La Moldavie/Russie : les vignes de la discorde

Article de Cristina APARATU

La Moldavie est en guerre avec la Russie. Ce n’est pas une guerre violente avec des coups de feu, des chars ou des morts, c’est une guerre où l’arme principale sont les produits moldaves, en particulier les vins, qui sont reconnus dans le monde entier comme des vins de meilleure qualité et d’un goût très spécial.

La Russie a imposé un embargo sur les vins moldaves, motivant cette décision comme étant bonne parce que la Moldavie n’a rien fait pour l’amélioration de la qualite du vin suite à l’embargo de 2006.

Toute la presse internationale et les autorités des Etats-membres de l’UE ont réagi et ont considéré ces actions comme étant politiques. N’est-ce pas vrai ? La Russie hostile au parcours européen de la Moldavie et à sa décision de refuser de se rapprocher de l’Union Eurasienne veut donner une “grande leçon” au “jeune frère” de ne pas oublier qui est “le patron”.

Ces actions sont inacceptables dans ce XXIe siècle, et elles sont conçues pour détourner la Moldavie de sa politique pro-europénne, pour la décourager de la signature des accords avec l’UE prévus au sommet du Partenariat de l’Est à Vilnius en novembre 2013. Bien sûr l’embargo va causer d’importants dommages à l’image des relations économiques bilaterales entre la Russie et la Moldavie et va générer des pertes financières dans mon pays et certainement dans la Russie.

Gratifiant est le fait que la Roumanie a réagi rapidement et a proposé des mesures concrètes pour venir en aide à la Moldavie. Même l’UE a affirmé son aide et son soutien inconditionnel et je crois que maintenant la Moldavie a tracé la voie qu’elle souhaite prendre : la voie de l’UE.

Le meilleur dans cette affaire est que pour la première fois les politiciens et les dirigeants des établissements vinicoles moldaves ont eu une attitude digne de la nation, qualité rare parmi les politiciens et pourtant on sait que la Russie exerce une grande pression, et que la Moldavie dépend du gaz russe.

Toutefois, je veux croire que c’est le moment pour la Moldavie de gagner totalement son indépendence , de se libérer de la Russie et résoudre le problème dans le respect de son intégrité territoriale. Peut-être, est-ce le commencement d’un avenir européen : la Moldavie est un pays situé en Europe, c’est à dire un pays qui doit se comporter dans un style européen.