentant l’image internationale de la République de Moldavie, à obtenir le soutien des producteurs autochtones sur le marché de Pologne et à bien attirer l’attention des investisseurs polonais. La Moldavie, comme pays, est mieux connue par les Polonnais que nos vins, malgré le fait que, durant cette dernière période, l’exportation de vin en Pologne a augmenté de 60%.

A son tour, Tudor Copaci, le directeur général de l’Agence « Moldova-Vin », a précisé que la délégation moldave envisageait de conclure avec le réseau de distribution de Pologne des contrats à moyen et long terme dans le secteur vitivinicole.

Le projet Nabucco, reporté de deux ans

En même temps, pendant le Forum Economique du Krynica, le porte-parole du consortium Nabucco GasPipeline International, Christian Dolezal, a déclaré que « la construction du gazoduc Nabucco qui devrait transporter des gaz naturels de la zone de la Mer Caspienne vers l’Europe a été reporté de deux ans, à l’an 2016 ».

Les leaders des états impliqués dans ce projet se sont rencontrés au printemps de cette année à Ankara, où ils avaient signé l’accord politique sur la construction du gazoduc censé réduire la dépendance énergétique de l’UE face à Russie. Mais Dolenzal considère que ce projet n’a pas encore reçu de fermes engagements de la part des potentiels fournisseurs de gaz.

« A présent, on se pose la question d’où on va prendre du gaz pour remplir le gazoduc », a-t-il dit, en appréciant le fait que « les livraisons de gaz du Turkménistan et Irak seront suffisantes pour satisfaire aux besoins en gaz de la Turquie et de l’Europe et pour rendre l’Europe plus indépendante par rapport à Russie ».

Le porte-parole du consortium n’a pas mentionné l’Azerbaïdjan comme fournisseur, pourtant les autorités de Bakou se sont dit prêtes à livrer jusqu’à 15 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an pour ce gazoduc qui devrait transporter 31 milliards de mètres cubes.

Le consortium Nabucco Gas Pipeline International GmbH est constitué (en participation avec le pourcentage égal de 16,7%) des compagnies OMV (Autriche), RWE (Allemagne), MOL (Hongrie), Transgaz (Roumanie), Bulgargaz (Bulgarie) et Botgaz (Turquie). Le gazoduc devrait transiter par la Turquie, la Bulgarie, la Roumanie et la Hongrie pour arriver en Autriche.

Le Forum Economique de Krynica est utilisé au maximum par la diplomatie de Varsovie ; il a été comparé avec la réunion annuelle de Davos, en Suisse. Le Forum Economique de Krynica est l’événement le plus important réalisé dans l’année selon l’Institut Européen des Etudes Esthétiques. A part ce Forum, l’Institut organise aussi des séminaires et des visites d’études dans toute la région, offre aux étudiants de Russie, d’Ukraine et de Biélorussie des bourses d’études et d’analyse des tendances dans la région au sein des compagnies polonaises publiques.

Article par Tatiana Marcu, publié sur http://www.eco.md/article/6975/. Traduction – Tatiana Spoitoru. Relecture – Michèle Chartier.